la Cenerentola de Rossini à l’opéra de Rennes : bonne humeur garantie !

A LA UNE

17/05/2015 – 08H00 Rennes (Breizh-info.com) – L’opéra de Rennes fait un pari : reprendre – en l’adaptant – la mise en scène de Jérôme Savary pour la Cenerentola de Rossini. Cinq représentations de cette Cendrillon entre le 28 mai et le 5 juin. Savary avait obtenu un succès faramineux, tant au Grand Théâtre de Genève en 1993 que pour la reprise à Paris, au Palais Garnier, en 2002. Les espaces scéniques, bien évidemment, ne sont pas comparables, mais la réalisation est assurée à Rennes par Frédérique Lombard qui fut, à plusieurs reprises, l’assistante de Savary dans des œuvres d’Offenbach ou de Rossini. Continuité assurée.

Savary, décédé voilà deux ans, insistait sur le côté vraiment ‘bouffe’ de cet opera buffa, le dernier de son compositeur dans ce genre. Nul doute que la reprise rennaise dispensera la même bonne humeur. Elle est d’autant assurée que les deux rôles des sœurs chipies de Cendrillon sont tenus par les deux interprètes de Garnier, Anna Steiger et Jeannette Fischer, qui faisaient s’écrouler la salle de rire, la seconde ajoutant à son humour une ahurissante technique de grands écarts et de vocalises percutantes dans les ensembles.

Autres garanties de succès : le rôle-titre, Maria Lo Monaco l’a déjà tenu de nombreuses fois depuis 2012, à Cagliari, Piacenza, Massy ou Toulon. Et son amoureux, Don Ramiro, est chanté par Daniele Zanfardino, un excellent ténor rossinien qui sort juste de deux autres rôles de Rossini, Semiramide à Nice, et le Turc en Italie à Catane.

Les uns et les autres vont participer avec bonheur aux trucages des ensembles vocaux, qui vont du quatuor au septuor. Rossini y réemploie une technique dont personne ne se lasse : les voix  entrent une par une dans l’association, avec la même phrase, et l’ensemble enfle progressivement en un crescendo irrésistible. Le meilleur de la partition, de ce point de vue, est dans le sextuor de l’acte II, avec un contre-sujet amplificateur, doublé d’un canon à la quinte, le tout dans un rythme haché de plus grand effet comique.

 En résumé : à ne pas manquer, ni l’œuvre, ni la mise en scène, ni les interprètes ! Sans compter, pour les passionnés éloignés, la diffusion en direct sur grand écran, le vendredi 5 juin à 20h., dans cinq communes du grand Rennes et sept autres municipalités bretonnes dont Belle-Île, Saint-Malo et Morlaix.

J.F. Gautier

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

Articles liés