Tour d’Espagne Cyclisme. La présentation et le parcours détaillé de la Vuelta 2021

A LA UNE

La 76 édition de la Vuelta se disputera du 14 août au 5 septembre 2021. Les coureurs qui s’élanceront pour le Tour d’Espagne remporté en 2019 puis en 2020 par Primoz Roglic (devant Carapaz et Mc Carthy) vont s’élancer pour un total de 3 336,1 kilomètres de Burgos à Saint-Jacques-de-Compostelle, avec sept étapes montagne et deux contre-la-montre individuel. Découvrez la carte et les détails du parcours de la Vuelta 2021, avec les profils des étapes.

Un parcours qui s’annonce intéressant et qui devrait laisser place à une belle bagarre, surtout vu le plateau qui s’annonce (que nous vous dévoilerons dans un autre article).

1re étape (14 août) : Burgos-Burgos

Et la Vuelta débutera comme elle se terminera, par un contre la montre, avec une petite bosse qui devrait toutefois faire mal et permettre, peut être, à des coureurs autres que des spécialistes de limiter les dégâts, surtout sur 8km.

2e étape (15 août) : Caleruega-Burgos

Une première étape en ligne qui devrait faire place nette pour les sprinteurs…à moins que ce Tour ne laisse là encore une grande liberté aux échappés, ce qui est possible si l’on reprend le scénario de l’an passé.

3e étape (16 août) : Santo Domingo de Silos – Picon Blanco

Première arrivée au sommet dès le troisième jour, et pas des moindres. Le Picón Blanco, grimpé cette saison sur le tour de Burgos, est une ascension très difficile de 8 kilomètres à plus de 9% de moyenne,

4e étape (17 août) : El Burgo de Osma – Molina de Aragon

Retour au plat, et à une étape qui sera un match entre sprinteurs et échappés.

5e étape (18 août) : Tarancon-Albacete

Même chose que la veille.

6e étape (19 août) : Requena-Alto de la Montaña de Cullera

Une étape au ras de la mer, avec une arrivée pour costauds, puisque la dernière bosse fait 1,9km à 9,4%. Aucun sprinteur ne pourra passer.

7e étape (20 août) : Gandia-Balcon de Alicante

Une étape de moyenne montagne avec une succession de bosses, pour finir par le Balcon de Alicante, 8,4km à 6,2%

8e étape (21 août) : Santa Pola – La Manga del Mar Menor

Retour au ras de la mer, pour une étape où il pourrait y avoir vent, bordure, et fin de course palpitante

9e étape (22 août) : Puerto Lumbreras – Alto de Velefique

Dernière étape avant la première journée de repos, et pas des moindres, puisque 4 ascensions, dont l’arrivée va piquer avec 6,2km à plus de 13%. Terrible.

10e étape (24 août) : Roquetas de Mar – Rincon de la Victoria

Au lendemain de la journée de repos, une étape qui devrait bénéficier aux baroudeurs, ou à un costaud avec une dernière bosse de 10,4km à 4,9% avant une descente vers Rincon de la Victoria.

11e étape (25 août) : Antequera – Valdepeñas de Jaen

On continue dans les étapes vallonées, et dans un profil qui plairait à Julian Alaphilippe. Dernière ascension de la journée : 8,8km à 5%. Et encore, l’arrivée se fera après un raidard pour costauds.

12e étape (26 août) : Jaen-Cordoba

Une nouvelle étape qui devrait revenir à un échappé ou à un baroudeur, les deux dernières bosses de la journée étant trop dures pour les sprinteurs.

13e étape (27 août) : Belmez – Villanueva de la Serena

Une étape qui descend tout du long. Cela devrait aller vite, et être reservé aux sprinteurs.

14e étape (28 août) : Don Benito – Pico Villuercas

On commence les choses très sérieuses, avec trois ascensions, dont deux premières catégories et arrivée en bosse (14,5km à 6,2%).

15e étape (29 août) : Navalmoral de la Mata – El Barraco

Une étape qui devrait être usante surtout vu les efforts produits la veille. 4 bosses vont s’enchainer, pas énormes en difficulté mais longues, notamment le puerto de Mirales, 20,4km à 5%, de quoi faire très mal avant la journée de repos.

16e étape (31 août) : Laredo – Santa Cruz de Bezana

Dernière semaine de course. Et une étape qui devrait se jouer entre sprinteurs et baroudeurs.

17e étape (1er septembre) : Unquera – Lacs de Covadonga

Retour aux Lacs de Covadonga. Une étape mythique. Un circuit, et 4 bosses dont une nouveauté : la Collada Llomena, terrible bosse de 7,6 km à 9%, avant de finir à Covadonga, 12,5 à 6,9%

18e étape (2 septembre) : Salas – Altu d’el Gamoniteiru

Les difficultés s’enchainent, et ça devrait commencer à devenir dur pour certains. Au menu, 4 ascensions et quasiment pas de plat. Et quelles ascensions ! 9,9km à 8,6% pour la première, 7,9 à 8,6%pour la seconde, et pour finir, 14,9km à 9,8%. Terrible. Sans doute l’étape la plus dure sur le papier, de quoi faire des écarts énormes.

19e étape (3 septembre) : Tapia – Monforte de Lemos

Les coureurs vont souffler sur cette étape. Elle sera sans aucun doute pour des échappés rescapés de la montagne et encore en forme.

20e étape (4 septembre) : Sanxenxo – Castro de Herville

Une journée pour baroudeurs. Avec arrivée en bosse, encore un profil de classique. Il y aura du monde à se disputer la victoire en costaud !

21e étape (5 septembre) : Padron – Saint-Jacques de Compostelle

33,7km de contre la montre pour terminer cette Vuelta, et pour éventuellement chambouler le général. Cela s’annonce plus passionnant qu’une dernière étape sur les Champs Elysées.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

Articles liés