Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vie pratique. Durant les fêtes, ces arnaques par mail et téléphone à éviter

Fausses taxes sur la livraison de colis, sites de petites annonces, plateformes VOD, offres commerciales invraisemblables : les arnaques sont légions en cette période de Noël. L’essentiel étant de savoir les déceler.

Gare aux arnaques pendant les fêtes !

Période de bonheur, de retrouvailles familiales, de cadeaux et de belles tablées, les fêtes de fin d’année sont également un moment apprécié des arnaqueurs en tout genre.

Aussi, dans l’euphorie de ces derniers jours de décembre, entre Noël et le Jour de l’An, il est nécessaire de rester très vigilants face aux mails, SMS et autres appels téléphoniques frauduleux. Durant ces quelques jours où l’on dépense généralement sans (trop) compter, les aigrefins ne manquent pas d’imagination pour tenter de récupérer vos informations personnelles ou vos coordonnées bancaires (codes sms, code de sécurité, mot de passe, etc.).

C’est donc l’occasion de dresser un tour d’horizon des principales arnaques que vous êtes susceptibles de rencontrer. Pour, en connaissance de cause, mieux les déjouer !

Sites de petites annonces et plateformes VOD : soyez vigilants

En premier lieu, parmi les outils les plus utilisés par les arnaqueurs, les sites de petites annonces en ligne sont souvent à l’origine de déconvenues pour les utilisateurs. En pratique, l’arnaque consiste généralement, pour un prétendu acheteur, à demander de payer l’objet mis en vente avec une solution de transfert d’argent qu’il vous indique.

En cas d’acceptation, le vendeur reçoit un SMS censé lui permettre de s’inscrire à ce service pour recevoir le paiement (faux lien usurpant la marque de la solution de paiement). Les actions qui lui sont demandées consistent en réalité à valider des paiements effectués depuis son compte au bénéfice des escrocs.

Autre domaine où la méfiance doit être de mise : les plateformes numériques de vidéo à la demande. Dans ce cas, l’arnaque se présente sous la forme d’un faux mail prétendant que l’accès à la plateforme de l’utilisateur va être bloqué faute de mise à jour de ses données bancaires. Le mail contient alors un lien vers le site des fraudeurs où ces derniers n’ont plus qu’à récupérer les données bancaires de l’internaute trop crédule.

Quand les fraudeurs se manifestent au nom de la lutte contre les fraudes…

Encore plus vicieux, certains particuliers peuvent se voir démarcher par un faux conseiller bancaire, lequel prétend pouvoir annuler des opérations frauduleuses sur leur compte. Après l’envoi de SMS sur le téléphone de la victime, l’imposteur demandera alors que lui soit communiqué les codes reçus et pourra même parfois exiger directement la validation de paiements, qui seront bien entendu à son profit.

Par ailleurs, un faux conseiller bancaire peut également prétexter une fraude pour inciter sa victime à effectuer un transfert d’argent afin de mettre ses deniers « en sécurité ». Pour ce faire, l’aigrefin indique alors à sa proie des coordonnées bancaires censées correspondre à un compte bancaire ouvert au nom de la victime. Dans les faits, il s’agira tout simplement du nom du fraudeur, qui bénéficie donc du virement bancaire.

Toujours sur le terrain bancaire, attention également aux messages de prétendus services de sécurité sollicitant les particuliers dans l’optique de débloquer l’accès à leur compte ou leur carte bancaire.

La téléphonie aussi est une source d’arnaques

Un autre domaine de prédilection des arnaqueurs est celui de la téléphonie. Se présentant comme un technicien de l’opérateur téléphonique de l’usager ciblé, un imposteur demandera alors à ce dernier de lui communiquer son numéro RIO (Relevé d’Identité Opérateur), qui est un code à 12 chiffres ou lettres permettant principalement d’effectuer la portabilité d’un numéro mobile d’un opérateur à un autre.

Une fois en possession de ce code, l’escroc demande le transfert de la ligne de téléphone mobile de sa victime. Un transfert lui permettant par la suite de recevoir les codes de sécurité pour valider des paiements effectués depuis le compte de l’utilisateur piégé.

Prenez garde également aux offres à des tarifs très attractifs sur des articles recherchés. Il s’agit ici pour les arnaqueurs de pousser les acheteurs potentiels à communiquer leurs coordonnées bancaires via ces propositions commerciales incitatives.

Enfin, méfiez-vous aussi des mails et SMS indiquant que vous avez un colis en attente tandis que le message précise qu’il vous faudra payer les taxes afin de récupérer votre commande. Une fois de plus, les arnaqueurs utilisent ce stratagème pour obtenir les coordonnées bancaires de leurs victimes. En cas de réception d’un tel message, la première des choses à faire est de contacter directement la société de livraison ou les services de La Poste.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Sécurité sociale : la Cour des comptes pointe 5,5 milliards d’euros d’erreurs dans la branche famille

Découvrir l'article

Economie

Les fraudes de type « Deepfake » se multiplient : un tiers des entreprises sont déjà touchées par des fraudes assistées par l’IA

Découvrir l'article

Immigration, International, Santé, Sociétal

Royaume-Uni. Des milliers de fausses infirmières africaines suspectées de fraude à l’examen

Découvrir l'article

International

Fraude fiscale et sociale en Belgique. Des propriétés au Maroc ou au Congo massivement dissimulées

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, RENNES, Sociétal

Retour des arnaques au faux notaire : de quoi s’agit-il ?

Découvrir l'article

Dol de Bretagne, Ensauvagement, FOUGERES, RENNES

Ille-et-Vilaine. Série d’alertes à la bombe dans plusieurs établissements scolaires

Découvrir l'article

Immigration, International, Justice, Sociétal

Royaume-Uni. Une responsable de Black Lives Matter avoue avoir fraudé plus de 34 000 € de dons [Vidéo]

Découvrir l'article

Informatique, Société

Informatique. Comment vérifier si une pièce jointe est sûre ?

Découvrir l'article

Immigration, International, Social, Sociétal

Flandre. Fraude au logement social : 47 % des bénéficiaires seraient propriétaires d’un bien immobilier à l’étranger

Découvrir l'article

Immigration, International

Belgique. Des centaines de Turcs suspectés de fraude au permis de séjour sous couvert d’immigration de travail

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky