24/06/2014 – 07H00 Bretagne (Breizh-info.com) –Si l’on recoupe les différentes études et statistiques récentes sur le sujet, il y aurait entre 140 000 à 180 000 musulmans vivant en Bretagne en 2014, Loire-Atlantique incluse. Un chiffre qui tend à s’accroître chaque année, alors que les pratiques religieuses historiques de la Bretagne tendant à stagner voir à infléchir, la religion chrétienne peinant à trouver un écho au sein de la jeunesse bretonne (à peine 43% des 18-28 ans se disent catholiques, d’après le livre « religions en Bretagne » d’Yvan Tranvouez)

Majoritairement regroupés dans les grandes villes bretonnes et à l’intérieur des quartiers à forte population immigrée ou d’origine immigrée, des lieux de culte musulmans (nous avions recensé un doublement du nombre de mosquées en 10 ans en Bretagne) ouvrent où sont en passe d’ouvrir désormais y compris dans les moyennes villes de Bretagne, signe d’une réelle attractivité pour l’islam, signe également d’une augmentation de l’installation de populations issues principalement des pays du Maghreb ou de Turquie.

Mais au delà de l’immigration, un nouveau phénomène, déjà présent depuis de longues années en France, tend à se développer en Bretagne : la conversion de Bretons « de souche » à l’islam.

Les grands médias traditionnels se font essentiellement l’écho de ces quelques individus convertis et ayant pris le sentir du Jihad dans le monde, ici cette lorientaise en Syrie, là ce Vannetais également en lutte contre le régime laïque de Bachar El Assad, sans oublier Mohammed Achamlane, leader du groupe islamiste dissout Forsane Alizza, né de mère bretonne ou encore Gilles Le Guen, breton devenu jihadiste au Nord-Mali pour AQMI (Al Quaida au Maghreb Islamique).

Ces quelques cas isolés ont tendance à faire oublier ceux qui, moins médiatiques, sans doute moins radicaux aussi, sont de plus en plus nombreux, dans les campagnes brestoises ou la cité rennaise, dans les banlieues nantaises ou dans la cité vannetaise, aux quatre coins de la Bretagne, à épouser une religion arrivée (sauf rares exceptions) de fraîche date au pays de roi Arthur .

Nous avons pu rencontrer trois de ces nouveaux convertis. Trois itinéraires différents, trois pratiques de l’islam différentes, qui donnent un éclairage sans tabous sur un phénomène qu’il est impossible aujourd’hui d’ignorer.

Stéphanie (NDLR : prénom modifiée .) est trentenaire. Elle fréquente la mosquée Sunna de Brest , ainsi que son imam charismatique Rachid Abou Houdeyfa depuis deux ans maintenant. Elle habite dans un petit village situé dans la couronne brestoise et s’est convertie à l’islam alors qu’elle était célibataire. Aujourd’hui, elle est mariée à un musulman (un « français de souche » converti lui aussi) et ils élèvent deux enfants. Elle fait donc partie de ce que le renseignement intérieur définit sur Brest comme étant « une vague de conversion de Bretons à l’islam , notamment grâce à un pouvoir d’attractivité et à un travail de fond sans précédent de la mosquée Sunna ».

Gwendal a vingt ans. Il a grandi à Rennes dans la cité « sensible » du Blosne. Après une scolarité difficile, il nous confiera s’en être sorti et avoir trouvé un apprentissage « grâce à l’islam. sinon, je serai en prison depuis quelques années. Dans mon quartier, mes potes de collège et de lycée professionnel étaient des voyous. J’ai fais une bonne rencontre, il m a sauvé. ». Il fréquente régulièrement le centre islamique culturel du Blosne, au sud de Rennes.

Enfin, Mathias a dépassé la trentaine. Il a grandi à Quimper dans une famille bretonne, catholique pratiquante, traditionaliste. Son Bac Economique et Social en poche, il quitte la Cornouaille pour Nantes, où il entreprend des études supérieures (de droit) qu’il réussit avant de rentrer dans la vie professionnelle (conseiller juridique en entreprise). Il nous dit s’être intéressé à l’Islam après les attentats du 11 septembre 2001, « révolté par le traitement médiatique unilatéral de l »information et interrogatif sur ce qui amena la guerre en Irak puis en Afghanistan ». Après de nombreuses années de réflexion personnelle, de rencontres individuelles, de lecture et d’apprentissage (y compris de la langue arabe), il s’est converti à l’Islam sans jamais pour autant fréquenter une mosquée en particulier.

Breizh-info.com : pourquoi avoir choisi l’islam et pas la religion catholique ?

Stéphanie : mes parents ne parlaient pas de religion, de spiritualité à la maison. Donc on ne peut pas dire que je sois né de parents catholiques même si les grandes fêtes familiales avaient lieu à l’église. Quand j’étais adolescente, jamais je n’aurai pensé me convertir à une quelconque religion. Encore moins devenir pratiquante. Depuis que je suis jeune, je me sens différente. Dans mon village, ou même à Brest, j’ai toujours eu l’impression que si on ne fait pas « la fête » si on ne boit pas, si on ne se drogue pas, on est mis à l’écart, voir même stigmatisé. Quand à la religion catholique, honnêtement, ça m’apparaissait comme quelque chose de ringard, de dépassé.
Je me suis souvent sentie très seule et c’est en réalité en consultant Internet que je suis tombé sur des forums qui m’ont rapidement amené sur le site Internet de l’Imam Rachid Abou Houdeyfa. J’ai longtemps regardé ses vidéos, étudié également : j’avais enfin trouvé le mode de vie qui me convenait et je ne le regrette pas une seconde.

Gwendal : tout simplement parce que je n’ai eu aucune éducation catholique (mes parents sont d’une génération qui rejetait en masse cette religion) et parce qu’il se trouve que là où j’ai grandis, au Blosne, il y a , en caricaturant un peu pour les jeunes, soit l’amour du rap, des beaux vêtements, de la drogue et des femmes, soit l’Islam et la possibilité de s’en sortir. J’ai choisi de m’en sortir.

Mathias : J’ai été catholique, et fervant pratiquant. Tout mon éducation et ma scolarité ont tourné autour de la religion catholique. Mais je n’ai jamais trouvé les réponses que je me posais étant jeune, et je m’en suis détaché beaucoup plus rapidement qu’on ne me l’avait inculqué, dès que j’ai quitté le foyer familial. A la question : « pourquoi suis-je sur terre ? » , cette religion ne m a jamais répondu. C’est par la politique et par la philosophie que j’ai commencé certaines réponses. Ma conversion par la suite à l’Islam est le fruit d’une révolte politique (l’attaque permanente des Occidentaux contre les pays musulmans depuis le 11 septembre et sa vérité « officielle ») et d’une recherche identitaire et philosophique (« qui suis-je ? »).

Breizh-info.com : Comment expliquez-vous en même temps la baisse de l’influence chrétienne en Bretagne mais le regain dans le même temps de la défense de l’identité bretonne (comme lors de l’épisode des Bonnets rouges ou selon le dernier sondage du magazine Bretons) ?

Stéphanie : je pense qu’au 21ème siècle, on n’est pas obligé d’être catholique pour être Breton. Après, moi je ne me suis jamais sentie vraiment bretonne, d’ailleurs, hormis le folklore et le fait d’habiter dans le Finistère,  je ne vois pas bien ce qui me différencie d’un Marseillais ou d’un Parisien. Je me sens Française, et encore… L’islam permet justement de faire sauter toutes les identités pour être dans un même ensemble, et cela quel que soit le continent d’où nous venons.
Pour le regain de l’identité bretonne, en toute honnêteté, je ne me sens pas concernée et je ne m’y connais pas sur le sujet.

Gwendal : Je pense que c’est tout simplement parce qu’il y a eu plusieurs générations (nos parents notamment) qui ont rejeté la religion catholique, ses préceptes, son autorité. Ma mère, sans être une « enragée », elle faisait des manifestations pour le droit à avorter, pour la contraception, etc. Elle nous disait que l’école privée c’était pour les bourgeois, pour les cathos. Bref, il y a clairement une barrière éducative qui a été mise et qui explique à mon avis le fait que les jeunes aujourd’hui se sentent de moins en moins catholiques. Mais même si avant j’étais plutôt d’accord avec elle, maintenant, on est en totale opposition. Sur l’avortement, sur l’enseignement, sur la façon d’éduquer. En cela y a peut-être un rapprochement entre l’islam et la religion catholique.
Après, pour l’identité bretonne, c’est une bonne chose que les jeunes se sentent attachés à leur région. C’est normal. Moi je suis fier d’être Breton et d’être Rennais.

Mathias : d’une part, les chrétiens sont tellement persuadés d’avoir raison (surtout les catholiques) qu’ils ne se remettent jamais en question et ça leur fait sans doute perdre de la crédibilité. Et puis leur religion est peut être « à bout de souffle ». D’autre part, les catholiques ont été remplacés en Bretagne par les socialistes et les communistes, qui ont été une nouvelle forme de religion et de gestion de la société. Avec la disparition progressive et programmée de ces deux courants, je pense clairement que l’islam pourrait bien devenir une nouvelle force montante et attractive, notamment chez la jeunesse bretonne. Et à mon sens, l’identité bretonne en elle même, telle que ses défenseurs la conçoivent, est en train de disparaître, qu’on le veuille ou non. Quel intérêt de parler breton aujourd’hui alors qu’on peut parler l’arabe, le russe, l’anglais ? Et puis si la fierté d’être Breton se résume au festival des Vieilles Charrues , à des beuveries et à quelques manifestations avec des drapeaux bretons, franchement ça ne va pas loin.

Breizh-info.com : en Bretagne comme dans d’autres régions, une certaine défiance à l’égard de l’islam et des musulmans semble augmenter, notamment avec un sentiment confirmé par les sondages de « ne plus se sentir chez soi » ou encore « de trouver cette religion imposante et envahissante ». Quel est votre sentiment là-dessus ? Comprenez-vous que les gens puissent être choqués de voir se développer les commerces dits « halal » ou encore certains interdits alimentaires au sein du service public par exemple ?

Stéphanie : on ressent cette défiance dans la rue au quotidien. Surtout quand on porte les vêtements traditionnels. Ma famille a totalement rompu avec moi depuis que je me suis convertie. Je peux le comprendre. Après, moi je me sens appartenir à une communauté internationale, religieuse et spirituelle. De toute façon, de plus en plus de gens se convertissent, nous rejoignent. C’est quand même plus intéressant d’étudier des textes sacrés que de passer sa vie à faire du shopping, à regarder la télévision, à se droguer non ? A mon avis, les Français confondent beaucoup islam, immigration, insécurité et mettent tout dans le même panier. Pour moi, il n y a pas de frontières, puisque la religion est justement là pour accueillir tout le monde. Après, ce qui fait peur , c’est l »insécurité qui est reliée à l’islam et à l’immigration. Et bien les gens peuvent simplement regarder ce qui est prévu pour les délinquants dans la Charia,  et comment cela se passe dans les pays islamiques, ils verront qu’il y a beaucoup moins d’insécurité là-bas, notamment pour les femmes.

Gwendal : ça parait normal à un moment que les gens soit énervés de voir que les choses changent. Moi je vois ça comme une sorte de conflit. Effectivement, dans mon quartier, il y a de moins en moins de Gaulois. Mais c’est la faute à qui ? Pas à ceux qui viennent d’autres pays ou d’autres religions et qui sont là. Ce sont les Français qui ont accepté de faire venir tous ces gens, alors c’est trop facile de se plaindre maintenant. Si ils ne voulaient vraiment pas ça, ils pouvaient voter autrement, et ils peuvent encore le faire d’ailleurs. Après, y a une fausse image de l’islam et ça radicalise tout le monde, d’un côté comme de l’autre, mais on ne peut pas y faire grand chose. Concernant le halal, dans des quartiers où les musulmans sont nombreux, je vois pas quel problème ça pose qu’il y ait de la nourriture halal. On va pas manger du porc et boire de l’alcool pour faire plaisir à des gens qui n’habitent pas avec nous, si ? Mais je suis contre le fait qu’on impose cela à tout le monde, effectivement, chacun doit pouvoir avoir le choix.

Mathias : les sondages n’engagent que ceux qui les publient et que ceux qui y croient. Si il y avait une telle hostilité, on serait déjà en guerre civile dans le pays non ? Les gens sont préoccupés par leur emploi, par leur travail, par leur famille, pas par le reste. Après, les Français, enfin les jeunes générations qui n’ont pas fait l’histoire ce pays, payent effectivement les conséquences de ce qu’on fait leurs parents par le passé. Mais si ils ne sont pas contents, ils peuvent toujours faire changer les choses. Moi j’ai choisi l’islam parce que je voulais que les choses changent, parce que ma culture, ça n’est pas le McDonald’s et le drapeau américain. A ce que je sache, à part ça, il n y a aucun projet de société qui est proposé aujourd’hui en Europe. Si,  il y  a les mouvements d’extrême droite, et c’est vrai que je comprends beaucoup plus un jeune qui est dans un parti d’extrême droite aujourd’hui qu’un autre au Parti socialiste . Ils ont une cohérence dans le discours, celui de vouloir vivre entre eux. Je pense qu’ils se trompent, mais au moins, ils sont cohérents. Les autres, ils ne croient qu’à l’argent et au pouvoir. Et ils sont surtout bercés d’illusions à mon avis.
Concernant le halal, c’est vrai que ça se développe, et d’ailleurs bien souvent pour des raisons économiques et du fait de non-musulmans qui cherchent à gagner de l’argent. Mais ça, on ne le dit pas …

Breizh-info.com : pourquoi ne pas aller vivre votre religion dans un pays musulman et sous loi islamique ? N y a t-il pas un manque de cohérence ?

Stéphanie : Je suis autant chez moi ici que les autres. Je ne vois pas pourquoi je partirai, je travaille ici, je fais partie d’une communauté religieuse installée ici, il n y a aucune raison de partir. Mais j’essaie d’aller le plus souvent possible dans les pays qui permettent de vivre complètement ma religion. Peut-être que ça sera le cas un jour en France, qui sait ?

Gwendal : je suis Breton, je suis Français et Rennes est ma ville, donc je ne me vois pas partir. Après, moi je ne suis pas un fanatique religieux, pour moi c’est avant tout une spiritualité intérieure, personnelle, donc je ne vois aucun problème de cohérence. Et puis je n’ai aucune attache dans ces pays, ma seule proximité est religieuse. On ne demande pas aux chrétiens de partir en Amérique du Sud parce qu’ils sont chrétiens, alors c’est pareil.

Mathias : j’envisage clairement d’aller m’installer dans un futur proche en Iran. J’estime, pour y avoir déjà voyagé, que c’est un pays qui fait la synthèse entre mon idéal religieux et mon idéal politique. Je trouve effectivement qu’il est beaucoup plus cohérent d’aller dans un pays régit par la loi islamique pour un musulman que de rester ici, à attendre que ça se passe. Et entre nous, j’estime que l’Iran est un des rares pays à résister à l’oppression occidentale.

Breizh-info.com : il y a de nombreuses persécutions subies par les non-musulmans dans les pays musulmans, et encore récemment, avec les chrétiens d’Orient. En tant que musulman(e), quel est votre opinion là-dessus ? N’est-ce pas paradoxal d’être d’origine européenne et chrétienne et d’avoir épousé une religion dont certains tenants persécutent dans le monde entier ?

Stéphanie : chacun devrait pouvoir vivre sa religion librement et cela où qu’il soit. Il y a toujours eu des guerres et des persécutions dans le monde, pour des terres, pour des pays, pour de la nourriture, et pour la religion. Cela ne signifie pas pour autant que le message porté par la religion est intrinsèquement mauvais. Je le répète, je me sens comme appartenant à une communauté musulmane mondiale, donc pas européenne.

Gwendal : il y a des fanatiques religieux et c’est vrai qu’aujourd’hui, il y a beaucoup de musulmans dans ce cas là, comme on le voit d’ailleurs en Syrie, en Irak, en Afghanistan, etc. mais à mon avis on ne doit pas faire de généralité. Et puis comme je disais, si la France voulait éviter que des jeunes partent en Syrie où je ne sais où, elle pourrait aussi couper les paraboles qui sont tournées vers les chaînes arabes, ou même l’accès à certains sites Internet, et ça éviterait certains embrigadements. Il y a des tentatives dans les mosquées. C’est sûr qu’il y a une radicalisation, notamment chez les jeunes. Mais ça va avec la société en général, de plus en plus violente, avec de moins en moins de règles.

Mathias : je suis musulman, mais je ne suis pas ni salafiste, ni islamiste. Je n’ai aucune sympathie pour les fous qui assassinent au nom de l’Islam dans le monde entier. Mais qui a armé, mis en place, formé tous ces régimes ou ces groupes qui égorgent, prennent en otage, assassinent depuis des années , y compris des musulmans ? La réponse se trouve de l’autre côté de l’Océan Atlantique. Avec des complicités en Europe.  Saddam Hussein et Khadafi, qui étaient des musulmans laïques, ont été évincés et assassinés. Ils veulent faire pareil avec El Assad. Ils voulaient attaquer l’Iran. Que des hommes ou des pays qui n’avaient ni projet de califat islamiste mondial, ni projet d’égorgements de masse des minorités religieuses. Donc qu’on aille leur demander des comptes à eux, devant un tribune pénal international, avant d’aller s’en prendre à l’islam. D’ailleurs, le Front National tient le même discours que je tiens en France. Vu les derniers résultats électoraux, c’est que les Français ne doivent plus être dupes là dessus….

