01/12/2014 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) – Lancé en 2012, l’OJIM est un site internet qui cherche à décrypter le système médiatique et à informer le lecteur sur les rouages et les personnalités qui composent un monde finalement peu connu du grand public. Nous avons interrogé Claude Chollet, son fondateur.

Breizh-info.com :  pouvez vous vous présenter et présenter l’OJIM ?

Claude Chollet :  L’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (www.ojim.fr) est un « tout en ligne » créé en juillet 2012 et se livrant au décryptage et à l’analyse critique du système médiatique.

Breizh-info.com : on vous présente comme une agence d’extrême droite; Qu’en est-il ?

Claude Chollet : Quand on gêne des puissances établies (médiatiques, financières, politiques) on essaie de vous écarter d’un revers de main en vous diabolisant. Nous ne rejetons pas le qualifiant « extrême », nous sommes pour l’extrême honnêteté des médias, pour un extrême respect de la déontologie journalistique, pour une extrême extension de la liberté d’expression.  En ce sens nous sommes « radicaux » au sens étymologique tu terme : « Qui prend les choses à la racine ». Le mot « droite « nous déplaît si droite veut dire défense des puissances d’argent, des riches contre les pauvres, des égoïstes contre les solidaires.

Breizh-info.com : Acrimed existe déjà ; Pourquoi l’OJIM dès lors ?

Claude Chollet : Acrimed est un site (et un journal « Médiacritiques ») qui fait un bon travail depuis… 1995. Leur approche paléo-marxiste sur les superstructures financières fait l’impasse à notre sens sur une approche « gramscienne »  et culturaliste qui est la nôtre.
Il est faux de croire que Dassault contrôle tout au Figaro, il donne des consignes de vote (assez grossières), pour le reste sa rédaction dans son profil politique, culturel et idéologique n’est pas – à quelques exceptions près – différente de celle du Monde. Et ces rédactions sont d’un conformisme idéologique et sociologique navrant.

Breizh-info.com : Quelle influence pensez vous aujourd’hui avoir ?

Claude Chollet : Une influence grandissante, 120000 visiteurs uniques (VU) par mois, plus de 75000 ‘like » sur facebook, plus de 2600 suiveurs sur twitter. Pour ce dernier réseau social, 80% des suiveurs sont des journalistes ou des étudiants en journalisme.

Breizh-info.com : Quels sont vos « faits d’armes » les plus significatifs ?

Claude Chollet : Nous n’avons pas les moyens de faire des « scoops ». Nous nous concentrons sur trois axes. Les infographies – de qualité professionnelle – sur les groupes de presse : qui les possède, qui les dirige, qui y écrit. Les portraits de journalistes, plus de 120 à ce jour, tous référencés point par point. Les dossiers comme par exemple une analyse du JT de Canal+ « Le Grand Journal, Goebbels à Beverly Hills » qui a connu un grand succès. Un nouveau développement pour fin 2014 et tout 2015 sera la vidéo ou nous voulons monter un atelier semi-professionnel.

Breizh-info.com :  Y-a t-il une droitisation de l’information aujourd’hui ? les médias dominants et subventionnés vont ils encore tenir longtemps en place selon vous ?

Nous croyons de moins en moins à une analyse du type « droite contre gauche ». Les sociaux libéraux ressemblent étrangement aux libéraux sociaux. Les médias subventionnés ont encore de beaux jours devant eux tant que le système – très ductile – aura le moyen de les financer. A nous de montrer l’envers du décor en « vous informant sur ceux qui vous informent ». Ou alors aux citoyens de monter leurs propres médias sur la toile, le papier, la radio ou la télévision.

Breizh-info.com : La réinfosphère peine à se professionnaliser, faute de moyens. Comment y parvenir ?

Nous ne pensons pas appartenir à ce que vous appelez la « réinfosphère », nous sommes un nouveau média atypique. Nous sommes assez pauvres, financés par donateurs exclusivement, mais nous rémunérons correctement nos intervenants parfois avec un peu de gymnastique. Nous n’avons pas encore la maturité nécessaire pour nous professionnaliser complètement, dans un ou deux ans peut-être.

Crédit photo : DR  
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.