Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Giorgia Meloni. De l’espoir populaire au symbole de la trahison et du renoncement face aux vagues migratoires qui se succèdent ? [L’Agora]

Avec ce que l’on appelle « la droite nationale », on est jamais déçu par les renoncements et parfois même les trahisons. En Italie, le cas Giorgia Meloni, élue présidente du conseil des ministres d’Italie depuis octobre 2022 est symbolique.

Elue après une campagne qualifiée de « populiste » ou « d’extrême droite » par la presse mainstream dans toute l’Europe, expliquant qu’elle était une « femme italienne, chrétienne » à qui voulait l’entendre, annonçant vouloir siffler la fin de la récréation et proposer de nouvelles mesures radicales pour contre les vagues migratoires qui se succèdent depuis l’Afrique…cette dernier semble déjà avoir renoncé, à peine 6 mois après son élection (certains diront qu’elle n’a pas encore eu le temps…)

On se souvient qu’en Italie, la trahison est presque une religion en politique, surtout dans le « camp national ». Qui peut ainsi oublier les Fini, les Bossi, qui eux aussi, en leur temps (au début des années 2000) promirent quasiment le renversement de table et la révolution sociale et nationale…avant de rentrer dans le rang et d’aller à la gamelle, trahissant tous leurs idéaux, par opportunisme politique ?

Avec Meloni, ceux qui ont voté sincèrement pour elle pensaient sans doute qu’elle allait, avec ses ministres, mettre en place des mesures radicales pour repousser les bateaux de migrants en mer. Les obliger à faire demi-tour. Menacer les pays d’origine qui laissent partir leurs populations. Traquer sans pitié les passeurs et les nouveaux esclavagistes. Libérer l’Italie d’une pression migratoire sans précédent. Faire voter des lois d’exception pour relancer la démographie des Italiens de souche. Il n’en est rien.

Elle vient en quelques semaines de simplifier les procédures d’immigration légale dans le pays – Orban vient de faire de même en Hongrie, pour attirer une main d’oeuvre immigrée bon marché destinée à pourvoir les emplois non pourvus du pays. Elle a récemment salué la politique migratoire du Royaume-Uni, un espace géographique pourtant totalement colonisé par ses anciennes colonies mais dans lequel les dirigeants tentent de faire croire à leur population qu’ils ont le contrôle sur l’immigration (c’est comme ça qu’ils ont fait basculer le vote en faveur du Brexit) alors que n’importe quel observateur sait que les maux du Royaume-Uni proviennent des accords du Commonwealth qui permettent, légalement, une immigration extra-européenne massive. Elle a enfin renoncer, faute d’alliance trouvée au sein de l’Union Européenne, à mettre en place son blocus total des navires de migrants qui débarquent tous les jours sur les côtes Européennes.

Le Monde explique que les ambitions de Meloni auraient rencontré « Le Mur du réel ». Le lanceur d’alerte Damien Rieu explique que Salvini avant elle n’a pas fait mieux, capitulant face aux juges.

Mais dans ce cas là, les électeurs qui espèrent, qui confient presque leur destin, électoralement, entre les mains de ces leaders de « droite nationale », doivent-ils continuer à voter pour des gens qui ne feront pas plus, pas moins, que leurs homologues de gauche ou du centre ? N’y-a-t-il vraiment aucune possibilité de renverser la table, de tout raser, de tout reconstruire ? De destituer les juges ? De rompre les traités internationaux ? N’est-ce pas ce à quoi se sont attelés d’autres bien avant nous au fil des siècles ? Les Grandes puissances de ce monde se préocuppent-elles des règlements et des lois et d’éventuelles « condamnations de la communauté internationale » ou de « vive émotion » de telle ou telle personnalité ?

Car si le cirque électoral (comment qualifier cela autrement) consiste simplement à voter et faire élire des gens qui vous promettent des choses qu’ils ne tiennent pas, c’est exactement la même symphonie dans le camp dit « national » qu’ailleurs. Et le « Tous les mêmes » aura encore plus de légitimité dans la bouche de ceux qui le prononceront.

Il semblerait que Meloni, comme Orban d’ailleurs, comme Marine Le Pen en France, n’aient, au final, aucune conscience ethnique. Aucune conscience du fait que les opportunités économiques ne doivent pas primer sur la sauvegarde ethnique d’une civilisation composée de peuples blancs qui sont bel et bien minoritaires dans le monde. Ils s’en moquent. Ils sont heureux au final, si des migrants venus du monde entier viennent faire « les boulots que les autres ne veulent pas faire ». Tout le monde dans les champs ! Que les Nigérians viennent bosser comme des esclaves pour produire le Blé qui servira à fabriquer la Pasta ! Que les Algériens ou Marocains viennent travailler à la récolte du raisin qui donnera le vin de France ! Zoukons à Mayotte ! Que les pakistanais se précipitent en Hongrie pour remplir les villages déserts, et les « redynamiser » (le mot à la mode) ! C’est génial, c’est l’ouverture, le vivre ensemble ! Et bientôt les papiers, car eux font des enfants, y compris sur un territoire qui n’est pas le leur, devenant de facto quasi inexpulsables ! En réalité, les dirigeants politiques de la droite dite « nationale » s’accommoderaient parfaitement d’un pays où les Blancs seraient minoritaires mais où règneraient ordre, sécurité, et travail sous payé pour tous.