Breizh-info.com : vous qui êtes musulman, constatez-vous une augmentation du nombre de fidèles dans vos secteurs respectifs ? Y a t-il beaucoup de convertis comme vous ? 

Stéphanie : je constate autour de moi une forte attirance pour l’islam. D’ailleurs, je pense qu’à Brest, nous avons la chance énorme d’avoir cet imam si pédagogue et érudit. Il y a de plus en plus de convertis, et c’est le signe que notre religion attire jusqu’au fin fond du Finistère. Je pense d’ailleurs que toutes les attaques que nous pouvons subir (verbales ou dans les médias) renforcent au final notre force d’adhésion et de cohésion. Et j’invite ceux qui se méfient ou qui médisent de nous à venir nous rencontrer.

Gwendal : comme je le disais, en cette période de chômage massif et de crise, honnêtement, il n y a pas grand chose qui soit proposé aux jeunes des quartiers . Donc ceux qui veulent s’en sortir se tournent vers là où on les attire.

Mathias : je n’en ai aucune idée, je ne fréquente que très peu les lieux de culte sur Nantes. Ce qui est sûr, c’est que la population d’origine immigrée et musulmane augmente sensiblement, même si aucune statistique n’est établie là dessus personne n’est aveugle. Quand aux convertis, je pense qu’ils augmenteront (avec toutes les dérives que cela pourra entraîner) tant que les gouvernants français ne proposeront pas un projet de civilisation réel. Je ne suis pas convaincu qu’il y ait une explosion des conversions à l’Islam dans la Russie de Vladimir Poutine ; je ne me serai peut être pas moi même tourné vers cette religion si des hommes de cette trempe existaient en Europe.

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

47 Commentaires

  1. […] Source: 24/06/2014 – 07H00 Bretagne (Breizh-info.com) –Si l’on recoupe les différentes études et statistiques récentes sur le sujet, il y aurait entre 140 000 à 180 000 musulmans vivant en Bretagne en 2014, Loire-Atlantique incluse. Un chiffre qui tend à s’accroître chaque année, alors que les pratiques religieuses historiques de la Bretagne tendant à stagner voir à infléchir, la religion chrétienne peinant à trouver un écho au sein de la jeunesse bretonne (à peine 43% des 18-28 ans se disent catholiques, d’après le livre « religions en Bretagne » d’Yvan Tranvouez) […]

  2. Il y avait eu un reportage dans le magasine en breton Bremañ sur une convertie à l’islam bretonnante. Dans les années à venir, il faut s’attendre à ce qu’adviennent des imams bretonnants.

    On voit dans ces témoignages que des parents sans réelle spiritualité, mélangeant athéisme et paganisme, préparent leurs enfants à être attirés par l’islam, en ne proposant rien de beau et en faisant la critique perpétuelle de l’Église. Tous nos militants néo-païens et laïcards doivent s’attendre à avoir des enfants qui se convertissent en masse à l’islam par révolte, dans ce siècle.

    D’un autre côté, on voit que certaines familles catholiques, en en restant à la surface des choses et en s’attachant plus à la forme de la Tradition qu’au cœur de l’esprit de la Foi chrétienne, peuvent aussi être un repoussoir pour leurs enfants car ce qui fait défaut dans leur démarche est la Charité et ils s’attachent plus à la forme qu’au fond.

    Cet article ne dit pas qu’il est infiniment plus simple de se convertir à l’islam qu’au christianisme et que sa théologie est d’une pauvreté absolue vis-à-vis de celle de l’Église. Ce faisant, les personnes croyant en Dieu mais « ne souhaitant pas se prendre la tête » en ne faisant qu’obéir à des règles, seront plus tentées par l’islam. Cela s’explique par la culture de l’immédiateté et de la facilité au sein de l’Occident. Et aussi par le relativisme dans le sens où la vérité de la religion importe moins que sa réalisation pratique. La conversion au Christ demande un réel travail sur soi pour entrer dans la Vérité et faire sienne sa théologie d’une infinie richesse, tandis que l’islam est une religion clef-en-main avec des gestes simples faciles à s’approprier.

    • Moi j’ai été catholique plus de trente ans et après avoir découvert tous les crimes et les incohérences des religions dites chrétiennes, je me suis libérée de ce conditionnement…mais si je dénonce les Eglises dites chrétiennes, je veux réhabiliter le christianisme qu’elles ont trahit! Seul le christianisme est un enseignement d’amour et de compassion…comme Jésus-Christ, un pacifiste non-violent…si les Eglises avaient vécu cet enseignement aucun fidèles n’auraient été soldats et donc les deux grandes guerres n’auraient pas eu lieu! Tous les belligérants priaient le même Dieu, le même Jésus et n’avaient pas envie de se battre…le comble c’est que tous les responsables « chrétiens » les ont encouragés pour soi disant défendre la patrie!!! Honteux! Pas eu d’inquisition et autres horreurs…mais des crimes l’Islam en a aussi commis énormément, mais contrairement au Christ, Mohamed n’était pas un non-violent, lui il a pris les armes!! Un être spirituel, ne peut pas prendre les armes évidemment et jamais ne convertira quelqu’un!! L’évolution de toute façon, c’est être LIBRE!! Détaché de toute religion qui ne sont que des prisons! Seule notre conscience doit être notre maître! Et l’évolution c’est aussi respecter la terre (donc être écologiste) et les animaux (donc au moins végétarien!)…

    • Tu n’a rien compris, l’Islam est loin d’être une religion clé en main. C’est même tout le contraire. Autour de moi, je n’ai que des amis non musulmans qui ne comprennent pas comment je fais, tellement ils trouvent cela contraignant.
      Le christianisme est également un culte d’une grande richesse, sauf que, il n’est plus respecté par personne, qui fait le careme ? va a la messe ? reste vierge jusqu’au mariage ? Quasi plus personne et pourtant les pretres acceptent de célébrer leurs unions, pour ne pas perdre encore plus de fideles.
      Le pb du christianisme d’aujourd’hui, c’est qu’il se sent oblige de s’adapter aux gens pr ne pas tomber en désuétude alors que l’Islam, c’est aux gens de respecter les règles s’ils veulent pvr se dire musulmans, dans le cas contraire ils ne trompent qu’eux mêmes

  3. Plutôt d’accord avec Mathias. Ses critiques sont très pertinentes.
    Mais sait-il qu’en Iran il y a environ 17 exécutions capitales par mois depuis le début de cette année ?
    Et que tous les condamnés ne le sont pas pour avoir désobéi à l’islam mais bien plutôt aux dirigeants.

    • ENVIRON 17 ? C’est à dire 16,5 ou 17,5 ? Faudrait éviter de prendre les gens pour des cons. Cite au moins les sources et n’oublie pas que notre Révolution française, si sourcilleuse des droits de l’Homme, nous a coûté, en quelques dix ans, quelque 200 000 Chouans (ça, c’est des chiffres considérés fiables, par les historiens…) et je ne te parle pas, évidemment, des napoléoniennes splendeurs sécuritaires… Quant à la IIIème République de Thiers, faut-il te rappeler des massacres à Paris, en 1871 ? Avant d’aller inspecter la cour de son voisin, prends ton balai devant ta porte !

    • Oui voila, plutot aux dirigeants, ca n’est pas spécifique a l’Islam. Dans tous les cultes, dans toutes les nations, tu trouvera des personnes, qui pour asseoir leur pvr, déforme les règles, les arrangent a leur sauce. C’est comme si tu mettait tous les coréens ds le même panier, sous pretexte qu’ils vivent dans une dictature.

      Les exécutions pratiqués sont la plupart du temps politique. Un ex: des gens sont exécuté en Iran, pr s’être convertis au christianisme, on pourrait penser que c’est une volonté de l’Islam ms en réalité personne n’est musulman s’il ne l’est pas au fond de son coeur, sans précions aucune. C’est pour cela que les musulmans ne font pas de prosélitisme (contrairement aux chrétiens évanglistes d’ailleurs) et que la conversion forcée n’a aucune valeur officielle

  4. Bonjour à tous,

    C’est pathétique !! J’ai l’impression de lire l’interview de pédophiles ou de pyromanes qui n’y seraient pour rien. Peter Lorre le fait très bien dans « M le maudit », mais c’est du cinéma !!

    Lire et accepter : « Je suis autant chez moi ici que les autres. Je ne vois pas pourquoi je partirai, je travaille ici, je fais partie d’une communauté religieuse installée ici, il n y a aucune raison de partir »est d’une bêtise sans précédent, c’est rayer définitivement de tous nos dictionnaires les mots : théologie, république, philosophie, société, etc… Le principe pour l’islam est de brûler tous les écrits et surtout d’en empêcher l’accès pour que les gens restent des demeurés.

    Beaucoup de parents peu instruits, en Bretagne comme ailleurs se sont défoncés pour que leurs enfants puissent accéder à de hautes études, ils savaient que s’éloigner du livre était accepter une domination, voir un esclavage : il faudrait détruire tous nos gains et retourner à un état quasi sauvage : oui, c’est ce que l’Islam exige !!

    Cette pseudo religion avec ses hadiths et une nouvelle maladie à soigner au plus vite. Les bretons savent se défendre et éliminer un nuisible sans pour autant alerter une association de défense des animaux, l’important est de protéger les siens.
    Quand la connerie est minoritaire (c’est le cas, et il faut éviter de faire de la publicité à des crétins prosélytes) il suffit de l’étouffer avec du bon sens, c’est aisé : ils refusent le vrai débat public.

    Si cela capote, il y a toujours un plan B !!

    • Tu crois vraiment que ton opinion, quelquel soit, peut avoir le moindre poids, qd la première chose que tu fais c’est comparer une religion qui a des milliards de fideles en ds le monde a des actes criminels aussi odieux.

      A part deverser ta haine et ton ressentiment, ton témoignage est stérile. Se défendre mais de quoi ? personne ne t’obligera pas te convertir, personne ne t’empechera de boire l’alcool si c’est ce que tu veux.

      La seule chose que nous voulons, c’est cohabiter en paix, c’est comme si moi je devenais anti sémite a cause du conflit israélo paléstien. Ce st des raccourcies idéologiques et dangereux.

      Sincèrement, je vous plains mais je vous hais pas, ma foi me l’interdit. Une dernière chose, vs parlez d’exclavage mais si pour vous, devoir obéir a des règles, c’est de l’esclavage, toutes les religions le sont, la société tout entière l’est. Vs même, vs etes exclave de votre employeur puisqu’il vs oblige a faire ce qu’il veut, peut être pr un salaire proche de l’exploitation.

      Le différence entre la société et la religon, c’est que la religion, si elle ne te convient pas tu peux la quitter.

      Tu dit que l’Islam nous rammenerai a une vie sauvage mais les arabes, en ecrasante majorité musulmane ont inventé une bonne partie des sciences et les échecs. L’Islam autorise le divorce et le remariage (contrairement aux chrétiens) y compris à l’initiative de l’épouse.

      Tu es juste un pauvre ignorant, je te plains. Que Dieu fasse entrer la tolérance dans ton coeur

  5. SI NOUS COUPIONS LES ALLOCS AUX 2TRANGERS peut-être aurions-nous moins d’avatars de ce genre, interdire les mosquées, les salles de prière nous sommes un pays gréco-romain, judéochrétien ils faut éradiquer cette religion de pets, (avec leurs culs en l’air) d’amour et de tolérence, je crois que les bretons boivent encore trop de chouchen çà leur a tapeé sur le ciboulot

    • Après un bon lavage de cerveau, je recommande à ces gens -là de ne pas rester en France mais surtout de partir vivre dans ces pays. J’y suis moi-même né et j’y ai vécu pendant plus de quarante ans, croyez-moi, je sais de quoi je parle!…La machine est parfaitement  »huilée » pour vous embrigader pour la vie et après, il est trop tard !
      Donc , je vous réitère mon conseil; ne restez pas en France! Partez et alors vous comprendrez un peu tard !!!…

  6. Je ne suis pas raciste, je me fiche de ce que peuvent croire mes voisins, si toutefois ils respectent nos ancêtres, ce qu’ils ont fait pour nous, notre civilisation,… le tout étant de savoir ce que l’islam peut apporter comme contribution à cette civilisation ? j’attend les propositions, et ensuite, de savoir si oui ou non dieu existe, et de savoir quel est son nom, parce qu’après tout qui nous le dit ? à part de vieux bouquins ? si ses personnes se donnaient la peine de lire ses livres, (tous) il s’apercevront qu’il faut faire de l’histoire, les problèmes de l’époque ne sont pas ceux d’aujourd’hui, un exemple : le mariage chrétien est médiéval. quant à l’islam c’est la plus jeune des religions, on ne se mari pas on organise l asservissement (7 femmes pour le prophète) aujourd’hui qui pourrait entretenir autant de bouches ceci par « amour »?) la solution est donnée dans le texte dite je te répudie 3 fois et tu te retrouve à élever tes mômes toutes seules ou à ne plus les voire qu’elle avancé !!!

    • Le mariage se limite a 4 épouses et uniquement si les femmes sont d’accord, l’homme ne peut rien imposer. Moi par ex, je ne voudrait pas, dc c’est réglé.

      Sans compter que certaines communautés chrétiennes le pratique aussi, alors bon….

      Apporter qqch a la civilisation francaise ? Prquoi devrait elle lui apporter qqch ? Elles peuvent cohabiter sans chercher à tirer profit l’une de l’autre

  7. Une fois n’est pas coutume mais il faut saluer, tout de même, l’honnêteté de Breiz-info en cet article. Oui, des bretons et des bretonnes se convertissent à l’islam, j’en suis un autre. 60 berges, très vieille famille catho, éducation chez les Jésuites, dix ans d’enseignement à l’Éducation nationale, musulman depuis vingt. Et toujours anarchiste dans l’âme…
    Il fut un temps, très lointain, ou les Bretons suivaient une religion droite et simple, ouverte à la Transcendance mais fortement arrimée à la Nature. Le christianisme s’est ingénié à rompre cet équilibre, en fichant des croix de fer au sommet de nos menhirs, à grands renforts de cilices et d’inquisitions. Certains ont cru, depuis, que le retour à la Nature impliquait le fermeture à toute transcendance. Triste erreur, Waterloo, Waterloo, morne plaine, infâme fadasserie du ketchup mondialisée, beurk…
    Pour retrouver notre équilibre ancestral, il faut passer par une tradition suffisamment solide, forte et proche. Quarante années de recherche, tous azimuts d’abord puis mieux ordonnées – grâce à Dieu – m’ont parfaitement convaincu de ce que l’islam offre cette opportunité de retour sur soi, en équilibrant Esprit, Morale et Nature. Des dizaines de peuples, comme les Perses, les Turcs, les Mongols, les Sahéliens, etc. s’y sont épanouis, apportant l’originalité de leur terroir. Aujourd’hui, vingt ans après mon entrée en islam, je suis, tout à la fois, plus breton et plus français qu’avant, parce que je suis plus près de moi-même… L’islam appartient à celui qui le vit et le partage, au quotidien, en homme libre et respectueux de tous, de tout ce que Dieu nous donne…

      • Bon Jean,
        Est-ce à dire que c’est emmerder les gens que de participer à un débat sur l’islam breton et d’y expliquer, clairement, son engagement ? Si tu te sens sali – ce qui est très, très loin de mon objectif – peut-être devrais-tu éviter de l’intéresser à ce genre de sujet…

      • Ils n’emmerdent personne, il commente cet art, tout comme toi.

        C’est comme si je disait, n’emmerde pas les croyants (toutes religions confondus) avec ton absence de religion. Non, tu as le droit de croire et aussi de ne pas croire

        J’attend le même respect en retour

  8. Bonsoir,
    C’est un article très difficile à lire car il me semble très réaliste.
    Deux gros problèmes pour notre avenir commun :
    – l’augmentation sensible de la population immigrée ou d’origine immigrée imposée par des élites qui n’ont finalement rien compris à l’évolution du monde et qui va sensiblement provoquer la conversion de nos jeunes et des moins jeunes ;
    – le manque d’ambition pour un avenir commun. On constate bien que ces trois personnes ont un besoin de croire à un projet. Il est donc primordial d’entraîner notre jeunesse dans cette vision partagée de la Bretagne de demain unie et tournée vers l’avenir dans le respect de nos anciens sinon nous irons vers la catastrophe. J’ai regardé dernièrement un reportage sur la guerre de Bosnie et ses atrocités commises par les brigades musulmanes … j’ai peur pour notre avenir. Soyons unis et restons le !

  9. C’est désolant, surtout quand on sait où conduit l’Islam qui est plus une philosophie politique qu' »une religion où tout et son contraire est possible. Ces jeunes convertis se rendent ils compte que les seuls attentats, fais de guerre, violence à travers le monde sont provoqués par les musulmans, fanatiques certes, mais on devient très vite fanatique. et l’Islam est parfaitement incompatible avec la république tant les obligations démentes exigées par le coran et les hadiths sont très, très éloignées de la Liberté que chacun peut attendre de la république française. Je plains ces jeunes, mais les responsables, ce sont nos gouvernants qui sont la cause de tout cela. Nos gouvernants qui n’ont aucun idéal. Et nos év^ques beaucoup trop timides qui n’enseignent plus le catéchisme et les bases de la belle religion catholique. Que ces jeunes se tournent vers le scoutisme, vers la littérature française, vers la Bible même au lieu d’annoner le Coran comme on leur apprend..

  10. Je trouve Mathias très intelligent. Qu’il parte en Iran c’est une bonne idée (droit des femmes, homophobie, droits de l’homme, peine de mort). D’ailleurs j’encourage tout les musulmans à partir. Ça sera le meilleur moyen de vivre « l’idéal musulman » sans être embêté par les non-musulmans. Le choix ne manque pas, il y a beaucoup de paradis (Qatar, Émirat Arabe, Arabie Saoudite, Bahreïn, Egypte, Pakistan, Libye, Maldives, Indonésie, Iran, Irak, Afghanistan, Mali, Oman, Yémen, Soudan, Tchad, Maroc, Somalie, Syrie…). De vrai paradis, c’est sur!

  11. Dans la société actuelle où toute la culture nous est importé, il parait, pour la jeunesse en recherche d’identité, plus facile de se trouver une spiritualité venue d’ailleurs que dans celle dont on est issu.
    Plusieurs raisons à ça. D’abords nous devons regarder dans notre histoire. d’avant et d’après la révolution. Depuis la fin de l’Empire Romain, la christianisation a été le plus grand changement religieux qui c’est opéré dans notre pays et partout en Europe. Il faut se souvenir que la christianisation n’a pas été le seul fait de l’église catholique. Il ne faut pas oublier que les Wisigoths et le Burgondes sont arrivés déjà chrétiens, dans le courant Aryaniste. Le principe du Catholicisme n’en été qu’à ses balbutiement. Ces courants sont, malgré l’imposition forcé du Catholicisme, à partir du moyen âge, restés ancrés dans les campagnes profondes. Et les doctrines de Luther et de Calvin n’ont été qu’un catalyseur qui ont fait ressurgir ses principes de base. L’erreur du Catholicisme a été de ne pas vouloir partager son pouvoir politique, avec d’autre forme de spiritualité Chrétienne. Encore aujourd’hui, il est difficile de prétendre à une autre forme de Christianisme sans être cataloguer et confondu d’anglican protestant doublé de franc-maçon. Car s’il est vrai que les véritables opposants aux Vatican se trouve à Londres, mais cela est dans la forme politique et non pas spirituelle.
    Il est temps pour les Chrétiens de retrouver une forme spirituelle qui soit en harmonie avec le présent, laissant derrière soi les querelles du passé. Il faut que les églises ouvrent leur portes à tout les Chrétiens. Prenons l’exemple Syrien. Car c’est bien à Damas qu’est né la Chrétienté. C’est de là que sont partis les différents courants. L’occident moderne vient de détruire ce pays, où un lieu de culte était respecté de tous et où tous pouvaient venir prier sans distinction de culte. Une église, une mosquée et même une synagogue est pour les Syriens un « Temple ». Cette tolérance s’est faite au fil des siècles que ce pays à traversé. Aujourd’hui il semble qu’il y ait une volonté particulière de vouloir effacer ce bel exemple. Nous y voyons même de ces néo-musulmans qui vont y combattre, endoctriné par ceux qui leur demande de faire preuve de leur nouvelle foi, car ils ne sont pas rentrés dans cette religion de manière traditionnelle par « filiation ». Attention ce ne sont pas tous les néo-convertis qui vont tombé dans le Salafisme guerrier, d’autres vont aller vers des courants types soufismes qui n’ont rien de belliqueux.
    Nous nous retrouvons dans le même schéma entre Chrétiens de courants divers et pas spécialement unifiés. Pires en ce moment une guerre ouverte est organisée entre Chrétiens d’Occident et Chrétiens d’Orient, Orthodoxes Russes plus précisément. Là aussi nous avons un pays multiculturel et multi-religieux, où selon les parties du pays, le plus grand du monde, des majorités dominent les autres. Mais eux aussi ont trouvé un équilibre. Encore une fois nous voyons que l’esprit colonisateur anglo-saxon sème allègrement la zizanie à des fin politique.
    Or si je peux m’épanouir librement dans mon Christianisme, je peux être plus critique sur mes choix politique. Mais si un conflit permanent se déroule autour de moi, qui me mettra en opposition avec mon voisin sur le seul motif que nous ne prions pas de la même manière. Ceux qui organisent ce conflit jouissent d’une victoire permanente. Au lieu de faire bloc avec mon voisin, et là nous sommes à l’échelle d’une réelle communauté, j’irai m’en remettre à d’autres personnes avec qui nous ne partageons pas la même fontaine.
    Les jeunes d’aujourd’hui qui se convertissent sont seulement à la recherche d’une communauté qui les soutienne. Or dans notre société, seules les communautés « étrangères » sont visiblement organisées. Les événements d’après la révolutions en sont les principaux responsables. Et l’endoctrinement permanent de la part du corps éducatifs sur les biens faits de la révoltions, contribuent à cet éloignement de la jeunesse des choses aussi simples qui en plus de créer des confusions entre le tout égalitaire et la compétition entre les plus forts et les plus faibles, les poussent constamment d’aller voir ailleurs.
    Ils ont l’embarras du choix entre les confessions et les partis politiques : c’est le supermarché de l’idéologie. Le grand Temple du consumérisme à outrance. Et bien sûr la qualité n’est pas là. Les exaltations télévisuelles du « médiocre » ne leur donne pas le gout de l’effort pour y arriver. Tout doit-être obtenu en deux clics…
    Alors que naturellement tous aspirent à l’excellence, mais plus personne ne sait que se n’est pas en faisant un copier /coller que l’on affine et affirme sa personnalité.
    La communion est, dans le principe chrétien, un moment de partage, dans mon petit village du Sud de la France, j’attendais impatiemment Noël et Pâques, car c’était les deux fois où j’allais avec mon grand père au temple et à l’église, lui priait avec sa clarinette donnant un sens profond à cette harmonie. Les besoins de prier sont différents selon les être et le choix des religions nous offre entre une à deux fois dans dans l’année, jusqu’à cinq fois par jours. Amen

    • Je suis étonné du nombre de fautes d’orthographe que tu fais alors que tu t’exprimes très bien et que tu as visiblement de l’instruction !

      • Bien, à trois heures du matin j’ai pas les yeux en face des tous et il faut que je passe chez l’oculiste… les yeux fatigues vite

  12. Je m’excuse d’insisté mais je m’appercois que pour acceder au document il faut un compte google donc je me permet de vous transmettre le texte inextenso.

    Gwers Itroun Varia ar Huran , niverenn (19) .

    Gwers Mérièm , diskennet é Makka hac es eus enni 98 gwerzenn

    Gant ano Allah* an Trugarer, an Trugaresus

    1 – Kaf , Ha , Ya , A’eyn , Saad ,

    2 – Adcounadenn an drugarès da Rab é vévèl Zakarya

    3 – Pa èn deus galvet é Rab dre eur galvad guset

    4 – Lavared èn deus : Me a so cosaet ma eskern ganin hac eman gwenaet bleo ma fenn ha n’oun ked bet gant da bedi , ma Rab, diegus

    5 – Hac aoun am eus digant ar re a zeuio var ma lerc’h ha ma gwraic a so difroues ,neuse

    profa din deus da bèrs eur pennher

    6 – A bennhéria diganin hac a bennhéria eus kénèl Ya’akoub ha gra deus outa asantus.

    7 – Ya ! Zakarya , ny a laouena ahanès gant eur mab é ano a so Yahya , n’hon eus ked graed biscoas unan eveltan !

    8 – Lavared èn deus : Rabi deus peléh e vezo din eur mab ha ma gwraic a so difroues ha me a so deuet coz tré ?

    9 – Lavared èn deus: Evel-sé en deus laret da Rab, hennès a so aes din Me eo an hini en deus crouet ahanoud èn araoc ha ne oas tra ebet

    10 – Lavared èn deus : Ma Rab gra din eun aroues

    Lavared èn deus: da aroues eo na gomzi ked an dud teir nozvès ingal

    11 – Neuze , hennès a so aet er maès deus ar prioldy var é génèl hac èn deus arouestlet dezo da bédi beuré hac abardès

    12 – Ya! Yahya, kemer al léor gant ners ! Hac hon eus roet dezan ar varnedigès da vihanic

    13 – Ha carantès eus hon pèrs deza ha trugarès, hac e oa crédenus

    14 – Ha ledander gand é dud ha ne oa ked eur feulster garo

    15 – Ha peoh varnan deis é c’hinigès ha deis é vervél ha deis e vezo digasset béo

    16 – Hac adcoun ebars al léor Méryam pa he deus pellaet dious he c’hénèl, èn eul léc’h er reter

    17- Kemeret he deus pell deso eur gouél , neuzé hon eus casset dezi hon éné hac en em delwenet a ra dirazi èr stumm eun den dérréat

    18- Lavared he deus : En em zistran david Al-Rahman ma es out eur c’hreder

    19- Lavared èn deus : Me , n’oun nemed eur c’hannad digasset eus pers da Rab evid frouesa dit eur mab madelus

    20- Lavared he deus: Penaos e veso din eur mab ha den ebet n’en deus tostaet ahanoun ha n’oun ked eur c’hast ?

    21- Lavared èn deus : Evel-se en deus laret da Rab : “ Hennes din a so aes ha ni a rayo deus outa eun arouès evid an dud hac eun drugares diganom hac an dra se a oa eun urs barnet “

    22- Neusé, dougenet he deus anesan hac e oa aet gantan, en eul léc’h pelloc’h

    23- Neuzé e oa deuet desi ar gwilioud é kef eur balmes . Lavared he deus : gweloh e oa din besa marvet araoc an dra-se hac e oan ancouet !

    24- Neusé, èn deus galved anesi eus he zraoun :” N’as peus ked keus ! Bes en deus graet da Rab dindanoud eur gwéléad”

    25- Ha skei ouses kef ar balmes a gouéso varnoud magadures asvi

    26- Neuzé, debr hac év ha sioul da zaoulagad ma selles unan bennac deus an dud neusé lari dehan : “ Me am eus gouestlet d’ Al-Rahman eur yun ha ne gomsin hirio da zen ebet”

    27- Neuzé , hi a so aet gantan dirac he c’hénèl en é zougen . Lavared o deus : “ Te as peus graet eun torfet gwall spontus !”

    28- Ya ! C’hoar Haroun ne oa ked da dad eun den fall ha ne oa ked da vamm eur c’hast

    29- Neusé, arouestlet he deus varnan . Lavaret o deus : Penaos a c’hellom coms gand an hini a so an oad névé ganet ?

    30- Lavared èn deus : “ Me a so mevel Allah deuet èn deus din al léor hac en deus graet ahanoun eun diouganer

    31- Hac en deus graet ahanoun gwenvidig é neb léc’h emaoun , cusuliet èn deus din da ober

    ar bedenn hac an aluzenn a hed emaoun beo

    32- Ha ledander gant ma mamm ha n’en deus ked graet deus ahanoun eur gwasker droug

    33- Ha peoh varnoun deis ma ginides, ha deis ma vervèl, ha deis e vezin digasset béo

    34- Hennes eo Y’sa mab Mérièm lavarer ar wiriones , an hini varna en em zabutont

    35- Ne oa ked evid Allah da gemer eus a vab , gloar desan, pa èn deus barnet eun urs neusé lar a ra dezan beza hac e vefe

    36- Hac Allah a so ma Rab hac ho Rab neuzé pedit aneza , hennes a so an hent éheun

    37- En em ziforc’hont ar zarnaou etrezo, neusé gwall zarvoud a c’hoarveso evid ar re o deus nac’het gwelediges eun deis bras

    38- Selaoui ganto ha selli eun deis e teuiont dirasom, coulscoude ar fallarien a so hirio ebars eun denvalijenn du

    39- Ha kentélia aneso eus deis ar varnedigès pa e vo barnet pep tra hac int a vir en dallentes ha ne gredont ked

    40- Bes eo ni a bennheria an douar hac ar bere a so varni ha deom a zistrojont

    41- Hac adcounat ebars al leor Ibrahim bes e oa glann diouganer

    42- Pa èn deus laret d’é dad : Ya! Ma zad , perac a bedes ar pes ne gleo ked ha ne wel ked ha n’eo netra evidoud

    43- Ya ! Ma zad , deuet eo din eus ar ouizièges ar pes ne oa ked deuet did neusé heulia ahanoun , kentelia a rin ahanoh an hent reis

    44- Ya ! Ma zad , ne bed ked an Diaoul, bes e oa an Diaoul gwal-galed enep al-Rahman

    45- Ya ! Ma zad, aoun am eus e vi en reuzeudiges ! dimeus al-Rahman ,neuse e vesi eun heulier d’ an Diaoul

    46- Lavared èn deus : Droug as peus te ous ma doueiou , ya Ibrahim ?! Ma ne éhanes ked me a gastiso ahanoud ! Ha tec’hel ervad eus ousin

    47-Lavared èn deus : Peoh varnoud ! Goulenn a rin pardoun digant ma Rab, bes eo ganin madelesus

    48- Hac en em dec’hel a ran eus ouzoh hac ar pes a bedit dreist Allah ha pedi a rin ma Rab marteze ne vezin ked gant ma fedennou en dienes

    49- Ha pa en deus tec’het deus anezo hac ar pes e vezent o pedi dreist Allahi , hon eus gobret anezan Ishaka ha Ya’kouba ha deus an eil hac egile hon eus graet diouganerien

    50- Ha gobret hon eus anezo deus hon trugares hac hon eus graet deus anezo téaudo gwirion uhel

    51- Hac adcoun ebars al leor Moussa bes e oa glann hac e oa eur c’hannader diouganer

    52- Hac hon eus galvet anesan deus tu dehou “ Al Thour “ (1) hac hon eus tostaet anezan ha savet

    53- Ha gobret hon eus anesan eus hon trugares é vreur Haroun eun diouganer

    54- Hac adcoun ebars al leor Isma’yl bes e oa mirour ar gouestl hac e oa eur c’hannad diouganer

    55- Hac e oa o gourc’hemen é génèl da ober ar pedennou hac an aluzennou hac e oa madelus d’é Rab

    56- Hac adcoun ebars al leor Idriss, bes e oa eun diouganer gwirion

    57- Hac uhelet hon eus anesa en eul leac’h barr(2)

    58- Ar re-se , ar bere en deus frouezet Allah varno , Diougerien dimeus danves Ibrahima hac Isma’yla ha deus ar re hon eus furantaet ha dastumet aneho pa ves dibunet varno gwerzenn Al-Rahman , en em stlepont daoulinet ha gant daerou

    59- Ha goude èn deus laket var o léc’h eur rum o deus collet ar bedenn hac o deus heuliet ar plijaduriou neuse Int a so en zrougies

    60- Nemed ar re en em vorc’hed hac o deus credet ha graet oberennou madelus , neusé ar re-se es ayo d’ al liors(3) ha ne vezint ked gwasket

    61-Liorsiou fetis evid ar re , èn deus gouestlet Al-Rahman é vevelien gant an esvesans ,bes es eus é c’houestl a zeuio

    62- Ne glevint enno trouzadenn ebet nemed peoh hac o do enno o magadures beurré hac abardes

    63- Se a so al liors an hini a goprim hon mevelien , ar re o deus credet ennoun

    64- Ha ne ziskenom nemed gand urs da Rab , desan eo ar peadra a so étré hon dornou hac ar peadra a so a-drenv deom hac ar peadra a so etré an dra hont , ha n’eo ked da Rab evid ancouna

    65- Rab an nenvou hac an douar hac ar pes a so etrezo neuse ped anesan ha dalc’h da bedi anesan. Anavesoud a res desan é bar ?!

    66- Ha lavared èn deus an den : “ Ma vijen maro , e vijen tennet béo ?! ”

    67- N’en deus ked dalc’het coun an den ?! Bes hon eus crouet anesan deus en araoc ha ne oa netra !

    68- Dre da Rab , dastuma a rim anezo gand an diaoullou , goudé ny a gasso anezo èn Ifern stlapetus !

    69- Goudé e tennfim deus pep bobl ar re a so gwal-caled ous Al-Rahman, ha goapaus

    70- Goudé ni a so ar re gouiziec gand ar re a veso ar re genta enni castiset !

    71- Ha bes es eus deus ouzoh ar re as ayo enni ! Se a zo var da Rab eur reth barnet !

    72- Goudé , ni a saveto ar re o deus credet hac e lezom enni ar fallarien o gouzanv !

    73- Ha pa ves dibunet varno hon gwersennou , ar re a nac’h a lar d’ar re a gred : Piou eo ar gwella barr eus an diou gevrenn ha gwella strollad ?

    74- Ha pegen hon eus collet en o raoc eus rummou . Int o doa gwella arrebeuri ha danves !

    75- Lar : An hini a so en denvalijenn neuse astenn a rayo dezan Al-Rahman eun astennadenn bete e wellint ar pes a oa gouestlet deso pe ar gousanv pe eun eurves hac e ouiont piou e veso goal lec’hiadenn ha dinersus cadarnec ?!

    76- Ha creski a ra Allah ar re en em furanta furantes hac ar menelou madelusa a so gwelloh e vid da Rab, morc’hadus ha gwelloh gounedec !

    77- Ha gwelet as peus an hini a nac’h hon gwersennou hac a lar : “ Me a zeuio din arc’hant ha mibien “

    78- Hen a oar an toncadenn ?! Pe en deus kemeret eur gouestl digant Al-Rahman ?!

    79- N’eo ked ! Ni a scrivo ar pes èn deus laret hac e astennim desan eus ar gousanv eun astennadenn !

