Effondrement démographique. La Bulgarie a perdu 11% de sa population en 10 ans, la Croatie 9%

C’est un drame démographique qui se joue en Europe actuellement : Les résultats des recensements de population menés en Croatie et Bulgarie en 2021 ont été récemment dévoilés.

En 10 ans, la Croatie a perdu 9% de sa population, estimée aujourd’hui à quelque 3,9 millions d’habitants – soit au même niveau qu’en 1948. Même constat en Bulgarie, qui accuse pour sa part une baisse de 11% de la population (6,52 millions d’habitants en 2021 contre 9 millions en 1985).

Les raisons ? Une baisse continue du taux de natalité, conjuguée à une émigration continue vers les pays de l’Ouest (permise par les traités de l’UE), où le salaire moyen est bien plus élevé mais également à un vieillissement de la population. Les jeunes partent ainsi souvent s’installer en Allemagne et en Autriche

A noter que la Croatie et la Bulgarie ne sont pas les seuls pays de l’Est à vivre cet effondrement. La Hongrie ou la Serbie subissent le même sort. Il n’est pas rare, hors des principales villes de ces pays, de traverser des villages quasi fantômes, où ne reste plus qu’une population âgée, abandonnée.

Néanmoins, dans ces pays, les gouvernements ont conscience du drame qui se déroule actuellement, et commencent à instaurer des politiques natalistes indispensables pour relancer la vitalité de ces nations. C’est le cas en Hongrie où toute femme âgée de moins de 40 ans qui conclut son premier mariage pourra recevoir un prêt à taux bonifié de 10 000 millions forints soit 31 500 euros pour le démarrage de sa vie en couple.

Dès la naissance du premier enfant, le remboursement du prêt est suspendu pour trois ans, et pour trois nouvelles années à la naissance du deuxième enfant avec effacement d’un tiers du capital. Au troisième enfant, le capital restant dû est effacé. Si bien qu’une jeune Hongroise mariée qui enchaînerait trois naissances n’aurait rien à rembourser.

C’est sans doute la seule solution, à généraliser, pour repeupler ces pays, tout en évitant de céder, comme le souhaitent certains commissaires européens et certains ayatollahs de l’invasion migratoire, aux sirènes de l’immigration et du remplacement de population par d’autres, plus jeunes, venues d’Afrique ou d’Asie, qui transformeraient totalement ces pays comme cela se passe déjà progressivement en Europe de l’ouest.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS