14/11/2014 – 07H30 Pointe-à-Pitre (Breizh-info.com) – Les marins Bretons cumulent les podiums dans la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Au point que certains navigateurs envisagent de rebaptiser la course « Route du Chouchenn ».

Après le nantais Loïck Peyron, premier marin toutes catégories arrivé lundi, le second fut le morbihanais Yann Guichard, et le troisième le finistérien Sébastien Josse. Le sixième de cette même catégorie de trimarans géants, dits ‘Ultimes’, fut le trinitain Francis Joyon, et le septième l’alréen Yann Eliès.

La classe suivante, celle des trimarans Multi 50 (16 m), a commencé d’atteindre Pointe-à-Pitre hier soir. Elle est menée par le ploermelais Erwan Le Roux, né à Auray, accueilli à quai par des coiffes, des bombardes et des binious après une traversée à plus de 15 nœuds de moyenne. L’aquitain Lalou Roucayrol s’est glissé cette nuit à la seconde place, avant l’arrivée du troisième, le cancalais Gilles Lamiré attendu cet après-midi à la barre de Rennes-Métropole. Le quatrième devrait être le trinitain Yves Le Blevec, qui a subi une avarie électronique due à la foudre.

Au beau milieu des Multi 50 se sont insérés des monocoques de 20m, ceux de la classe IMOCA, très attendue aujourd’hui. La première place reviendra en fin de matinée au charentais François Gabart, vainqueur du dernier Vendée Globe. Mais il sera suivi de près par le landivisien Jérémie Beyou, et samedi par le quimperois Marc Guillemot. Si tout se passe bien, le nantais Armel Tripon devrait s’adjuger la quatrième place en IMOCA la nuit suivante, et le malouin Louis Burton la cinquième.

Ainsi les grands initiateurs armoricains, le croisicais Jacques-Yves Le Toumelin (1920-2009) et le nantais Eric Tabarly (1931-1998), ont-ils inspiré les marins bretons pour trois générations. Et si les bateaux ont considérablement changé, les vitesses aussi. Loïck Peyron affichait une moyenne de près de 23 nœuds dans sa dernière traversée de l’Atlantique. Sir Robin Knox-Johnston, 75 ans, figure tutélaire de la voile anglaise, n’en revient pas. Doyen de l’actuelle Route du Rhum sur un monocoque de quinze ans rebaptisé Grey Power, sir Robin avait participé au premier Globe Challenge en 1968-69. Il l’avait emporté, seul rescapé, à moins de 3 nœuds de moyenne…

Jean-François Gautier

Photo : http://picasaweb.google.com/linmep/Wikimedia
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.