La majorité des habitants d’Irlande du Nord sont favorables à un nouveau référendum… sur l’indépendance de l’Écosse.

En Irlande du Nord, l’Ecosse occupe historiquement une place particulière, du fait des origines écossaises d’une large partie de la population (notamment parmi les Protestants), et de facto, des questions sociétales et culturelles qui traversent l’Ecosse aujourd’hui (du football..à la politique).

Et sur ce point, autant un sondage récent montrait qu’une majorité de Nord-Irlandais semblait vouloir maintenir l’union avec le Royaume-Uni pour l’Irlande du Nord, autant un autre sondage (comme quoi, ils sont à prendre avec des pincettes) démontre une majorité pour un nouveau référendum en Ecosse…sur l’indépendance de l’Ecosse.

Selon un sondage, deux tiers des habitants d’Irlande du Nord pensent qu’un second référendum sur l’indépendance de l’Écosse devrait avoir lieu si le SNP obtient une majorité à Holyrood. L’enquête Ipsos Mori suggère également que plus de la moitié des personnes interrogées pensent que le Royaume-Uni n’existera plus sous sa forme actuelle dans une décennie.

Le soutien à un second référendum sur l’indépendance de l’Écosse est le plus élevé en Irlande du Nord (66 %) et en Écosse (56 %), tandis qu’une majorité de personnes en Angleterre et au Pays de Galles pensent également que le SNP devrait pouvoir organiser un autre scrutin (51 %) si le parti obtient la majorité.

Le député du Sinn Fein John Finucane a déclaré que le débat sur « l’avenir de cette île et de ces îles prend de l’ampleur chaque jour. C’est encore une autre indication de la volonté de plus en plus de gens d’envisager un nouvel avenir. Il y a une place pour tout le monde dans le débat sur une nouvelle Irlande unie et personne n’a rien à craindre de cela. Personne n’a non plus à craindre que les gens aient la possibilité de s’exprimer sur leur avenir »

Les résultats indiquent que 51% des Britanniques seraient favorables à un second référendum si le SNP remportait la majorité, 40% disant qu’ils ne le feraient pas et 8% disant qu’ils ne savent pas.

Emily Gray, directrice générale d’Ipsos Mori Scotland, a déclaré : « Les élections du Parlement écossais du 6 mai prochain s’annoncent comme un moment crucial pour l’avenir de l’Union. Si le SNP remporte une majorité de sièges, ce qui semble probable si les niveaux de soutien actuels se maintiennent, il sera beaucoup plus difficile pour le gouvernement britannique de refuser un second référendum sur l’indépendance. Et ces chiffres suggèrent que, dans l’ensemble, le public britannique est d’accord avec cette ligne de conduite – ils sont plus nombreux à penser que le gouvernement britannique devrait autoriser un second référendum en cas de majorité du SNP qu’à dire qu’il ne devrait pas le faire »

Le sondage a été réalisé en ligne entre le 1er et le 7 avril auprès de 8 558 personnes de plus de 16 ans au Royaume-Uni. La moitié du public britannique a déclaré qu’il préférerait que l’Écosse vote contre l’indépendance si un autre référendum était organisé, tandis que 17 % préféreraient qu’elle vote pour.

Les résultats montrent que l’opinion est partagée en Écosse – 46 % préféreraient que leur pays vote contre l’indépendance tandis que 45 % préféreraient que les Écossais votent pour. Une porte-parole du gouvernement britannique a déclaré : « La pression en faveur d’un référendum qui divise est tout simplement irresponsable. C’est une distraction, alors que nous devons nous concentrer sur la poursuite de la lutte contre la pandémie et la reconstruction de notre économie »

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] 
Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !