Les éditions de Chiré. Notre sélection de 5 livres pour Noël

A LA UNE

Nous débutons en cette fin novembre un tour d’horizon des éditeurs, des librairies, des initiatives qui méritent d’être soutenues financièrement alors que la tyrannie sanitaire en place profite aux grands groupes, aux grosses entreprises, et sont en train de détruire les plus modestes entrepreneurs de ce pays. 

Vous souhaitez que nous parlions de votre maison d’édition, de votre commerce à l’approche de Noël ? Contactez nous sur [email protected]

Place aujourd’hui aux éditions catholiques de Chiré, dont voici une sélection de 5 ouvrages.

AUTOPSIE D´UN ASSASSINAT – EN ROUTE POUR UNE DICTATURE MONDIALE

L’automobile est dans le collimateur du pouvoir, qui a multiplié depuis des années les mesures coercitives contre elle et ses usagers. L’assassinat en cours d’être perpétré n’a rien d’un acte gratuit. Il faut remonter le fil d’Ariane en compagnie de l’auteur, spécialiste des politiques publiques en matière de transport, pour découvrir le mobile caché du crime.

Ce sont les libertés, telles que les entendaient les anciens, qui doivent disparaître avec l’automobile, l’un des tout derniers instruments de liberté. Elles doivent disparaître, avec les derniers reliquats de l’ancien monde – souveraineté des nations, civilisation occidentale et religion d’un Dieu tout à la fois transcendant et incarné – pour faire définitivement place nette au Léviathan tapi, tel le Minotaure en son labyrinthe, derrière les prétendues conquêtes d’une modernité plus que jamais liberticide.

Bernard Gantois est né à Maubeuge en 1944. Polytechnicien et ingénieur civil des Ponts et Chaussées, il a effectué toute sa carrière au service de la RATP. Auteur de plusieurs livres, il a notamment publié aux Éditions de Chiré une Lettre ouverte au pape François (2017).

Lire ici l’interview que nous a donné Bernard Gantois au sujet de son livre

CHARLES MAURRAS – DE LA RÉPUBLIQUE. AU ROI. UN APOLOGISTE DE LA MONARCHIE

Comment parler de Maurras autrement que planté dans ses hautes altitudes et enfermé dans sa solitude, sinon en le rapprochant de ses contemporains. Sa surdité ne l’a pas empêché d’entretenir d’innombrables et fructueuses relations avec les plus grandes personnalités des lettres des arts et de la politique de son temps. La fructueuse amitié qui le lia au début du XXe siècle au grand critique littéraire et académicien Jules Lemaître illustre remarquablement l’influence considérable qu’il exerça sur les esprits de son temps. Républicain convaincu mais sans intransigeance, écrivain et critique littéraire de grande race, Jules Lemaître fut un admirateur fervent du jeune Maurras, de son talent d’écrivain, de poète, avec qui il partageait l’amour de la province natale, le goût de la critique littéraire, et ce sentiment profondément ancré de la décadence du pays. Tous deux ont été marqués par le problème de l’incroyance qui fut chez Maurras le siège d’une grande souffrance.

Mais c’est surtout par l’ampleur et la nouveauté de sa doctrine politique que Lemaître s’est engagé sur le chemin d’une adhésion au «intégral» maurrassien, et à cette monarchie héréditaire, traditionnelle, antiparlementaire et décentralisée qui en est le couronnement. Maurras offrait à ses contemporains un riche corpus de grands principes de vie politique et sociale accessibles à toutes les sensibilités patriotiques : Lemaître fut un les premiers des convertis, républicains, légitimistes, catholiques, mais aussi protestants et incroyants qui succombèrent à la puissance séductrice d’une pensée qui marquera un demi-siècle de vie politique française. Il nous a paru nécessaire de présenter dans ces pages, les «de granit» d’une œuvre qui reste plus que jamais d’une brûlante actualité.

Jean-Baptiste Geffroy est professeur émérite de la Faculté de droit de l’Université de Poitiers. Il est depuis 1971, un collaborateur régulier des revues Lecture et Tradition et Lectures Françaises. Il a publié en 2015 dans cette collection, à l’occasion du tricentenaire de la mort de Louis XIV 1715-2015 : trois siècles d’éclipse du Roi-Soleil.

