Eugène Onéguine à l’Opéra de Nantes

A LA UNE

11/05/2015 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Cinq représentations à Nantes à partir du 19 mai, et deux en juin à Angers : il ne faut pas manquer cet Eugène Onéguine, un opéra de Tchaïkovski d’après le roman éponyme de Pouchkine, l’inventeur de la langue scénique russe. C’est le chef-d’œuvre du compositeur. Certes, quelques critiques grincheux trouveront toujours à redire quant à une légère influence du romantisme allemand dans la thématique, ou de Berlioz pour l’orchestration. Reste que le talent mélodique hérité de la tradition russe est intact, la narration subtile et impeccable, et la fraîcheur de l’exposition montre que Tchaïkovski fut l’un des rares parmi ses contemporains à n’avoir pas été étouffé par le wagnérisme.

Borodine et Rimsky, deux de ses amis du groupe des Cinq, ont admiré cet opéra fait d’un métier et d’une science toujours cachés, ce qu’il ne faudrait pas prendre pour de la légèreté. Les scènes lyriques sont très travaillées, avec une finesse de réalisation qui fait regretter que la mort prématurée du compositeur l’ait empêché de mener à terme un projet d’opéra avec l’écrivain et dramaturge Anton Tchekhov, dont la sensibilité est en tout point comparable.

La mise en scène du spectacle présenté à Nantes et Angers est signée Alain Garichot. Elle vient de Nancy, elle a été redonnée à Saint-Étienne et à Genève, et fut très appréciée dans tous les cas, notamment pour son respect du côté naturaliste de l’œuvre, et pour ses costumes et danses typiquement slaves. Quant au rôle-titre, assuré par le baryton franco-anglais Charles Rice, c’est une première pour lui. Mais l’étendue de son répertoire opératique est déjà telle (Strauss, Bizet, Puccini, Britten), qu’elle montre un vrai professionnel et laisse supposer une belle réussite dans Onéguine. Deux belles voix seront à ses côtés. Celle de la soprano russe Galena Gaskarova, qui déjà tenu le même rôle de Tatiana avec succès, en 2011 et en 2012, auprès du très exigeant public de Riga. Et celle de la mezzo-soprano britannique Claudia Huckle dans le rôle d’Olga, qu’elle a déjà assuré en 2012 à Leipzig. En bref, tout est réuni pour une excellente soirée musicale.

J.F. Gautier

www.angers-nantes-opera.com

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pajenn gentañ « L’Avenir » e waloneg da geñver gouelioù ar Waloni

Pegoulz e vo graet kement-all evit hor yezhoù eta ? E Beljia eo L'Avenir ur gazetenn pemdeziek anavezet mat. Nav...

Brest. Disparition en mer d’un plongeur démineur du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique

Le vendredi 17 septembre 2021, à 13h12, une équipe de plongeurs démineurs du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique...

Articles liés