L’immigration n’enrichit que les patrons. Cela fait 20 ans qu’on vous le dit, et que personne ne semble vouloir l’entendre. Mais eux, ces politiciens qui désormais, ont leurs entrées à Bruxelles, dans tous les Parlements et les collectivités, s’en moquent. Ils ne veulent pas embellir votre avenir, sauver leurs ethnies, leur civilisation. Ils veulent pouvoir manger à table avec les autres, une part du gâteau. Et cela nécessite de trahir et de renier en permanence, et d’être parfois bien plus royaliste que le roi (pensez-vous vraiment que Jordan Bardella ou Marine Le Pen demain au pouvoir aboliront le mariage pour tous ou les lois Pleven/Gayssot/Taubira ?).

En réalité, c’est aussi pour cela que je ne suis pas de droite. On peut reprocher beaucoup à la gauche et l’extrême gauche. Mais elle a en général (sauf socio-démocrates…c’est à dire socio-traitres) le mérite de faire ce qu’elle dit. Et le mérite de mettre le rêve et l’idéal sociétal au dessus de tout, en but ultime et à y tendre par tous les moyens. A droite, on est prêt à tous les renoncements, à toutes les accommodations, uniquement pour pouvoir rejouer la même musique électorale tous les 5 ans, et pour pouvoir enfin, être « accepté » à la table des vainqueurs (en ayant au préalable renier à peu près tout ce qui faisait qu’on était diabolisé). On est prêt à balayer d’un revers de main tout idéal par « pragmatisme », alors même qu’on a passé sa formation militante à se masturber sur les « grands hommes de l’Histoire » façon Napoléon, qui n’en avait sans doute pas grand chose à faire des droits de l’Homme lorsqu’il a lancé sa campagne de Russie.

Orban ne parvient pas, depuis tant d’années, et malgré les aides accordées, à relancer sérieusement la démographie de son pays. Il fait donc venir des immigrés. Meloni semble pieds et poings liés (et cou étranglé par les instances de l’union Européenne) et ne peut/veut rien faire sur la question de l’immigration, alors qu’encore une fois, il rentre des extra-européens tous les jours sur le territoire. Notre continent est une passoire. Et en déclin démographique permanent. Plus personne ne peut s’affirmer totalement en sécurité en Europe de l’Ouest. Et il y en a encore pour trouver des excuses à ces charlatans qui ne tiennent pas – depuis des années qu’ils sont dans les collectivités et institutions – leurs promesses d’espérance ?

Comment dit-on déjà en Italien ? Ah oui… Vaffanculo !

Julien Dir « à jamais idéaliste ».

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

13 réponses à “Giorgia Meloni. De l’espoir populaire au symbole de la trahison et du renoncement face aux vagues migratoires qui se succèdent ? [L’Agora]”

  1. Philippe Clerc dit :

    Il ne connaît rien au problème votre journaliste ! Il ne connaît surtout rien aux problèmes migratoires, ni à l’Italie. Giorgia Meloni a toujours dit qu’elle respecterait les règles en vigueur en matière migratoire, mais qu’elle ferait tout pour les modifier. Elle fait ce qu’elle a dit. Et la France devrait comprendre une évidence : l’Italie n’est qu’un passage, les migrants savent très bien qu’ils ne trouveront pas de travail dans le pays où ils débarquent. Elle ne va tout de même pas construire un mur pour les empêcher de sortir de la botte ! Si la France ne comprend pas cette évidence, c’est qu’elle a beaucoup d’incapables au gouvernement et surtout personne pour mettre fin aux avantages que les migrants trouvent en France et qui les aspirent. J’habite en Sicile, je connais un peu la question. Darmanin a perdu une occasion de fermer sa gueule.

