01/07/2015 – 08H00 Mûr de Bretagne (Breizh-info.com) – Le Premier ministre Manuel Valls – qui aime se montrer dans les grands rassemblements sportifs, y compris quand l’actualité particulièrement chargée devrait l’amener à travailler – pourrait venir en Bretagne à l’occasion de l’étape du samedi 11 juillet entre Rennes et Mûr de Bretagne. Si François Hollande, le Président de la République, devrait probablement rejoindre l’étape de transition Pyrénées > Alpes entre Rodez et Mende, Manuel « Pépé » Valls choisirait donc la Bretagne – un choix stratégique puisque le Parti socialiste mettra de grosses forces dans la bataille des régionales en décembre.

Et pour l’occasion,  des mesures drastiques seront prises en terme de sécurité, quitte à faire de sérieux écarts avec la liberté de la presse : une de nos équipes qui devait en effet assister à une étape au sein de la caravane Gendarmerie du Tour de France afin d’y réaliser un reportage sur la sécurité de l’évènement, vient tout simplement, alors que tout était validé y compris par écrit, de se faire interdire à la dernière minute d’y participer.
Selon le lieutenant Damien Boutillet, qui a en charge la communication de la Gendarmerie nationale durant le Tour de France et la coordination autour de la caravane du Tour, il s’agirait d’un ordre « venu de la hiérarchie », sans toutefois s’étaler sur les motifs .

Absent depuis 2013 de Bretagne , le tour de France y passera cette fois-ci trois journées qui pourraient donner lieu à des opérations de revendications politiques, syndicales et sociales en tout genre, tant le climat est actuellement tendu.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.