Répression en Italie : la police charge violemment les manifestants

A LA UNE

17/12/2013 – 15H00 Rome (Breizh-info.com) – Samedi dernier, une centaine de jeunes Italiens, certains portant un masque peint aux couleurs du drapeau italien, se sont rendus devant le siège de la représentation européenne à Rome. Sur place, le président de l’association Casapound Italia, Simon Di Stefano, est monté sur une échelle pour enlever le drapeau européen, souhaitant le remplacer par un drapeau italien. Il entendait ainsi « protester contre les injonctions et les décisions prises par les commissions de Bruxelles, sans consultation des peuples européens ».
Accompagnés des agents du DIGOS (Division des investigations générales et des opérations spéciales), les carabineri (la police italienne), ont alors violemment chargé les manifestants qui tentaient de protéger M. Di Stefano, blessant plusieurs d’entre eux (voir la vidéo ci-dessous). Le leader de Casapound a été interpellé pour « vol aggravé, résistance à la force publique et manifestation non-autorisée ». Il a été condamné à 3 mois de prison avec sursis. Plusieurs autres militants sont en attente de procès et mis en examen pour « braquage avec violences ».
La contestation du système semble prendre également de l’ampleur chez nos voisins italiens. Un nouveau mouvement contestataire, les Forconi (les ‘fourches’), calqués sur le modèle des Bonnets rouges bretons, vient ainsi de voir le jour en Italie. Ces « Forconi » réclament pêle-mêle la démission du gouvernement, la réduction des impôts sur les entreprises et la modification de la réglementation du travail – en Italie, le coût du travail est encore plus élevé qu’en France -, le retour au protectionnisme économique, des réductions sur le prix du carburant, l’octroi d’aides diverses, notamment pour les entrepreneurs en difficulté, etc. Mais surtout, les manifestants veulent rompre avec l’Union européenne, en réclament le retour à plus de souveraineté nationale et la suppression des mesures fiscales drastiques imposées par la Commission de Bruxelles. Les Forconi annoncent pour les prochains jours une nouvelle « marche sur Rome », qui n’est pas sans rappeler le souvenir de celle des chemises noires en 1922.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Livre noir. Stéphane Ravier, le bad boy de Marseille

Stéphane Ravier, le bad boy de Marseille : entretien avec Livre Noir. https://www.youtube.com/watch?v=vN2c66t_-0E Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de...

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Articles liés