Les « antifas » multiplient les agressions sur le campus universitaire nantais

A LA UNE

10/12/2013 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Après s’en être pris à plusieurs reprises ces derniers mois aux Veilleurs opposés au mariage homosexuel puis à la permanence nantaise de la liste municipale Nantes Bleu Marine  – déprédations, tags, tentative d’incendie…-  les « antifas » ont agressé la semaine passée, sur le campus de Nantes, plusieurs étudiants, qui n’avaient pas l’heur de leur plaire.
En cause  le journal étudiant Action Française Universitaire, que des étudiants distribuent chaque jeudi midi à l’approche du restaurant universitaire des facultés de sciences-humaines et de droit de Nantes. Un journal qui n’a, selon le correspondant local de l’AFU, aucun lien organisationnel avec le mouvement monarchiste, si ce n’est l’héritage de Maurras, de Bernanos et autres penseurs  de la droite nationale.
Les antifas n’aiment pas ce journal. Et pour cause, dans son premier numéro, l’AFU appellait à tuer « tous les gauchismes ». Sous ce titre volontairement provocateur, se cache une critique de cette idéologie qui a remplacé le combat social par la lutte sociétale au détriment du peuple français et de son identité. Pour «tuer» le gauchisme, la solution est avancée par le journal : reprendre fièrement le flambeau du combat social sacrifié par la gauche contemporaine sur l’autel de la mondialisation. Une analyse de plus en plus répandue, qui déplaît souverainement à ceux qui se sentent, à juste titre, visés.
Avec cette nouvelle agression les « antifas » nantais n’en sont pas à leur coup d’essai. Il s’agit de la troisième fois en un mois que les étudiants vendeurs de l’AFU sont pris à partie. Refusant toute liberté d’expression et tentative de dialogue, les militants d’extrême gauche préfèrent manifestement – surtout quand ils sont en plus grand nombre – les insultes, les menaces physiques, les coups et les promesses de représailles. En toute impunité.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés