Bientôt un livre sur le chanteur Jean-Michel Caradec

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

« Ma petite fille de rêve, île, Mai 68, Ma Bretagne quand elle pleut, Quand l’école est finie, Pas en France, Le montreur d’ours, Le fil du funambule », voici des titres de chansons qui sont rentrés dans la mémoire collective de celles et ceux qui ont vécu au cœur des années 70.

On peut même y ajouter « La colline aux coralines » que bon nombre d’enfants ont appris à l’école pour l’avoir chantée en chorale à l’occasion de la fête de fin d’année scolaire.

Ces chansons tendres et romantiques voir engagé certaines fois quand il s’agissait de défendre sa Bretagne natale lorsque « L’Amoco Cadiz » avait fait naufrage sur les côtes du Finistère-Nord y déversant sa cargaison de pétrole brut, Jean-Michel Caradec c’était à la fois un poète, un écologiste avant-gardiste, un amoureux des choses de la vie n’hésitant jamais deux fois pour apporter son soutien à une cause qu’il jugeait juste à défendre.

Malheureusement le 29 juillet 1981 à l’orée de ses 35 ans sa vie s’est arrêtée au volant de sa voiture dans les Yvelines alors qu’il allait rejoindre la Tournée de France Inter pour chanter.

Précurseur dans son métier pour avoir fondé en 1975 sa maison d’édition avant de créer au sous-sol de sa demeure son propre studio d’enregistrement en 1978 pour y produire lui-même ses disques et pour aider les artistes de demain. C’est lui qui a introduit Didier Barbelivien dans le métier lorsqu’il était directeur artistique chez Polydor, puis en guidant un certain Francis Cabrel dans son sillage. Avant de se produire en tête d’affiche, il a fait les premières parties de Maxime Le Forestier, Georges Brassens et de Serge Lama.

Une brève carrière d’une douzaine d’années débutée en 1969 dont son œuvre se compose d’une quinzaine de disques 45 tours et de huit albums 33 tours dont on peut aujourd’hui se procurer pour un prix modique « L’Intégrale » de ses 117 titres en un coffret de cinq compact-discs. À ce jour aucun livre ne retrace la carrière de ce Breton-Celte.

Mais aujourd’hui ce manque est en passe d’être réparé grâce à un passionné qui a même repris en 1987 ‘Dors avec ton bébé’ figurant sur une cassette de ses compositions personnelles.

Cet illustre inconnu s’appelle Richard Stamper établit bien loin de nous en Cévennes et qui n’a aucune attache avec la Bretagne. S’il s’est mis en devoir de rédiger ce livre, c’est d’une part pour les 40 ans de sa disparition, les 75 ans que Jean-Michel Caradec aurait pu avoir le 20 septembre prochain et pour rappel qu’il n’existe aucun ouvrage relatant sa vie.

Ce livre actuellement en correction sortira en juillet prochain sous les éditions ‘Les presses du Midi’ avec la préface de sa fille Madeline Caradec et la postface de Jean-Noël Coghe.

Son contenu sera riche d’informations et de documents inédits dont nous aurons le soin de reparler en temps et en heure. Son auteur nous signale qu’il reste encore de la place pour y incruster des photos ou chaque titulaire des clichés sera mis en évidence. Si vous en avez dans vos archives, n’hésitez pas à nous les faire parvenir, nous les lui transmettrons ([email protected])

Crédit photo : capture écran
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici