Au fond, Schengen, c’est quoi exactement?

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Schengen est une localité luxembourgeoise où les accords du même nom ont été signés en 1985. L’espace Schengen est une zone à l’intérieur de laquelle il n’est plus procédé aux contrôles frontaliers entre les pays qui en font partie. Seules les frontières extérieures de l’Europe devraient encore être contrôlées. Le système est d’application depuis 1999. Actuellement, 26 pays font partie de l’Espace Schengen: tous les pays de l’Union européenne à l’exception  de l’Irlande, de Chypre, de la Bulgarie et de la Roumanie. Des pays qui ne font pas partie de l’Union européenne comme la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Lichtenstein adhèrent également à l’Espace Schengen. Ce n’est pas le cas de Monaco, de Saint-Marin et de l’Etat du Vatican, mais ces pays n’effectuent pas de contrôle sur l’immigration pour les ressortissants de l’Espace Schengen.

 «Schengen» ne concerne pas seulement le contrôle ou non des frontières. Suite à l’institution de l’Espace Schengen, la collaboration des états devait être approfondie sur les plans policier et judiciaire. L’Union européenne signe de plus en plus d’accords exonérant l’obligation d’un visa d’entrée avec des pays non européens pour accéder à l’Espace Schengen. Les Accords de Schengen sont un élément essentiel de la politique commune en matière d’asile et d’immigration.

La théorie est, hélas, bien plus séduisante que ne le sont les faits. Si la disparition des contrôles le long des frontières intérieures est un objectif en soi, alors Schengen est un succès indiscutable. En effet, les frontières intérieures ne sont plus du tout contrôlées.

Il en va différemment du deuxième volet du principe Schengen: le contrôle des frontières extérieures. Il est évidemment bien plus facile de ne pas contrôler les frontières que de le faire. De nombreux endroits de cette frontière extérieure sont de véritables passoires. Cela signifie que chaque année ce sont des centaines de milliers d’étrangers illégaux qui pénètrent sur le territoire de l’Union européenne. Un fois arrivés dans un pays appartenant à l’Espace Schengen, ils peuvent circuler d’un pays de l’Espace Schengen à un autre sans être inquiétés «grâce» à la disparition des frontières intérieures.

Schengen offre de formidables possibilités et opportunités aux individus mal intentionnés, comme les illégaux, les trafiquants d’êtres humains et le crime organisé en général. On voit ici, une fois de plus, que les théories nées dans les esprits technocratiques des demi-dieux de l’Union européenne sont à des années-lumières de la réalité et que, une fois de plus également, le bon sens populaire se révèle bien supérieur à leurs élucubrations mondialistes.

Pour tout esprit pratique, l’existence de frontières gardées permet de contrôler qui entre et qui sort d’un pays et donc d’augmenter les possibilités d’interpeller les individus animés de mauvaises intentions, il est sidérant de devoir le rappeler comme l’indique sur son site le Vlaams Belang pour qui « il faut fermer et garder nos frontières tant que le flux migratoire illégal n’est pas maîtrisé et qu’une vraie politique d’expulsion des illégaux n’est pas diligentée. Il en va de la sécurité de nos concitoyens et de la pérennité de notre sécurité sociale »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Articles liés

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus de 70 000 personnes -...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de pompiers professionnels, la FA/SPP-PATS, a...

Le pass sanitaire « discriminatoire » selon Médecins du Monde

L’ONG Médecins du Monde (MDM) a condamné mercredi le principe d’un pass sanitaire en France qu’elle juge “discriminatoire“, appelant à un accès “sans entraves”...

Occupation d’Arbonne : les agriculteurs basques s’invitent chez la propriétaire parisienne

Les terrains d'Arbonne au Pays Basque Nord cristallisent la contestation autour de la hausse du foncier et de l'immobilier au Pays Basque Nord. Comme...