Nouveau rassemblement des Bonnets Rouges le samedi 30 novembre : Rennes ou Pontivy ?

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

12/11/2013 – 09H00 Pontivy (Breizh-info.com) – Le Collectif pour l’emploi en Bretagne a annoncé un nouveau rassemblement pour le samedi 30 novembre. Selon certaines sources proches des organisateurs, celui-ci pourrait avoir lieu à Pontivy ou à Rennes. Partie du Finistère, la contestation s’étend aujourd’hui à toute la Bretagne. Durant la semaine qui vient de s’écouler, une quarantaine de radars automatiques ont été visés et une bonne moitié d’entre eux ont été mis hors d’usage. Des manifestations ont également eu lieu samedi dernier devant le portique écotaxe de Jugon Les Lacs  (Côtes-d’Armor) ainsi et à Montauban de Bretagne  (Ille-et-Vilaine). Réagissant à ces actions, Patrick Strzoda, préfet de la région administrative Bretagne, a  promis que« le contribuable paiera », ce qui ne devrait pas contribuer à calmer les esprits.
Alors Pontivy ou Rennes ? De par sa situation centrale, la première solution permettrait sans aucun doute de réunir encore plus de manifestants qu’à Quimper, avec un contingent nantais qui pourrait être beaucoup plus important que lors du 2 novembre. Rennes, en tant que capitale administrative de la Bretagne et en tant que siège du Parlement de Bretagne est aussi  un endroit symbolique fort pour accueillir tous ceux qui se sentent en phase avec le mouvement des Bonnets rouges.
Ce qui est certain c’est que la mobilisation ne semble pas faiblir, bien au contraire. Les annonces du gouvernement concernant des déblocages de fonds en urgence n’ont pas suffi à désamorcer le mouvement. « Il y a un gouvernement qui ne veut pas entendre et qui est juste là avec des mesurettes, qui recycle ses mêmes idées », a déclaré Christian Troadec, un des leaders des Bonnets rouges. Pour le maire de Carhaix, l’autonomie régionale bretonne est  en effet un impératif pour le redressement de la Bretagne. « Quand vous entendez la comparaison des sommes entre Marseille, 3 milliards d’euros pour un plan transport interne et intramuros et qu’en même temps on nous refuse ici des moyens de développement (…) franchement on se moque de nous », a-t-il poursuivi.
Difficile aujourd’hui de prédire où cette fronde mènera, et si des changements importants pour la Bretagne et les Bretons interviendront dans un proche avenir. Nul doute toutefois que la manifestation du 30 novembre sera suivie de très près par le gouvernement.

[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

Articles liés

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Pontivy : des riverains se mobilisent contre l’internat éducatif

C'est une polémique récurrente à Pontivy depuis quelques mois : le projet d'internat éducatif sensé accueillir des enfants placés et mineurs isolés. Celui-ci doit être...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...