troadec_carhaix

25/09/2014 – 14h00 Carhaix (Breizh-info.com) – Dimanche 28 septembre : élections sénatoriales dans le Finistère, les Côtes-d’Armor et l’Ille et Vilaine. Il s’agit d’un scrutin très particulier, s’adressant à une clientèle spécifique : l’affaire n’intéresse que les élus et seuls les partis de gouvernement peuvent tirer leur épingle du jeu. Dans les trois départements bretons concernés, grâce à la représentation proportionnelle, l’affaire se règle en un seul tour, le matin. Donc pas de magouilles à l’heure du déjeuner en vue d’arrangements pour le second tour.

Nous avons présenté dernièrement les différentes candidatures pour l’Ille et Vilaine. Les résultats dans le Finistère seront tous intéressants à observer car Christian Troadec présente une liste « Bonnets rouges ». Evidemment l’opération s’effectue au détriment du PS. L’objectif du maire de Carhaix apparait constant : affaiblir le PS afin de pouvoir prendre la place. Une gauche bretonne remplacerait une gauche hexagonale. L’ambiance régnant en ce moment dans le monde agricole ne facilitera pas la tâche des candidats socialistes. : les élus agriculteurs n’auront guère envie de voter pour la liste « gouvernementale ».

Le Figaro (17 septembre) a étudié la situation département par département. Dans le Finistère, la liste du chef de file des Bonnets rouges prendra des voix à la gauche. En Ille-et-Vilaine, le PS devrait perdre un des ses trois sièges, au profit de l’UDI. Dans les Côtes d’Armor, le PS devrait garder un siège, l’UMP en gagner un, le troisième revenant au maire Modem de St-Brieuc, Bruno Joncour.

Dans cette hypothèse, le PCF n’aurait plus qu’un seul sénateur en Bretagne : Michel Le Scouarnec (Morbihan), ancien maire d’Auray. Gerard Le Cam, sénateur sortant des Côtes d’Armor, incarnait un communisme rural qui était vivace dans les communes pauvres de ce département, en particulier dans le secteur de Rostrenen et de Callac. Aujourd’hui, il n’en reste plus que des vestiges.

Photo : breizh-info.com
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

 

1 COMMENTAIRE

  1. mais comment les bonnets rouges ont pu se laisser berner par M Troadec .jamais ils ne comprendront , qu’ils n’ont pas les mêmes valeurs , qu’ils ne mangent pas les mêmes rillettes

Comments are closed.