Rennes. Des gens du voyage mis en examen pour «tentative de meurtre avec actes de torture et de barbarie»

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

13/09/2014 – 18H00 Rennes (Breizh-info.com) – Trois hommes et une femme appartenant à la communauté des gens du voyage ont été mis en examen et écroués jeudi à Rennes pour «tentative de meurtre avec actes de torture et de barbarie».

Voyage au bout de l’horreur

Dans la nuit du 1er au 2 mai, vers 3 heures du matin, trois individus cagoulés avaient pénétré dans la maison des victimes située à la Chapelle-Chaussée, un village situé à 25 kms au nord  de Rennes. Selon la gendarmerie, les agresseurs avaient ligoté et frappé violemment l’homme, âgé de 83 ans, avant de mettre le feu à son lit et de le maintenir de force à plusieurs reprises dans les flammes. Son épouse, âgée de 73 ans, avait eu le bout de plusieurs  phalanges de ses doigts coupé. Avant de partir, les tortionnaires, qui avaient récupéré une petite somme en espèces et quelques bijoux, avaient mis le feu à la longère.

Trahis par une trace ADN

Chargés de l’enquête, les gendarmes de la section des recherches de Rennes ont interpellé mardi quatre personnes – trois hommes, dont un père et son fils, et une femme – dans la communauté des gens du voyage. Les suspects, qui ont nié toute implication dans ce forfait, ont été trahis par une trace ADN laissée sur l’une des victimes. Après trois jours de garde à vue, ils ont été présentés au juge d’instruction en charge de l’affaire. Mis en examen, ils ont été écroués.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...