Chevaleresses : quand les femmes portaient l’armure

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Chevaleresse, sous-titré « Une chevalerie au féminin », cet essai frappe par sa singularité. Il aborde un champ difficile et s’impose par son érudition aussi précise que déliée. De plus, l’auteur (e) a le bon sens de nous épargner toute dérive du côté du « genre ». Ce qui ne l’empêche pas de se moquer tant de John Keegan et de sa guerre « activité entièrement masculine » que de Georges Duby et de son « mâle Moyen Age ».
Les femmes à cheval et en armure n’ont pas manqué durant les croisades. Un chroniqueur musulman, Imad al-Din, rapporte : « Les femmes elles-mêmes s’expatrient pour combattre ; elles arrivent en Syrie par terre et par mer tout équipées (…). Plusieurs femmes de Francs ont échangé le voile pour le casque, elles affrontent la mort armées de boucliers et de lances. »
On trouve des femmes dans les ordres militaires, ibériques, français et germaniques, dans une position il est vrai subalterne. Il en est de même au sein de la chevalerie où elles ne font pas qu’ « arbitrer » les tournois mais règlent la vie des hommes.

Dans l’imaginaire médiéval, il y a les Neuf Preux, Hector, Alexandre, César, Josué, David, Judas Maccabée, Arthur, Charlemagne et Godefroy de Bouillon. Mais il y a aussi les Neufs Preuses. Elles sont toutes païennes : Séminaris, Sinope, Hippolyte, Ménalippe, Lampeto, Penthésilée, Tomyris, Teuca et Déiphyle. Moins connues mais vengées par la « dixième preuse », Jeanne d’Arc…

Chevaleresses , par Sophie Cassagnes-Brouquet Perrin, 252 p., 20 euros

903025725.2

Photo : Reims tourisme/Flickr (cc)

[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

Articles liés

Harcèlement de rue en Bretagne. Omerta du Télégramme autour des causes de ce fléau importé

Le journal Le Télégramme publiait cette semaine un article intitulé « Le harcèlement de rue, cette violence ordinaire qui empoisonne leur quotidien », évoquant...

Agressions sexuelles : le CALVAIRE des Françaises

Le harcèlement de rue touche beaucoup de femmes en France, aujourd'hui. 5 filles témoignent des expériences qu'elles ont vécues. Elles racontent les comportements abusifs...

Du Guesclin : « Le type même du chevalier, un sujet qui attire souvent les enfants »

Nous vous avons annoncé samedi dernier la sortie du livre pour enfants  Bertrand du Guesclin, hardi chevalier. Pour évoquer l'ouvrage, nous avons interviewé son...

Rebelles ! Un reportage sur 7 femmes qui ont contribué à l’indépendance de la République d’Irlande

Rebelles ! Tel est le titre d'un reportage signé Martin Dwan, évoquant la question de la lutte pour l'indépendance de la République d'Irlande, au...