  2. Pschitt dit :

    Cette tribune paraît directement inspirée par Gérald Darmanin ! Le macronisme, c’est mieux que la droite ?
    L’Italie ne se décarcasse pas suffisamment pour repousser des migrants… qui pour la plupart aspirent à rejoindre le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne ou l’Europe du Nord. L’Europe s’acharne à l’empêcher de la protéger !
    Quant à repousser les bateaux de migrants, c’est une illusion. Nous ne sommes pas (pas encore ?) dans une situation où des garde-côtes couleraient délibérément des rafiots chargés de civils. Il n’y a pas d’autre solution que de retirer aux migrants leurs raisons de venir en Europe, le moyen le plus évident étant de les renvoyer systématiquement en Afrique (tous ces efforts pour rien, tout cet argent versé aux passeurs perdu…), et pour cela de créer là-bas une base européenne de remigration où l’on se contenterait de redéposer les gens. L’accord entre le Royaume-Uni et le Rwanda montre la voie.

  3. Jacques Gautron dit :

    Qui est cet auteur islamo-gauchiste ? Surprenant sur “Contrepoints”.

  4. Henri dit :

    “Si la France ne comprend pas cette évidence, c’est qu’elle a beaucoup d’incapables au gouvernement” Noooon ! Impossible ! Nous avons les meilleurs énarques du monde ☺

  5. domper catalan français dit :

    Ah ! L’ espoir de croire que tous ces migrants ( hommes pour la plupart ) viennent pour faire le sale boulot dont personne ne veut est complètement utopique ! Ils nous reprochent leur exploitation en Afrique, c’est pas pour refaire la même chose chez nous…….je vous laisse réfléchir à leur motivation réelle du choix de notre France….

  6. Guy FAUBERTEAU dit :

    Bonjour
    L article a le mérite de livrer quelques lucides cruelles réflexions qui détonnent. Mais les réactions et précisions comme celles de Philippe sont très pertinentes. Tant que le conseil constitutionnel, la magistrature du siège, les ONG, la ligue des droits de l homme, la cour européenne des droits de l’homme, les syndicats, associations, médias -tous grassement subventionnés- le showbiz ( qui ont un si néfaste pouvoir d influence sur les troupeaux de dociles décérébrés électeurs…), restent à ce point vérolés par la méprisable clique gaucho ( résolument complice de la destruction de notre civilisation, reniant même notre magnifique incomparable foisonnante culture millénaire), le combat est inégal. En préambule d un efficace, ferme, farouche combat contre le déferlement de hordes du sud, il convient impérativement de purger les médias publics, la magistrature du siège, l ENM, réformer le conseil constitutionnel, couper sans états d âme les subventions aux syndicats, aux associations irresponsables et vérolées pro migrants, genre Cimade, ligue des droits de l’homme, etc etc. ( car hélas il en existe des multitudes, aux pouvoirs de nuisances inadmissibles).
    Si le RN au pouvoir en finissait avec le regroupement familial, l AME 2 milliards d argent public.. ,), , refusait de gaspiller aussi 2 milliards d euros pour les (pseudos) “mineurs isolés”, ce serait déjà un excellent début. Cela saboterait l effet pompe aspirante.
    Et comme le font justement remarquer les citoyens éclairés raisonnés, avant les données économiques, je considère la sauvegarde de notre précieuse culture occidentale, de notre patrimoine ancestral, de nos racines, de notre identité, comme la priorité absolue.
    Personnellement, peu m importe de perdre du pouvoir d achat, si en contrepartie, je constate avec bonheur au quotidien la glorification de notre magnifique civilisation, de notre incomparable patrimoine culturel occidental, que ce soit à travers les programmes scolaires, les programmes des médias, les spots publicitaires, les tenues vestimentaires, les festivals , expositions etc …

  7. NOEL dit :

    Les maîtres du monde ont accepté qu’une populiste … soit élue à condition par la suite de mettre son programme dans la poche et son mouchoir par dessus et c’est exactement ce qui attend demain le RN s’il arrive au pouvoir , sinon gare .

  8. Libre comme l'air dit :

    Mon fils, 36 ans, travaille dans une usine d’agro-alimentaire en Pays de Loire. L’usine manque d’employés et n’arrive pas à recruter sur la durée, même en proposant des CDI avec des salaires sensiblement supérieurs au smic et avec une prime d’intéressement annuelle de 3000 €. Beaucoup de “jeunes” personnes ne veulent surtout pas d’un emploi manuel !! Sans une main d’œuvre majoritairement nord-Africaine et Noir Africaine, l’usine ne pourrait pas tourner.

  9. Corlou dit :

    Madame Méloni a été elue sur 1 programme par ses compatriotes italiens et bien surtout qu’elle l’applique . Quand à nos politiques , se sont effectivement pour beaucoup d’entre eux des opportunistes qui genouillent devant la commission européenne , sans se soucier des intérêts du peuple Français . Ils vendent à la découpe européenne notre souveraineté , d’ailleurs qu’est-ce que la France pour Macron et sa clique ? Rien d’autre qu’un marchepied pour atteindre son ambition d’être un jour le boss en Europe.
    Quand aux bateaux de migrants les ramener sur les côtes africaines me paraît une absolue nécessité !!

  10. Prétet Yvette dit :

    Les bateaux des ONG sont ”complices” avec les passeurs!…ces ”passeurs” demandent beaucoup d’argent (et s’enrichissent) aux Africains, en leur promettant une vie meilleure…ils mettent ces Africains dans de vieilles barques et ils leur disent qu’ils seront secourus, en mer, par des bateaux qui les déposeront en Europe!…Pour ARRETER cette INVASION musulmane, en Europe: les bateaux des ONG doivent ramener les Africains (qu’ils ont ”secourus” )au ”port le plus proche” c’est-à-dire un port AFRICAIN et non européen!.. L’Italie est ”obligée” d’accepter tous ces musulmans ”clandestins”, qui débarquent dans son pays son pays, sinon l’U.E. la punira!…Le gouvernement italien sait bien que la plupart de ces musulmans, une fois en Europe ,iront EN FRANCE où ils sont bien reçus et où les ”aides” sont plus importantes qu’en Italie!….

  11. Versa dit :

    De toute évidence il y a main mise et chantage des USA sur tous les chefs d’Etat européens. N’accablons pas G Meloni comme l’a fait G Darmanin.
    Par ailleurs je pense que la nouvelle gauche enivrée par le pouvoir fait souvent le contraire de ce qu’elle dit.
    Après F. Miterrand qui a fait, en particulier,cesser l’indexation des salaires sur l’inflation : le ton était donné.
    Du moins à Nantes, où la droite est peu audible : le PS fait une politique de droite. A part l’accueil aux migrants qui est difficile à contester sauf à être catalogués de “sans coeur”.
    Depuis dix ans les élus PS écoutent les promoteurs : évidemment les tours avec vue sur la Loire, cela rapporte. Quoi d’autres peut être lucratif ? un centre ville qui plaira aux touristes : monuments préservés – et c’est tant mieux – On y ajoute de multiples loisirs.
    On y rassemble aussi beaucoup d’étudiants. qui représentent aussi une manne bénie.
    Voici les bases de richesses établies. On pourra répercuter les gains dans les quartiers difficiles avec retour espéré de nombreuses voix aux élections municipales prochaines.
    Typique de la gauche ce pendant : un laisser-faire navrant avec une police municipale dont la consigne est de tolérer les petits délits : dramatique pour les jeunes en particulier.
    Que manquait-il ? les classes moyennes : on commence à les évoquer.
    Alors E Macron peut séduire. On peut aussi avoir envie de voter blanc. On ne sait que faire. Merci au journal de laisser divers avis s’exprimer .

  12. Erwan Berric dit :

    Bravo Julien Dir! Il n’y a rien à ajouter sinon qu’il faut se casser de l”Europe le plus vite possible.
    C’est foutu, c’est mort, ils nous ont tout pris et nous tiennent par les burnes.
    Ils nous ont toujours menti et nous mentiront toujours.

  13. Arturus Rex dit :

    Le Café du commerce n’a pas d’inquiétude à nourrir : M. Dir y a sa table à vie. Et avec un coup dans le nez “y’a plus qu’à” ! Entre les juges italiens et ceux de la Cedh, les “amis” comme Moussa Darmanin, les institutions bruxelloises toutouvertes au grand remplacement, et les mafias (locales et maintenant africaines), la Meloni ne peut rien faire – à moins de sortir de la C.E. – et là, s’imposera le problème de la dette héritée de l’ami de Poutine (Berlusconi) !… Déjà, elle met à la retraite des croutons septuagénaires, c’est une bonne façon de reconquérir son autonomie. Pour l’indépendance, n’espérons pas trop, mais ne lui savonnons pas la pente, c’est lâche, c’est minable, c’est dirisoire.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement, International

Tyrrhenian Link. Eolien en Italie : la “révolte des oliviers” contre l’expropriation des terres

Découvrir l'article

Immigration, International, Justice, Sociétal

Italie. L’immigration économique fait aussi les affaires de la mafia

Découvrir l'article

Santé, Sociétal, Société

Des sages-femmes s’opposent à l’adhésion de leur ordre à la Gay Pride : elles seront rééduquées

Découvrir l'article

International

Interdiction des smartphones dans les écoles italiennes

Découvrir l'article

International, Santé

Santé. Des vacances de prévues en Italie ou en Espagne ? Gare à la fièvre du Nil occidental !

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. 500 clandestins supplémentaires débarqués cette semaine par les ONG

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

International

« Patriotes pour l’Europe » : Le manifeste d’Orbán, de Kickl et de Babiš

Découvrir l'article

International, Tourisme

Le Bernina Express | Danger sur les rails

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Cyclisme. Tour de France 2024 : Présentation de l’étape 3 entre Piacenza et Turin

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky