16/12/2013 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Les librairies modernes ferment les unes après les autres. A Nantes, que reste-t-il en dehors d’une FNAC obligée aussi de réduire la voilure, Durance, Coiffard, Dobrée ?
La librairie ancienne aussi est en crise. La Fourbithèque à Nantes, spécialisée dans la Bretagne et le monde celte, cesse son activité. Dans la préface de son dernier catalogue, le 48ème, le libraire Jean-Louis Pressensé dresse le tableau actuel de sa profession, les raisons de la crise mais lance aussi un appel à la résistance et à la reconquête. Car comme l’écrivait Nietzsche : « l’homme de l’avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue ».

« Quand j’ai commencé dans le métier, on ne parlait pas d’ordinateur portable, de téléphone portable, de tablette numérique… ! En revanche, dans les maisons les rayonnages de bibliothèques servaient à y placer des livres, pas des CD ou des DVD…
Donc, il y avait des livres, des lecteurs, et même des librairies de quartier,… et dans ces librairies des libraires…
La Fnac puis Leclerc hier, Amazon aujourd’hui, ont ajusté le tir pour nettoyer la place de ces scories moyenâgeuses. La pensée unique et le copié-collé ont fait le reste. Il ne reste plus que quelques centaines de pures librairies modernes en France, et quelques centaines de librairies anciennes. Qui osent faire de la résistance à l’e-book, et surtout à l’incuriosité des masses – digne cependant d’un enseignement qui coule sans grande dignité. Si encore on déculturait pour acculturer : mais non, aujourd’hui, ceux qui nous gouvernent n’ont qu’une ambition : nous inculturer.
Ce catalogue – plus que d’autres ? – est un acte de résistance. C’est aussi un acte de foi dans les patries charnelles : la Bretagne (réunifiée) bien sûr, l’Ecosse, le Pays de Galles, demain la Bourgogne, la Bavière, la Padanie ou la Flandre !
Il y a leurs identités, leurs langues, leurs particularismes à sauvegarder. Pas d’avenir sans racines, dit-on : ce catalogue rassemble beaucoup d’éléments de reconquête ou, déjà, de découverte. A chacun de s’en saisir ».

Vous pouvez télécharger (en cliquant-ici) ce riche catalogue de près de 1 100 livres anciens ou d’occasion, qui est consacré à la « matière de Bretagne ». Si vous avez quelques curiosité pour l’Histoire médiévale, les littératures celtiques, l’anthropologie, les beaux arts, l’archéologie, l’ EMSAV, la langue bretonne, si vous intéressez à l’Ecosse, au Pays de Galles, à l’Irlande il y aura un titre pour vous.

Crédit photo : Xavier de Langlais
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.