Pierre Bellemare. « Tout peut avoir un rebondissement inattendu jusqu’au dernier moment » [interview]

A LA UNE

06/06/2015 – 07h00 France (Breizh-info.com) – La France entière connaît sa voix immédiatement identifiable. Chacun de ses livres aborde une thématique des travers de notre société. Dans Trahison, Pierre Bellemare confronte le lecteur au point de bascule qui mène les traitres à l’action. Pourquoi leur déloyauté fascine-t-elle tant ? Comment des hommes et des femmes en arrivent-ils à trahir ? Rencontre exclusive avec une légende des médias français.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com : Dans votre nouveau livre, vous racontez la trahison à travers trente-six approches différentes. Laquelle est votre favorite.

Pierre Bellemare : Trahison à la japonaise, parce que l’histoire de cet espion japonais en Russie impériale est celle du premier acte kamikaze au regard des occidentaux.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Ce livre n’est-il pas davantage une réflexion sur la confiance, puisque toute trahison en est le manquement ?

PB : (Large sourire) C’est certain et je suis ravi que votre lecture vous ait mené jusque là.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Vous n’évoquez aucune trahison de masse, ni même la plus célèbre de l’histoire qui est celle de Judas face à Jésus…

PB : Jean-François Nahmias et moi-même ne souhaitions pas traiter de trahison religieuse ni politique. Ce n’était pas le propos. Il n’est pas intéressant de lire des généralités, les gros titres de l’actualité en regorgent. Chaque histoire doit relever d’un cas particulier, ciblé, précis. Au delà d’une cohésion d’ensemble, cela permet aux lecteurs de s’identifier.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Vous êtes avant tout une voix radiophonique. Toutes ces histoires sont-elles écrites à l’aune de votre signature vocale ?

PB : Absolument. Mes livres sont nourris du terreau des émissions quotidiennes que j’ai présentées durant quatorze années sur Europe 1. Fondre ces histoires dans un livre impose une réécriture afin que le lecteur « m’entende ». Nous y attachons beaucoup d’importance car la technique est très particulière, le phrasé s’adresse à la fois aux yeux et aux oreilles.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Vous pourriez donc lire ce livre en l’état à la radio et ça « fonctionnerait » ?

PB : Oui, c’est le but recherché afin d’avoir un lectorat populaire, aussi vaste que mes auditeurs d’hier.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Justement, à propos de populaire, que répondez-vous à ceux qui reprochent aux grandes surfaces de vendre des livres, dont les vôtres ?

PB : Je suis un représentant parmi d’autres de la littérature populaire. Nos détracteurs évoquent « des petits écrivains qui écrivent pour des non-lecteurs ». Il faut néanmoins comprendre que les gens qui achètent mes livres dans une grande surface ne les auraient sans doute pas achetés ailleurs. Cette approche littéraire permet à beaucoup de passer ensuite le seuil plus élitiste d’une librairie.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Je vous pose la question parce que certains voient dans la littérature populaire une « trahison » faites aux « vrais » auteurs, alors qu’elle me semble être une passerelle incontournable vers la « grande » littérature.

PB : Absolument. Je le crois aussi. Les livres vendus en grandes surfaces participent à mener vers la littérature classique des gens qui d’ordinaire ne lisent pas ou peu. Je le dis sans prétention ni fausse modestie, et je suis fier lorsque des parents viennent me demander une dédicace pour leur enfant, d’autant mieux quand ils ajoutent qu’avant moi ce dernier ne lisait pas.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Avez-vous déjà été trahi, Pierre Bellemare ?

PB : Sans doute, mais il n’y a pas matière à le raconter, ou parce je ne m’en souviens plus, ou à l’inverse parce que je m’en souviens trop.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Et avez-vous déjà trahi ?

PB : Oui jeune homme, ne serait ce que parce que je me suis marié deux fois. (Sourire)

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Peut-on encore avoir confiance en son meilleur ami après vous avoir lu ?

PB : J’espère bien ! Même si toutes ces histoires sont réelles, ce n’est qu’un livre, une distraction, n’oublions malgré tout pas que confiance rime avec vigilance.

Jérôme Enez-Vriad pour Breizh-info.com :Si vous aviez le dernier mot, Pierre Bellemare.

PB : Il n’y a pas de dernier mot car la fin n’est jamais écrite. Tout peut avoir un rebondissement inattendu jusqu’au dernier moment… Y compris dans la trahison…

Propos recueillis par Jérôme Enez-Vriad le 28 mai 2015 .

COUV Trahison

Trahison – Pierre Bellemare – Éditons Flammarion – 395 pages – 21 €

Copyright J-EV & Breiz Info

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

Articles liés