Le chemin de poésie de Marie-Françoise Jeanneau

Marie-Françoise Jeanneau, née à Cholet (Maine-et-Loire) le 25 septembre 1927 et décédée le 22 octobre 2020 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), est une femme de lettres, spécialiste du rôle d’incubation culturelle joué par la poésie.

De l’angoisse à la sérénité : un chemin de poésie

Enseignante en lettres à Saint-Malo et au campus de Ker Lann à Bruz en Bretagne, elle fut une fidèle adhérente ainsi qu’un membre actif des Amis de la Tour du Vent, association malouine créée en 1987 pour perpétuer la démarche poétique de Théophile Briant, pendant presque 30 ans. Elle a notamment fait partie du comité de rédaction de la revue Avel IX. Elle y proposa de nombreux articles et fut responsable pendant des années de la rubrique Passage en revues, comme En marge de l’île : Vendredi ou les Limbes du Pacifique (dans Avel IX, n° 7, 1994, éd. Association des Amis de la Tour du Vent).

Elle a animé de nombreuses conférences (Milosz, Saint-Pol-Roux, Marie Noël). Elle est également l’auteur d’un passionnant ouvrage sur la poétesse Marie Noël, intitulé : De l’angoisse à la sérénité : un chemin de poésie. et autres publications comme une étude Les Amazones de la Chouannerie et Le Testament de Merlin dans Théophile Briant (1891-1956) Veilleur d’un Phare Éternel.

Son travail pédagogique et de médiation culturelle a permis de mieux faire connaître Marie Noël, nom de plume de Marie Rouget, poétesse française née le 16 février 1883 à Auxerre et morte le 23 décembre 1967 dans la même ville.

Surnommée « La fauvette d’Auxerre », Marie Noël naît d’une famille catholique pratiquante et dans une ville bouleversée par l’anticléricalisme et le jansénisme. Elle ne s’éloignera que très peu de sa ville natale et de la maison de ses parents, si ce n’est pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle meurt presque aveugle le 23 décembre 1967, soit un jour avant la nuit de Noël. Le 23 décembre 2017, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, est ouvert son procès en béatification en tant que servante de Dieu.

Marie Noël est particulièrement connue pour son œuvre poétique se rattachant à la chanson traditionnelle, ainsi que pour ses Notes intimes écrites en 1959. Elle a entretenu des correspondances avec plusieurs intellectuels de son époque et a reçu de son vivant de nombreuses distinctions.

Le Salon Marie-Françoise Jeanneau accueille désormais des rencontres, dialogues  et conférences aux Portes Cartier de Saint-Malo.

Kevin LOGNONÉ

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS