A la découverte des Saints Bretons. Le 26 Novembre c’est la Saint Ilan

saints et miracles bretons

Nous vous proposons dans cette rubrique de découvrir l’histoire des Saints Bretons. Les saints bretons désignent des personnalités bretonnes vénérées pour le caractère exemplaire de leur vie d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église catholique (mise en place plusieurs siècles après leur mort), mais ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. La plupart des vitae de saints bretons qui nous sont parvenues datent en effet des ixe et xe siècles ou ont été réécrites dans le contexte de la réforme grégorienne qui induit parfois les clercs à remodeler les documents hagiographiques, issus de traditions orales transmises aussi bien dans le vieux fond populaire que dans le milieu savant, dans leur intérêt (légitimation de la figure épiscopale, du bien-fondé d’une réforme d’une communauté monastique). Le développement du culte de ces saints se développe au Moyen Âge tardif lorsque plusieurs familles de l’aristocratie bretonne s’approprient les légendes hagiographiques en justifiant par des arguments généalogiques, de la protection particulière d’un saint ou de son adoption comme ancêtre de substitution dans leurs lignages.

Les historiens actuels éprouvent encore beaucoup de difficultés pour distinguer entre imaginaire et réalité. L’historicité des épisodes de la vie de ces saints reste ainsi souvent douteuse car ces épisodes se retrouvent dans l’hagiographie tels qu’ils apparaissent dans les coutumes ou dans le folklore. La structure même du récit des vitae se rencontre dans d’autres Vies de saints dont les auteurs reprennent généralement des « conventions littéraires d’un modèle biblique qui façonnait leurs modes de pensée et d’expression ».

En 2022, environ 170 saints bretons sont représentés, chacun par une statue, à la Vallée des Saints, en Carnoët.

Le 26 Novembre c’est la Saint Ilan

Il s’agit de l’un des saints les plus obscurs, c’était un moine Gallois Martyr.

Le prénom est composé de IL (Multitude) et de -AN suffixe diminutif. (Petite multitude)

Des prénoms tels que ILEG, ILIAW, ILIEN (né de la multitude), ILRI (roi de la multitude), ILTUD (Multitude du peuple) ont la même racine.

Il est attesté par des noms de lieux. Saint-Ilan en Bretagne et Eglwys Ilan, Trefilan, et Bod Ilan, au Pays de Galles.

Langueux est un démembrement de l’ancienne paroisse primitive de Ploufragan. Un acte de 1163, cite l’église Saint-Ilan (ecclesiam Sancti Ylani) comme dépendance de l’abbaye de Saint-Jacut (Anc. év. IV, 278). Ancien siège d’un prieuré dit de « Saint Ilan-le-Roy », ce n’est plus qu’une simple chapellenie au XVIème siècle.

La chapelle de l’école d’agriculture (1846-1854), située au n° 52 rue Saint-Ilan et oeuvre de l’architecte Maignan. La décoration intérieure est l’oeuvre, en 1894, du frère Fulbert, artiste peintre allemand. Cette école est créée en 1843 sous l’impulsion d’Achille du Clézieux (1806-1893), afin d’y accueillir des orphelins. Elle est dirigée d’abord par les Frères léonistes, puis dès 1855 par les Pères du Saint-Esprit ;

Le château de Saint-Ilan (XV-XVIIème siècle). Cette demeure a appartenu primitivement à Jean Le Bourdut de la Hunaudaye en Plédéliac (vers 1427), à Jean Le Chauff (en 1480) et à Jean Bertho (en 1536). Il s’agit de l’éponyme de la famille Berthelot de Saint-Ilan. La demeure a appartenu aussi au poète Achille du Clézieux. La façade reconstruite au XVIIIème siècle est rehaussée vers 1860. Une tour est édifiée dans la partie Ouest vers 1870. Propriété aujourd’hui du comte Florian de Lorgeril ;

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. a moi comte 2 mots notre FRANCE est en danger et bienvenue a ceux qui se préocuppent de rétablir les patronages !!! il est TEMPS car n’oublions pas de voir si notre BRETAGNE est si VIVANTE c’est la vigilance de FAIRE CONNAITRE NOS RACINES !!!!
    merci a ceux qui là haut veillent sur notre terre !!! bonne fête et pas de jalousie si il y a eu des miracles c’était le seul moyen d’enseigner certainement mieux que l’école !!!
    ‘je vois je crois hélas !!!

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS