Député et Porte-parole de l’UMP . Lourde tâche pour Isabelle Le Callennec

isabelle_le_callennec

21/12/2014 – 07H00 Vitré (Breizh-info.com) – Si c’était à refaire, il n’est pas certain que Pierre Méhaignerie (UDI) fasse cadeau de sa circonscription (Vitré) à celle qui était, en 2012, son assistante parlementaire, Isabelle Le Callennec. Deux raisons à cela :

D’abord, pendant les débats au Palais Bourbon sur le projet de loi relatif à la délimitation des régions, Mme Le Callennec a consacré beaucoup d’encre et de salive à la défense de la réunification de la Bretagne, alors que son patron ne croit qu’au Grand Ouest. Voilà un motif de fâcherie.

Ensuite, si le centriste Pierre Méhaignerie avait rallié l’UMP en 2002, lors de la constitution du grand parti «de la droit et du centre», en 2013, prenant prétexte de la guerre Copé-Fillon, il s’empressa de rejoindre sa famille d’origine. Ce que la nouvelle député ne fit pas…un autre motif de discorde.

Et puis, cerise sur le gâteau, on apprend qu’Isabelle Le Callennec est bombardée porte-parole par le nouveau président de l’UMP, un certain Nicolas Sarkozy. Alors que Pierre Méhaignerie soutient de toute évidence Alain Juppé. Mme Le Callennec aggrave son cas auprès de l’édile de Vitré.

Dans Le Figaro, présentation est faite de la nouvelle galaxie de l’UMP, les dix sept qui entourent M. Sarkozy . Une seule bretonne : Isabelle Le Callennec. Ce qui va incontestablement lui donner du poids dans nos départements. Qu’en pensent Bernardette Malgorn et Marc le Fur ?

Evidemment, une nouvelle vie s’ouvre pour Mme Le Callennec. Elle a déjà eu droit aux honneurs de France Inter…passer en un éclair du pays de Vitré à la Maison de la radio, ça doit étonner ! Pourtant il n’est pas certain que cette promotion rende service à l’intéréssée. L’exemple de Nadine Morano en Lorraine devrait la faire réfléchir. Devenue une vedette nationale, cette dernière courrait sans relâche d’une station de radio à un plateau de télévision ; dans cet exercice, elle faisait preuve d’une belle santé. Résultat des courses : elle est battue aux élections législatives du 10 juin 2012. Elle avait tout simplement oublié qu’une circonscription , ça se travaille, ça se laboure, ça s’entretient sans cesse ; on ne doit pas la perdre des yeux.

Un député absent sur le terrain mais que l’on voit régulièrement au grand Journal de Canal+, il n’en faut pas plus pour agacer l’électeur. C’est ce qui arriva à Alain Madelin à Redon : il lui fallut faire sa valise après avoir usé et abusé de la patience des braves gens de sa circonscription ; leur seule chance d’apercevoir leur député était de regarder la télévision.

Or le travail de porte-parole se déroule à Paris : il existe suivi et disponibilité, avec une promptitude à bondir dès qu’un micro apparaît. Le travail d’un député soucieux de sa réélection a lieu à Vitré ; il demande présence et proximité. Voilà deux métiers antagonistes. Si bien qu’Isabelle Le Callennec ferait bien de se méfier et de considérer que le cadeau qui lui a été fait pourrait bien être empoisonné ; une circonscription se perd plus facilement qu’elle ne se gagne. Sans oublier son ancien mentor, toujours maire de Vitré, qui pourrait avoir envie de pousser, en 2017, la candidature d’un centriste, en douce.

Bernard Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS