Le dernier numéro de la revue Eléments est paru

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

Revue trimestrielle, Eléments veut proposer une alternative à la pensée unique et à la désinformation. C’est aussi une revue ouverte à tous ceux qui réfléchissent aux conditions d’une renaissance de la civilisation européenne à l’ère de la mondialisation. Au sommaire du n° 150 qui vient de paraître, on trouvera, sous le titre « Démondialisation : pourquoi les élites n’en veulent pas », un important dossier sur ce phénomène marquant de notre époque. A lire, pour mieux comprendre les véritables enjeux du monde d’aujourd’hui.

Extraits de l’éditorial de Robert de Herte

La mondialisation est-elle un phénomène nouveau ? Beaucoup d’auteurs assurent qu’il n’en est rien et n’hésitent pas à la faire remonter à la Renaissance, à la découverte du Nouveau Monde, voire à l’empire romain. D’autres présentent la mondialisation comme liée à l’émergence de la modernité.

On ne partagera pas cette façon de voir, qui masque ce qu’il y a de rigoureusement inédit dans ce qu’on appelle aujourd’hui la mondialisation. (…)

En marquant le passage d’une économie internationale à une économie globalisée, la mondialisation actuelle crée un espace sans extérieur. Il n’y a plus d’extériorité par rapport à laquelle on pourrait définir le système auquel elle correspond, dans la mesure même où celui-ci tend à envahir tout le champ social. En d’autres termes, il n’y a plus d’ailleurs.

En outre, dans le passé, l’internationalisation des échanges n’a jamais exigé l’intégration des diverses communautés humaines dans une « société de marché » où le marché serait la référence paradigmatique de tous les rapports sociaux. Il y avait internationalisation des marchés, au sens où les capitaux pouvaient circuler plus librement, mais cette libre circulation n’empêchait pas les États d’exister. (…)

La plupart des systèmes capitalistes avaient eux-mêmes un ancrage national : le capitalisme spéculatif et financier n’avait pas encore pris le relais du capitalisme industriel et marchand. Les acteurs essentiels de la vie internationale étaient encore les états-nations, et c’est dans le cadre des économies nationales que le capital se formait, ce qui n’est plus le cas désormais. (…)

Le trait essentiel de la mondialisation n’est donc pas le phénomène d’ouverture des économies nationales, qui n’est effectivement pas nouveau, mais la perte de réalité de ces entités nationales sous l’effet de la décomposition des espaces de régulation nationaux.(…) Aujourd’hui, on en est à la soumission totale de la vie à la logique du profit, tandis que l’économique s’impose toujours plus au politique. La continuité historique que certains croient pouvoir observer n’est qu’une illusion.

Une nouvelle page est cependant en passe d’être tournée. La mondialisation est de nos jours critiquée de toutes parts et certains n’hésitent plus à évoquer une « démondialisation » dont les formes et les limites restent à déterminer. (…) La mondialisation n’est pas irréversible, mais elle a créé une césure irréversible.

L’« après-mondialisation » ne restituera pas le monde d’avant. Plus que la poursuite d’une aventure nationale ou civilisationnelle qui appartient à un cycle désormais achevé, mieux vaut sans doute réfléchir aux conditions possibles d’un nouveau commencement.

Sommaire

Dossier

Démondialisation : pourquoi les élites n’en veulent pas
• La mondialisation ou l’expansion du capital
• La mondialisation comme idéologie
• Misère de l’altermondialisme
• Démondialisation, de la théorie à la pratique

Le combat des idées

• Contre la religion de la langue unique, entretien avec Jean-Louis Davant
• La révolte qui réveille les identités assoupies, par Michel Thibault
• Les valeurs du rugby, par Pierric Guittaut
• Albert Camus l’indompté, par Pierre Le Vigan
• Hommage à Costanzo Preve, par Yves Branca
• Alain Finkielkraut, la nostalgie de la France, par Pierre Bérard
• Jean-Claude Valla, a jolly good fellow
• Paris au temps du psychédélisme, par Francis Moury
• Sur Friedrich Georg Jünger, par Christopher Gérard
• Small is beautiful, par François Bousquet
• Libertins, un pas en avant ! par Mathilde Gibelin

Et aussi…

• Mathis, Millet, Steiner, par Michel Marmin
• Chronique cinéma, par Ludovic Maubreuil
• Romans noirs, par Pierric Guittaut
• Bernard Charbonneau, par Olivier François
• Waterloo: champ de carnage, par Laurent Schang
• Sur les routes de l’Inde, par Christopher Gérard
• Sciences, par Bastien O’Danieli

5.50 euros

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

Articles liés

Les espions sont de retour…et la revue Eléments également !

Le 191ème numéro de la revue Eléments vient de paraitre en kiosques. Thème central ce mois ci, Les Espions sont de retour. Pour commander un...

Demain, quelle révolution ? Le n°70 de Réfléchir et Agir est sorti

Le n°70 de Réfléchir et Agir est sorti avec pour thème central « Demain, quelle révolution ? ». Un excellent cru (comme habituellement) dans lequel...

Pourquoi débancariser et sécuriser vos avoirs aujourd’hui ?

La situation économique et sociale est préoccupante depuis bientôt près de 50 ans, nous ne ferons pas ici la liste de tous les problèmes...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre, comme son nom l'indique...au patrimoine...