Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. Le suspect du meurtre de la jeune Marion sera-t-il jugé ?

13/09/2014 – 09H00 Nantes (Breizh-info.com) – L’homme poursuivi pour le viol et le meurtre de la jeune Marion, 14 ans, survenu en mars 2012 à Bouguenais (44), sera-t-il finalement jugé ? La question devrait être tranchée dans les prochains jours.

Le 19 mars 2012 le corps désarticulé et en partie dénudé de Marion avait été retrouvé dans des toilettes publiques, près d’un centre commercial, à Bouguenais, une commune située dans la banlieue sud de Nantes. L’adolescente avait été tuée d’une quarantaine de coups de couteau. Son crâne avait également été fracassé sur la cuvette des toilettes. L’horreur.

Après avoir commis son forfait, le meurtrier avait pris la fuite en emportant le téléphone portable de la jeune fille. Le même jour,  un promeneur avait été poignardé au cou, à Vertou, une commune proche. Quelques minutes plus tard, un retraité de 86 ans a failli être étranglé à son domicile. Un homme de type africain avait forcé sa porte. Heureusesement un ami de la victime avait pu mettre l’agresseur en fuite. Selon le retraité, ce dernier tenait des propos incohérents, invoquant notamment Jésus.

Un suspect, Yannick Luende-Bothelo, un Angolais de 25 ans, avait été interpellé quelques minutes plus tard. Ses vêtements portaient d’importantes traces de sang, un couteau souillé et le téléphone de la jeune Marion avait été retrouvé sur lui.

Deux ans et demi plus tard, l’enquête est enfin bouclée. Si l’instruction a duré si longtemps c’est en raison de l’état mental présumé du suspect qui affirmait entendre des voix et se déclarait envoûté. Alors qu’une première expertise psychiatrique avait conclu à son irresponsabilité en raison d’une «schizophrénie paranoïde », une contre-expertise a été effectuée et le parquet a établi, mercredi, son réquisitoire définitif demandant que Luende-Bothelo soit renvoyé devant la cour d’assises. La décision appartient maintenant au juge d’instruction qui a toute liberté pour suivre, ou non, l’avis du ministère public. Il devrait faire connaitre sa décision dans les prochains jours.

Un détail, enfin, qui n’est pas sans intérêt à l’heure où Christiane Taubira entend réformer la justice pénale : le suspect était déjà recherché pour évasion, s’étant débarrassé du bracelet électronique qu’il avait autour de sa cheville.

 Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Nantes : Coups de feu en plein après-midi, deux suspects interpellés, l’un d’entre eux connu pour des dizaines de faits

Découvrir l'article

Société

Ensauvagement, ultraviolence, les jeunes d’aujourd’hui sont-ils plus violents que les précédents ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Un homme agressé au marteau par une bande de 15 personnes

Découvrir l'article

NANTES

Immigration à Nantes : la création du CRA divise les socialistes

Découvrir l'article

NANTES, Politique

« L’Europe ça suffit ». Au coeur de la conférence de Florian Philippot (Les Patriotes) à Nantes

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, NANTES

Chevaliers. Une nouvelle exposition au musée d’Histoire de Nantes, dès le 19 octobre…avec une grande place faite aux « femmes chevaliers »…

Découvrir l'article

VANNES

Meurtre d’Alexandra Cosson : 20 ans de prison pour son bourreau

Découvrir l'article

Politique

Dans une interview au Figaro, Nicolas Sarkozy décrit l’existence d’un lien évident entre immigration et délinquance

Découvrir l'article

NANTES

Rixe au couteau à Nantes : un blessé grave et un suspect interpellé

Découvrir l'article

Insolite, NANTES

Musée Jules Verne à Nantes. Les gauchistes woke dénoncent ce projet

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky