Un brouillard épais, sombre et suffocant flotte sur Édimbourg…

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

19/09/2014 ‑16H45 Édimbourg (Breizh-info.com) ‑ Environ 15 % des électeurs étaient encore indécis à la veille du référendum sur l’indépendance écossaise, et l’on sait que les indécis votent généralement pour le maintien du statu quo. Mais les partisans du « oui » ont pu légitimement espérer jusqu’au dernier moment. La nette victoire du « non » leur inspire tout aussi légitimement une immense déception. Voici, recueilli à l’instant, le témoignage d’un jeune Écossais qui a passé la nuit électorale parmi les indépendantistes rassemblés à Édimbourg.

Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire de l’Écosse, très négatif hélas. C’est une occasion manquée, la peur l’a emporté sur l’espoir, et la grande presse sur le grand public, mu par des raisons hautement positives. La déception est énorme, tous ceux qui ont voté « oui » au nom d’une vraie démocratie semblent pleins de désillusion. C’est la première fois dans l’histoire qu’un pays vote contre sa propre indépendance ! Même les Highlands, Moray et autres régions où le sentiment d’indépendance est traditionnellement farouche, ont voté en majorité contre l’indépendance.

Moi-même, je ne sais que penser en ce moment. Je ne comprends pas, je me sens déconnecté de cette majorité qui a voulu rester dans une relation déséquilibrée. Une part importante de moi-même, comme pour beaucoup de militants du « oui », se sent étrangère à son propre pays. L’Écosse appartient-elle encore au peuple écossais ? La majorité a rejeté le précieux cadeau de l’indépendance – alors que des peuples ont combattu et péri pour celle-ci dans d’autres parties du monde.

Le seul aspect positif qui me vienne à l’esprit est que face à l’État britannique (avec sa presse partisane, ses mensonges, ses manipulations et ses lourdes menaces financières), 45 % de la population écossaise s’est dressée, a fait trembler Westminster et a braqué l’attention du monde entier sur ce petit pays. Je suis très fier de ces 45 %, fier d’en faire partie.

Les gens ici ont très polis et réservés, ils observent toujours le plus haut degré de civilité. Un exemple parfait de référendum démocratique et civilisé. Mais je ressens désormais quelque chose de différent ici, et j’ai hâte de quitter Édimbourg. Un brouillard épais, sombre et suffocant flotte aujourd’hui sur la cité : la météo reflète parfaitement le sentiment des 45 %. »

Crédit photo   [cc] Hansueli Krapf via Wikimédia
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

1 COMMENTAIRE

  1. les écossais ont eu la chance d’avoir un référendum pour suivre leur chemin avec uk,nous Bretons nous n’avons pas la chance d’en avoir un,pour seulement la réunification d’une région ,les élus pourris comme le paieront ils un jour ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient prêts à l’affronter sereinement. Si...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les mêmes », déclare le directeur...

Pass sanitaire : un combat fait pour durer

A la une de cette édition, les vaccins proposés en France ne sont pas halal ! Un fait qui pourrait peser en faveur des...

Stéphane Edouard : « J’ai regardé (attentivement) l’allocution de Macron, et j’ai un mauvais pressentiment »

Stéphane Edouard : « J'ai regardé (attentivement) l'allocution de Macron, et j'ai un mauvais pressentiment » https://www.youtube.com/watch?v=9NePuN28dD0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...