page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chacun son pont : mobilisation réussie des Bonnets rouges

06/01/2014 – 06h00 Quimper (Breizh-info.com) – Malgré un temps maussade, sinon franchement pluvieux, près de 2000 bonnets rouges sont allés occuper comme prévu les ponts surplombant les voies rapides bretonnes. La mobilisation, un peu plus dense dans le Finistère, a touché les cinq départements bretons. On a dénombré ainsi 120 manifestants à Guiclan et une soixantaine sur trois ponts situés  au sud de Quimper. Des actions ont aussi été faites ailleurs, notamment dans les Vosges à Urville, en Savoie à Annemasse et sur le territoire de Belfort par le très actif comité des Bonnets rouges Frontaliers .

En Loire-Atlantique, plusieurs ponts ont été occupés, notamment à Nantes (une vingtaine de personnes), mais aussi à Malville où une vingtaine de bonnets rouges étaient présents, ou encore au Point du Jour. Le comité de Saint-Nazaire a occupé avec une dizaine de personnes présentes d’abord le pont de Prinquiau sur la RN171 puis celui de Montoir-Cadréan. Arnaud Courjal et son comité de la Presqu’île sont allés occuper le pont de la Baule Escoublac sur la quatre-voies : « l’accueil des automobilistes a été très bon. Visiblement les gens nous connaissent, ils savent ce que sont les gwenn ha du, notre message est clairement perçu ». Un très bon accueil qui a été constant sur tous les ponts tenus  dans les cinq département bretons. « Nous avons donc pu réaffirmer », poursuit Arnaud Courjal, « que nous refusons l’écotaxe et toutes ces taxes françaises qu’on nous impose dans notre pays, et qu’ici aussi, en Loire-Atlantique, c’est la Bretagne ».

Dans le Finistère, Bruno Rosec, responsable du comité du pays léonard et de la baie de Kernic, relate que « deux ponts sur trois étaient occupés tout au long de la RN12 », avec là aussi un très bon accueil des gens. « Le mouvement ne s’essouffle pas, il se renforce. La seule chose qui peut gêner notre élan maintenant, ce sont les récupérations de tous bords, auxquels nous faisons échec ». Ainsi d’une manifestation prévue par un groupe concurrent le matin sur un pont près de l’ancien portique (démonté après un sabotage) de Guiclan ; elle a finalement été annulée. Dans le pays Bigouden, « un pont sur deux a été occupé en moyenne et 9 voitures sur dix nous faisaient des signes de la main, des klaxon, etc. », note Reun Koupa. D’autres ponts ont été occupés dans la joie, notamment près du portique de Montauban et de celui de Plélan le Grand : à peine les gendarmes ont vu six bonnets rouges sur le pont que le portique a été mis sous étroite surveillance. Dans le pays d’Auray, trempés mais heureux, les Bonnets rouges locaux ont aussi occupés plusieurs ponts autour du portique d’écotaxe de Brec’h.

Louis-Benoît Greffe

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky