Crise bretonne : les vrais responsables sont à Bruxelles [Tribune libre]

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Le mouvement des Bonnets rouges, généré par la crise gravissime que connaissent l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire bretonnes, a durci ses positions en fixant un ultimatum au ministre de l’Agriculture. Le gouvernement n’ayant pas l’intention de supprimer l’écotaxe dans l’immédiat, de nouvelles actions spectaculaires devraient donc avoir lieu. Les responsables de ce mouvement s’adressent aux dirigeants politiques parisiens mais ces derniers ne sont-ils pas que des figurants chargés de maintenir la fiction d’une démocratie nationale qui n’existe plus et à laquelle a été substituée une « gouvernance européenne » libre de toute contrainte démocratique?

La déclaration particulièrement franche que Viviane Reding, vice-présidente de la Commission Européenne, a faite en juillet à l’Assemblée nationale, clarifie les choses : « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, il n’y a plus que des politiques européennes » a-t-elle déclarée. Cela signifie que l’Etat français n’est plus aujourd’hui souverain et que le vrai pouvoir se situe à Bruxelles. L’analyse de ceux qui continuent de s’en prendre à l’Etat français est caduque.

Les problèmes de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire bretonnes sont des conséquences de la politique néolibérale menée par Bruxelles. Ils sont aussi liés à la monnaie unique forte (laquelle n’est qu’un mark adapté à la structure de l’économie allemande) qui nous interdit toute dévaluation et rend nos produits trop chers par rapport aux produits concurrents originaires du Brésil (volailles) par exemple.

La politique néolibérale menée par Bruxelles et appliquée avec zèle par les dirigeants allemands  – accords Hartz impliquant la baisse des salaires des salariés les moins qualifiés ; emplois de travailleurs polonais et roumains payés 3 euros de l’heure… – se traduit par une montée en puissance fulgurante des productions agricoles et agro-alimentaires allemandes. l’Allemagne qui était importatrice de produits français, exporte désormais en France des produits à base de viandes de porc ou de volailles. Plus étonnant encore, des porcs élevés en Bretagne sont désormais abattus en Allemagne où les coûts de leur transformation y sont beaucoup moins élevés ! Le fait que la monnaie soit la même sur les deux rives du Rhin donne un avantage supplémentaire aux industriels allemands qui n’ont plus le handicap d’une monnaie forte.

La Commission Européenne a déjà fait savoir qu’elle ne reviendrait pas sur sa décision concernant les restitutions relatives aux exportations de viandes de volailles congelées. Cette décision concerne tout particulièrement Doux et Tilly-Sabco. Stéphane Le Foll va se rendre à Bruxelles pour tenter de négocier. Sauf miracle, la réponse est malheureusement connue d’avance.

Mickaël Treguely

Photo : Markus Prantl. Original uploader was Heckmueller at de.wikipedia (cc)

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

1 COMMENTAIRE

  1. Qui a ratifié la supprématie et le contrôle des pays européens par le conseil de l’Europe alors que les Français ont voté contre cette constitution européenne. ………..? A quoi a servi cette vot

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant au public certains monuments habituellement...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et rempli des stades à l'échelle...

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match nul obtenu par EAG à...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de vol avec violence ayant entraîné...