Des cloches restaurées dans deux églises d’Ille-et-Vilaine et Côtes d’Armor

A LA UNE

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

Le 25 février dernier, la flèche et les trois cloches de l’église Sainte-Anne de la Noë-Blanche en Ille-et-Vilaine ont été descendues avec une grue en vue de leur restauration.

Outre le fait que la charpente de la flèche penche vers la nef, un devis sur l’église XIXe a établi que les deux verrières proches de la tribune ont des fissures dans leur partie supérieure, le pignon du transept sud penche vers l’extérieur et le chevet est fissuré. La flèche doit par ailleurs être restaurée et une cloche refondue – cette cloche qui pèse 250 kilos, Anne-Marie, a été envoyée chez Paccard en Savoie.

Tous ces travaux coûtent 389.000 €, financés en partie par une souscription auprès de la Fondation du patrimoine. Le clocher devrait remonter en lieu et place après Pâques, fin avril ou en mai.

Côtes d’Armor : l’église du Vieux-Marché porte le bourdon de la cathédrale d’Alger

Au Vieux Marché, la commune fait refondre la cloche Thérèse de l’église Notre-Dame de Consolation. En 1961, le 27 août, Mgr Kerveadou, évêque de Saint-Brieuc bénit trois cloches :  Marie, dont la devise est de « chanter la gloire de Dieu », Yves dont la devise est « Que je chante, que je pleure, toujours je prie », et enfin, Thérèse qui chante « l’union, la prière et la paix », rappelle le site Autour de Vieux Marché.

Le 23 juillet 1963 le bourdon de la cathédrale d’Alger, Augustine, rejoint les trois autres dans le clocher ; elle avait été bénite en 1868 par le cardinal Lavigerie et a gardé son mouton en bois avec l’inscription « Venite adoremus ».

La cloche Thérèse sera refondue par Paccard, en Savoie. Elle sera remise en place dans trois mois ; le coût, 40.000 €, est pris en charge par le département à 80% dans le cadre du plan de relance national.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rassemblement contre le Pass Sanitaire à Vannes, Jeudi 5 Août 18h00

Dans le cadre de son opération "Été de Résistance", le Collectif Peuple Libre organisera des rassemblements contre le "Passe...

Covid-19. Pr Raoult : « Quand la corruption concerne des décisions médicales, la ca devient un problème dont la nation doit s’emparer ! »

Pr Raoult : « Quand la corruption concerne des décisions médicales, la ca devient un problème dont la nation doit...

Articles liés

Églises bretonnes. L’association SPREV recherche des guides pour l’été 2020

La SPREV recherche des guides bénévoles pour assurer des visites dans différents édifices religieux à travers toute la Bretagne durant l'été 2020. Avis aux...