Reformation des Trotskids : concert à Rennes, mardi 3 décembre au Sympatic Bar

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

30/11/2013 – 09H00 Rennes (Breizh-info.com) – Le célèbre groupe de punk-rock rennais « Trotskids » reprendra du service, mardi 3 décembre, à Rennes, lors d’un concert donné au Sympatic Bar, rue Saint-Michel, à Rennes, en compagnie du groupe DeathxSquad.
Le groupe s’est formé à Rennes en 1982, dénotant dans le milieu musical rennais alors que la New Wave était à son apogée dans la capitale bretonne avec des groupes comme Etienne Daho, Marquis de Sade et autre Ombre Jaune (Futur Niagara). Rapidement, les concerts se sont enchainés et des titres devenus aujourd’hui incontournables pour tout amateur de punk apparaissent, comme « Gueule d’Enfer«  (sorti sur la désormais célèbre compilation Chaos En France Vol.1) ou encore « Pas de voyou dans mon bar » et « je ne veux pas être bronzé« .
Les Trotskids ont participé , le 20 octobre 1984, au festival « Chaos », en compagnie des groupes Komintern sect, Kidnap, Reich Orgasm, Collabos, Sub Kids, Camera Silens .
Après plusieurs dizaines de concert, le groupe s’est séparé en 1987, avant de se reformer, 21 ans plus tard, en 2008 (avec deux nouveaux membres) pour une série de concerts jusque fin 2011, date à laquelle le groupe a dû arrêter suite à des pépins de santé.
C’est donc avec un grand plaisir que les fans du groupe punk emblématique rennais attendent le concert du 3 décembre à Rennes, qui inaugurera le lancement d’une tournée à travers la France. Oï !

Page Facebook officielle de l’évènement

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

Articles liés

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...