    80- Ni a so pennher deus ar pes èn deus laret hac henes a zeuio é unan !

    81- Ha kemeret o deus hep Allah Allihatou (douéiou) evid tenna deus outo lorc’h !

    82- N’eo ked ! Int a nac’ho o fedennou hac e vezint enebour deso !

    83- Ne weles ked hon eus casset an Diaoulou var an nac’hehien , flemma a reont anezo flemadenn !

    84- N’as peus ked prim varno ! Ni a gempenno deso eur gempenadures !

    85- An deis a zastumim ar grederien d’Al Rahman , cannadec

    86-Hac e c’hassim an dorfederien d’èn Ifern !

    87- Ne veso savetet nemed ar re o deus kemeret digant Al-Rahman eur gouestl !

    88- Ha laret o deus : “ Al-Rahman en deus kemeret eur mab ! “

    89- Neusé , deuet oc’h gant eun dra eusus !

    90- Emaint tost an oablou en em zrailla deus kemend se ! hac an douar en em zispenna ! hac o coueza ar menesiou compeset !

    91 – Deus ar brud o deus graet ag Al Rahman en deus eur mab !

    92- Ha n’eo ked reis evid Al Rahman kemer eur mab !

    93 – Bes es eus pep tra deus ar pes a so en oablou ha var an douar a zeu d’Al Rahman sentelus

    94 – Hac èn deus niverret aneso ha kempennet kempenadures !

    95 – Ha pep hini a zeuyo dirazan deis ar Varnadures !

    96 – Bes es eus ar re o deus credet hac o deus graet oberennou madelus a rayo deso Al Rahman aesamanchou

    97 – Ni hon eus aeset anesan dre da déaud evit laouenna gantan ar grederien ha da zeski gantan ar boblou !

    98 – Ha pegen hon eus dispenned en o raok eus rummadou ?! Ha tanva a res deus outo unan bennac pe gleo a res dezo eun drousadenn ?!

    Menegou :

    Meur ano a so implijet evid hanva Allah er Huran evel : Rab, Al Rahman. ..

    (1) Al Thour a zo ano eul léac’h bennac dianavezet ?! boud zo tud a lar eo ano eur menes e Sinai ?

    (2) Ar verzenn 57 a gas din rat ménes Cador Idriss e Kembré hac ez eus eur gador e barr ar ménes.

    (3) Al liors a so ano ar “parados” er huran. N’eus gér all ebet evid galv anezan nemed “ Al liors” “ al Jana” “ الجنة “.

    • C’est du mauvais breton, plein de fautes et écrit n’importe comment. Traducteur, ça ne s’improvise pas…Peut-être vaudrait-il mieux pour vous, traduire du breton vers l’arabe, ce qui aurait pour intérêt d’apporter un peu de civilisation aux vôtres, plutôt que d’essayer — n’importe comment — de nous importer une tel livre…

      • Me am eus graet an droidigez ma unan , hep beza scoazellet gand dén ebet. Perac a scrivit n’eo ket mad ma brezounec ? Ar  » peurunvanec » ne blij ked din hac ne ran ked ganta, clask a ran scriva dre eur brezounec tost deus an hini a so comzet gand an dud ouzpenn zé mad e vefe ober troidigeziou leoriou santel ar re all evid pinvidikat ar brezounec. Perac e vije cavet er gallec er saoznec en arabec.. an oll leoriou snatel troet en yezou ze ha ne vez ked graet evid ar brezounec ?

        • Mar ne blij ket deoc’h, skrivit e skolveurieg, neuze. Met amañ ez eo ur skritur ijinet penn-da-benn. Ma rit troidigezhioù er skritur-mañ ne vo embannet neblec’h. Ha da ‘m soñj hoc’h eus ur strivig d’ober evit mestroniañ war ar yezhadur c’hoazh.

          • Autrou caer, gwir eo ar pez ho peus scrivet, dao eo din ansav oun bet direnket da ganta gand ar scrivadur anavezet dindan ano  » peurunvanec » , drezi am eus desket ar brezounec ar wach kenta , coulscoudé ne welen ked da betra e zervije laka al lizerenn  » h » goudé al lizerenn  » z » n’eus nemed bloaveziou goudé am oa pouellet petra eo ar scrivadur anvet  » peurunvance » hac , evel a scrivit, enkeniet e vezan gand reolennou ar yez brezounec hac ar c’hemmaduriou ha ne welan ked penaos a c’helfen beza gouest da lakaat al lizerenn  » h » goudé al lizerenn  » z » en eun hinniennou a gériou ??? Digarezit ahanoun coulscoudé fizains am eus eo ar  » peurunvanec » diskiant tre . Siwaz n’am eus ked desket scrivadur all ebet ha scrivan a ran hervez a welan e vez reiz da veza pouellet gand an niverenn uhela eus al lennerien. Pa welan var  » Facebook » memes ar re a so ebars skoliou Diwan ne scrivo coulslavaret netra dre ar brezounec ha peurvuian ne vez implijet anezan nemed evid ober brudelez var eur gouél bennac pe ar redadeg. Dao eo deoh da zigor ho taoulagad ag eman an arvar dazont ar brezounec. Ar rannyezou e vez eur binvidigez a vaga ar brezounec ha ne vezo ked saved Stad ebet e Breyz enep ar Vretouned.

            Ps : Aux administrateurs du site :  » Pourquoi est ce qu’il n’est pas envoyé les commentaires tout de suite après leurs publications dans nos e-mail ?? Afin de suivre la discussion ?

  13.  » Breizh Info » est un site que j’ai decouvert par hasard et je croix qu’il aura de plus en plus de succès car il sort des chantiers battus, je suis éthnolgue et linguiste, je fais l’éthnologie de la Bretagne de plus je suis parfait arabophone et specialiste de l’islame et du monde arabe, j’ai lu avec beaucoup d’attention l’article et les commentaires et je suis daccord avec tout ce qui a été dit et cela reflète la complexité de l’ame bretonne. Entre 1990 et 1995 j’ai connu un breton à la residence universitaire d’Antony en region parisienne et ce monsieur me repetai textuellement  » Tu ne peux pas savoir le bien que cela me fait de mettre convertis à l’islame, avant ma conversion je me retrouver souvent alonger par terre avenue de l’Operat à Paris avec une bouteille de wisky ! » . A l’époque il fesait des études de medecine. J’aurais preferé que les auteurs de l’article ne choissise pas le  » Gwenn ha Du » pour illustrer leur articles mais pour aller dans l’esprit de l’article il aurait du choisir le vert ( couleur de l’islame) à la place du noir. Et maintenant un peu de breton.
    Demad d’an oll, lennet am eus an articl divarbenn ar vretouned troet da veza musulmaned , gouth a ran n’eo ked aez bepred gwelout tud eus eur relijion da vont en eur relijion all hac ouzpenn ze ne vez ked gwelet mad an islmae hirio an deiz. Coulscoudé pep den en deus ar frankiz da glask petra eo mad evid é unan hac é éné. An Islame a so eur relijion evel ar re all , ar C’hristianime pe ar Judaisme.

    http://www.brest.maville.com/actu/actudet_-d-origine-algerienne-il-est-accro-au-breton-_6-622420_actu.Htm

  14. Avec le politiquement correct imposé par nos intellectuels de droite comme de gauche, notre société a oublié que ces gens qui se convertissent à l’islam devraient être appelés RENÉGATS, comme le stipule la définition de ce nom. Renégat : Personne qui a renié sa religion. Personne qui a abandonné, trahi ses opinions, son parti, sa patrie etc… (Référence Le petit Robert) Et c’est ainsi qu’avec ces renégats, la Bretagne va régresser vers le nouvel obscurantisme du XXIème siècle.

    • mais je n’ai pas renié ma foi en Dieu ni mon amour envers Jésus : je les accomplis en islam. J’ai renié, nuances, deux dogmes de l’église Catholique : la Trinité et l’Incarnation divine ; et préfère l’Ascension du Christ (PBL) – à l’instar d’Enoch et d’Elie (PBE) – à sa supputée crucifixion. Vous confondez religion et secte. Pour dominante qu’il soit devenu, le catholicisme, fragment tardif du Concile de Nicée (324), n’est qu’une interprétation du christianisme et, de même que celui-ci est un prolongement naturel du judaïsme, l’islam le prolonge, tout aussi naturellement…

  15. je suis dégouté de lire toute ces conneries la bretagne aux bretons point a la ligne,en 1945 ont rasés les traites, je veux rester français alors leurs putain d’islam qu’ils ce le foute dans le cul au secours jean marie, la bretagne devient dingue cest quoi qui va ce preparer et bien une guerre civile!!!!!!!! fusiller tout ces chiens de traite,je suis catho et entend le rester sur un journal hedo detective en premiere page tu est une blanche et tu manges du porc ont va te violer duguesclin jeanne d’arc a laide!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  16. Les occidentaux qui se convertissent à l’islam ignorent tout du vrai visage de l’Islam car pour grandir l’Islam utilise le mensonge, la falsification, la fourberie afin de convertir les « mécréants » et aussi pour s’infiltrer dans les sociétés non-musulmanes afin de les transformer en imposant lentement la charia puis pour les attaquer de l’intérieur.