A commander ici

UNE NOUVELLE ÈRE : LE CORONALITHIQUE

Il ne faut pas sous-estimer chez nous l’ampleur de notre absurdité. Si le cheval est en effet notre plus belle conquête, l’absurdité est notre plus fidèle amie. Depuis 9000 ans, où après 291 000 années de nomadisme dans la liberté, sans parasites, sans épidémies, sans guerres, sans dieux et sans impôts, nous sommes devenus sédentaires, domestiquant et nous auto domestiquant, l’absurdité est entrée dans nos vies. Pour ne plus jamais nous quitter.

Point n’est besoin alors de chercher ailleurs pourquoi nos dirigeants ont géré l’arrivée du corona de la façon que nous leur avons vue, durant nos deux mois confinés en garde à vue.

Ce livre raconte cette brève histoire de l’absurdité, écrite en ce temps du « coronalithique », mais il en propose surtout le traitement en apprenant à penser grand, parce que c’est dans l’étriqué que nous avons attrapé l’absurdité. Notamment celle d’avoir dû attendre un virus et sa pandémie pour voir enfin que la seule finalité de toute politique ce n’est évidemment que le maintien de la vie.

Jean-Claude Martinez, professeur agrégé de droit public et de sciences politiques à l’université Panthéon-Assas, Paris 2, député européen et national pendant 22 ans, a conduit, pour les élections européennes 2014, comme en 2009, les listes européennes pro-vie « La vie pour tous ».

A commander ici

CES MÉDECINS QUI FURENT DES SAINTS

De tout temps, l’homme a cherché à se soigner et à se prémunir contre la maladie. Pour conjurer tout mal, il aspire à trouver la force de la foi.
Ce livre présente 9 figures de soignants qui furent aussi des saints : Luc, Blaise, Côme et Damien, Roch, Pantaléon, Camille de Lellis, Jacques Cusmano et Erminio Pampuri. Ils ont su combiner « savoir-faire » et « savoir dire ». Dire ces mots qui savent apaiser les maux, dans cette compassion tout évangélique qui fait reconnaître, aimer et servir Jésus à travers les malades, les mourants, les handicapés.
Un beau livre, susceptible de faire naître des vocations de soignants, bien documenté, au style simple et clair, facile à lire. Pour tous.

Martine Bazin écrit des histoires pour les enfants, notamment dans la collection « Les Petits Pâtres », ainsi que des contes de Noël et des scénarios de dessins animés (Pontmain, Anne de Guigné).
Elle a collaboré également à diverses publications.
Marylène Saint-Luc a travaillé sur des livres de spiritualité, de littérature enfantine et de santé grand public. Elle a aussi passé plusieurs années à la direction d’un sanctuaire marial, et elle a animé des émissions religieuses sur RCF
.

A commander ici

LIBÉRALISME ET SOCIALISME – DU XVIIIE SIÈCLE À NOS JOURS

Sommaire de l’ouvrage :

Note liminaire
I. Libéralisme en général et libéralisme économique ; Le capitalisme
II. Les lois de l’économie libérale
III. L’école française du libéralisme : Quesnay ; Les physiocrates
IV. L’école anglaise du libéralisme : A. Smith ; Malthus
V. L’école anglaise du libéralisme : B. Ricardo ; Stuart Mill
VI. Le néo-libéralisme du XXe siècle
VII. Socialisme éternel et socialisme économique
VIII. Le socialisme du XVIIIe au XIXe siècle
IX. Le socialisme français du XIXe siècle
X. Le marxisme A- La théorie économique
XI. Le marxisme B- La philosophie révolutionnaire
XII. Le socialisme au XXe siècle
XIII. La double interrogation de Schumpeter : Le capitalisme peut-il survivre; Le socialisme peut-il fonctionner ?
Bibliographie
Index des noms cités

Livre en souscription ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

La Cathédrale Saint Basile, icône de la Russie

La cathédrale Saint-Basile a déjà plus de 450 ans et est toujours d’une éblouissante beauté. Elle est le premier...

Tyrannie sanitaire en Loire-Atlantique : malgré le Pass sanitaire, le port du masque à nouveau obligatoire dans les bars et restaurants de 68 communes

Puisqu'on vous dit que le Pass sanitaire est avant tout un outil de contrôle des populations et qu'il ne...

Articles liés