Écosse : Boris Johnson veut supprimer l’autonomie écossaise

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Règlements de compte en série parmi les conservateurs britanniques. Dans un entretien accordé le lundi 05 juillet dernier au quotidien nationaliste écossais The National, Dominic Cummings, ancien conseiller en chef du BoJo a déclaré que son ex-patron considérait la décentralisation et le parlement écossais comme une « catastrophe ». Selon Cummings, le premier ministre britannique n’était pas opposé à la dévolution en soi mais « à la manière dont elle était gérée par le SNP ». Il est vrai qu’une dévolution gérée par les Tories aurait été beaucoup moins problématique pour le gouvernement de sa Gracieuse Majesté.

« Johnson est un unioniste irréfléchi ». Selon son ancien conseiller « il pense que la dévolution est un désastre et il l’aimerait l’inverser mais n’ose pas le faire ». Effectivement, revenir sur la Dévolution ne serait peut-être pas le meilleur moyen de regagner le cœur des Ecossais…

En Écosse, l’interview de Dominic Cummings a fait l’effet d’une bombe dans un contexte politique tendu. Fort de son succès aux dernières élections, Nicola Sturgeon réclame un deuxième référendum sur l’Indépendance que Boris Johnson refuse catégoriquement. Edimbourg n’aura jamais été aussi loin de Londres…

Crédit photo : EU2017EE Estonian Presidency/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Articles liés

Bro-Skos : deiziadur ar manifestadegoù evit an dizalc’hiezh

E Bro-Skos ez eus un emsav anvet « Holl Under One Banner ». Gant ar strollad e vez aozet tolpadegoù ha manifestadegoù evit an dizalc'hiezh, a-benn...

Le soutien à l’indépendance de l’Écosse recule dans un nouveau sondage d’opinion sur la constitution

Une nouvelle opinion a montré que le soutien à l'indépendance de l'Ecosse a chuté au cours des derniers mois. 48 % des personnes sondées...

48% eus skosiz evit an dizalc’hiezh hervez ur sondadeg nevez

Fas koad er metoù dizalc'hour skosad abaoe disadorn dremenet : hervez ur sondadeg nevez, n'eus ket 'met 48% eus Skosiz a votfe evit an dizalc'hiezh. Ur...

Enez Skye : ur priz evit enoriñ ar c’houezelegourien yaouank

En Hebridez-an-diabarzh emañ enez Skye ha eno emañ bev c'hoazh ar gouezeleg, betek e savadurioù Sabhal Mòr Ostaig evel just, kar ur skol-veur hollc'houezelek...