Ils découpaient des câbles SNCF : 4 Roms interpellés près de Nantes

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

28/11/2013 – 09H00 Nantes (Breizh-info.com) – Surpris en train de découper des câbles en cuivre provenant de lignes SNCF, quatre hommes ont été interpellés lundi après-midi dans un camp de Roms situé dans l’agglomération nantaise. Une affaire qui intervient alors qu’une ligue de vertu vient de déposer plainte contre Valeurs actuelles suite à l’enquête publiée par cet hebdomadaire le 22 août dernier sur les Roms. Une enquête qui portait en particulier sur la région nantaise.
Bonne pioche pour les gendarmes du groupe d’enquête et de lutte anti-cambriolage (Gelac) de Nantes. L’enquête à laquelle ils procédaient suite un cambriolage commis dans la région les a conduits dans un campement de Roms où ils ont surpris quatre hommes en train de procéder au découpage de câbles en cuivre – il y en avait pour 800 kilos – appartenant à la SNCF. Mis en examen, trois d’entre eux ont été laissés en liberté. Ils comparaîtront plus tard devant le tribunal. Le quatrième devait être jugé mercredi en comparution immédiate.
Cette nouvelle affaire attire une fois de plus l’attention sur les agissements de certains membres de cette communauté. Dans le dossier qu’il avait réalisé sur les Roms en août dernier, l’hebdomadaire Valeurs actuelles avait notamment publié un reportage du journaliste Pierre-Alexandre Bouclay sur la situation de cette communauté dans l’agglomération nantaise.
Le reportage en question n’avait pas eu l’heur de plaire au Petit Journal de Canal Plus – l’émission phare des tenants de l’idéologie libérale-libertaire boboïsante – qui n’avait pas hésité à mettre gravement en cause l’honnêteté du journaliste. Heureusement, comme il s’en est expliqué sur le site de l’Observatoire des journalistes (OJIM), P-A Bouclay avait soigneusement conservé toutes les preuves de ce qu’il avançait dans son reportage, démontrant au passage la manœuvre de l’émission de Yann Barthès.
Il est vrai qu’aborder ce sujet n’est pas sans risque dans la France d’aujourd’hui. Toujours à propos de ce numéro de Valeurs actuelles, on apprend en effet que l’association « La Maison des potes » (sic) – une ligue de vertu dirigée par un ancien responsable de SOS Racisme – vient de déposer une plainte pour « incitation à la haine raciale »  contre l’hebdomadaire, le directeur de la publication et les auteurs des articles visés. Un délit puni d’un an de prison et de 45.000 euros d’amende. Rien que ça.

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...

5 Commentaires

  1. ici je remarque vs êtes des faux culs, moi jss négre et pas xénophobe, mais si je dis que je veux vivre ds un endroit calme ss nuisance, je deviens un raciste anti roms, j’ ai un camp rom à proximité de ma maison, je ne veux pas vivre ds un bidonville, cmt voulez vous que je vende ma maison mtn?? Qd tu prend un réfugié venu d’ afrique noire ce n’ est pas la mm intégration que ces gens là, nous parlons le français mieux que les français eux mm, nous travaillons, on ne fait pas la manche, chez ns les réfugiès sont des personnes en danger à qui on devrait donner la priorité de l’ asile au lieu de manisfester pour des leonarda, qui au passage à causer du tord à ts les immigrés puisque mtn les lois sont sérrés à cause de ces imbéciles, moi qd je vois un rom il pue, si je décris mon ressenti jss raciste?

  2. c n’ importe quoi qd on veut le droit à la tranquilité, je ne comprends rien à ce que tu dis, toi là tu ne sors pas de l’ éna, on est 60millions de français à dire n’ importe quoi, et toi t’ es l’ illuminé, chez moi la misére c pire que les roms mais on est plus vaillant que ces gens là, et jamais tu ne verras notre communauté vivre comme des chiens errants

  3. Morale de l’histoire : pour l’impartial webzine skin punk d’extrême droitolique Breizh info : quand vous détruisez quelque chose, que ce soit pour le revendre ou pour ne pas en payer les frais (ce qui revient au même) : mieux vaut être français. Suffit de voir ce que vous écrivez sur le fier et turgescent bonnet rouge qui ravage des installations hors de prix, parce que comparativement au traitement infligé au sous-rom rongeur de fils électriques, décidément plus proches, sous votre plumeau, du rat que de l’Homme, quoi que puisse signifier leur nom, on se dit qu’il ne ferait pas bon de vous croiser par une nuit sans lune : vous risqueriez de ne plus voir que des noirs et de là tirer sur tout ce qui bouge : chaud devant !

    Du reste pour la vomissure, excusez moi, le « reportage » de Valeurs Actuelles, à Montaigu et étant du bled en question, je peux vous dire qu’on aurait pu demander à Brasillach ce qu’il pensait de ses voisins juifs à la grande époque, qu’il aurait pondus à peu près la même chiasse.

    Vous êtes des morts du parti de la mort : retournez dans vos tombes si vous vous y sentez si bien et laissez donc vivre ceux qui le souhaite.

Comments are closed.