    L’Islam n’est pas une religion, c’est un système politique totalitaire qui utilise le Divin pour justifier et imposer son idéolologie immorale et sanguinaire.

    Avant de vous convertir et d’entrer dans la Oumma-Mafia, écoutez la voix des EX-musulmans qui connaissent bien l’islam.

    – Il est temps d’écouter la voix des ex-musulmans.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2012/08/25/il-est-temps-decouter-la-voix-des-ex-musulmans/

    – Création du conseil des ex-musulmans de France.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/07/05/creation-du-conseil-des-ex-musulmans-de-france/

    – SOS_Irréligieux ex-musulmans.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/12/24/sos-irreligieux-ex-musulmans/

    – Son of Hamas.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2012/08/25/son-of-hamas/

    – L’islam est l’ennemi de ma Liberté.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/02/05/lislam-est-lennemi-de-la-liberte/

    – Imposture de l’Islam.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2012/08/25/imposture-de-lislam/

    – Pusisque autoriser et favoriser l’islam est anticonstitutionnel, la France n’a plus de Constitution.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/06/16/puisque-autoriser-et-favoriser-lislam-est-anticonstitutionnel-la-france-na-plus-de-constitution/

  17. Regardez les photographies du marché de Saint-Denis à côté de Paris.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/11/05/partout-ou-lislam-passe-la-liberte-trepasse/
    Voulez-vous que la Bretagne ressemble à saint-Denis ?
    Si, vous ne voulez pas, alors rassemblez-vous Bretons de tous bords et soulevez-vous contre l’islam en Bretagne avant qu’il ne soit trop tard.

    IMPORTANT :
    – Absurdité et cruauté de l’islam.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/08/07/absurdite-et-cruaute-des-rituels-de-lislam/

    – Que ferait Mahomet ? Liste des actes du « prophète » selon le Coran et les Hadiths.
    http://www.thereligionofpeace.com/French/Pages/WWMD.htm

  18. Il y a un grand absent de cet article : DIEU. Aucun de ces bretons ne s’est converti à l’islam après avoir fait la rencontre de Dieu. Ils parlent de spiritualité, certes, de culture, beaucoup, mais pas de Dieu. Tout simplement parce que l’islam ne permet pas la rencontre personnelle avec un Dieu qui s’intéresse à nous, qui s’intéresse à moi. Je connais une autre religion, qui dit : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, afin que tout homme qui croit en lui ne meurt point, mais ait la vie éternelle ». C’est tout de même autre chose…
    Notre société déchante déjà de la culture matérialiste et laïcarde laissée par nos grands-parents. J’ai peur que nous déchantions nous-mêmes dans quelques années… Seul Dieu, révélé en Jésus-Christ, Amour personnel, Amour qui est une Personne, l’Esprit Saint, peut combler le coeur humain.
    « Tu nous as fait pour toi, Seigneur, et notre coeur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi » (Saint Augustin).

    • Je suis d’accord avec vous mais je pense que l’islam peut s’implanter durablement en Europe, hélas. Prenons l’exemple du nord de l’Afrique qui n’était pas encore le Maghreb il y a 1500 ans. C’était un terre qui a donné d’excellents saint chrétiens (et le premier d’entre eux : saint Augustin d’Hippone) et qui, à la faveur de la chute de l’Empire Romain, a peu à peu délaissé le christianisme pour une culture décadente d’inspiration païenne, préparant le terrain pour l’islam, importé par les populations arabes et imposé aux populations berbères autochtones, anciennement chrétiens puis païens. Nous revivions peu ou prou la même chose, ici, en ce début de XXIème siècle.

      Oui, l’islam est une religion inférieure au christianisme mais la société dégénérée qu’ont préparée les gauchistes laïcards et athées ou les droitards païens est un terreau fertile pour que l’islam puisse s’implanter durablement ici. Dieu ne favorise que les siens, et la riposte à l’islam n’est pas une sous-culture droitarde identitaire faite de bric et de broc mais la prière et le combat au sein de la seule vraie Foi, la seule vraie Église. Il ne faut pas négliger la force du combat spirituel et Dieu ne nous sauvera pas si nous ne le prions pas en Vérité. Exit toutes les fausses spiritualités nées de la modernité ! Seul le Christ peut nous sauver !

      • Augustin d’Hippone est mort en 431, lors du siège de sa ville par les Vandales ariens. Ce sont eux qui se chargèrent de détruire, méthodiquement, l’éminente place du christianisme maghrébin dans la chrétienté nicéenne (c’est-à-dire, adepte des thèses retenues par le Concile de Nicée en 325). Arius, théologien maghrébin, lui aussi – il était originaire de Cyrénaïque – professait un monothéisme absolu (ni Trinité ni Incarnation) et fut exilé sur les bords de l’Adriatique, d’où ses disciples partirent évangéliser, notamment, les peuplades germaniques vivant, à l’époque, dans la vallée du Danube, dont les Wisigoths et les Vandales… On comprendra, un jour, que ce fut l’arianisme qui fit le lit de l’islam, en Europe méridionale (Sud du Danube, Italie du Sud, Provence, Narbonnaise, Espagne…) et au Maghreb.
        Commencera-t-on, alors, à envisager une autre attitude, vis-à-vis de l’islam, que l’opposition, réflexe, fruit de siècles d’endoctrinement ? Je vous le souhaite, YBHoal, je vous le souhaite…

    • Quoique vous ne parliez que d’une « autre religion qui dit que », on doit donc supposer, de votre intervention, que vous avez rencontré Dieu. Nous, musulmans, nous n’espérons, en ce bas monde, que de nous en rapprocher. C’est déjà énorme. Si nous sommes convaincus que « Dieu est plus près de nous que notre veine jugulaire », nous savons aussi tout ce que notre finitude, nos limites existentielles – qui sont aussi une bénédiction, en ce qu’elles nous obligent à aller vers autrui – nous voilent de cette proximité. Dommage que je ne vous ai pas rencontré avant d’aller épanouir ma foi chrétienne en islam : votre propre rencontre avec Dieu – la première qui m’eût été donnée de constater, en quarante années de christianisme – m’aurait probablement ouvert d’autres perspectives…

  19. Pour devenir musulman, il faut être un malade mental. Quand vous connaissez l’intérieur de la prison, vous n’y entrez pas. Vous serez attiré par l’islam si vous l’ignorez. Or plus je connais l’islam, plus je m’en éloigne.
    « Je prophétise la fin de l’islam : c’est une religion légaliste, et c’est ce qui les perdra. On va assister à une implosion de la société islamique, parce que les gens sont exaspérés par cette religion ».
    Sami Aldeeb est un juriste d’origine palestinienne et de nationalité suisse. De 1980 à 2009, il a été responsable du droit arabe et musulman à l’Institut Suisse de Droit Comparé. Il dirige le Centre de droit arabe et musulman et enseigne dans différentes universités.

  20. L’Islam est universelle. Adopter les mêmes critères culturels que les maghrébins ou autres est inutile.
    L’islam peut profiter de l’esprit occidental, à condition que celui-ci, débarrassé de son esprit de mercantilisme creux reste attaché à l’initiative et la recherche qui font défaut aux Asiatiques et aux Arabes.
    Je vous invite donc à entreprendre une étude complète sur Issa (Jésus) paix sur lui, dans le Coran, et ce, sans influence aucune de la pensée chrétienne auquel nous dépendons et qui nous trompe sur sa date d’apparition, sa vie et sa pensée. En effet d’après certains indices dans le Coran Issa (psl) serait né en plein été et selon moi, il y a 3500 ans au moins et non 2000 ans. Il devait être contemporain de Mussa (Moïse) psl, il ne fût pas crucifié, son influence se répandit en Egypte, (Horus), en Inde (Bouddha, le destructeur d’idoles qui comme Jésus parla à la naissance pour attester qu’il est l’envoyé de Dieu, né de sa mère vierge Maya=Mariam), mais aussi Krishna qui dérive de Christ ), Mithra en Iran, Dyonisos en Grèce et dans beaucoup d’autres endroits du monde.
    Cet étude permettrait de répondre efficacement aux critiques de ceux qui prétendent que Jésus (psl) était un mythe car aucune traces historiques concrètes, ou sur la polémique de la confusion que ferait le Coran sur la « Famille d’Imran avec celle de Jésus. Cet aspect n’est pratiquement pas abordé par les Savants Musulman, et pourtant…

Comments are closed.