Monuments peu connus de Bretagne : le cloître Saint-Similien à Nantes

18/07/2015 – 08h30 Nantes (Breizh-info.com) – Peu de gens le savent, mais l’église Saint-Similien de Nantes, plus connue pour sa façade inachevée qui se dresse au-dessus de la vieille ville, possède un cloître. Celui-ci est en fait une galerie en L qui se trouve au pied du choeur néogothique (1873-1880) et relie l’église à l’ancienne chapelle des Catéchismes qui sert aujourd’hui pour les messes de semaine. Longtemps dans un état très vétuste, ce cloître a été restauré en 2013 pour près d’un demi-million d’euros.

L’actuelle église Saint-Similien, néogothique et inachevée puisqu’il lui manque toujours son clocher-porche prévu en façade, est héritière de l’un des plus anciens lieux de culte nantais à l‘histoire pluriséculaire : dès le VIe siècle une église se dressait sur le tombeau du troisième évêque de Nantes. Longue de vingt-quatre mètres et large de neuf, environ, l’église se terminait à l’est par une abside plus étroite, de quatre mètres de diamètre. Les murs étaient faits de pierres de petit appareil aux joints horizontaux et avec des chainages de briques, comme l’est faite la chapelle St Etienne dans le cimetière de Saint-Donatien. Lorsque ses derniers vestiges furent détruits en 1894 quand la nef actuelle fut construite, 150 sarcophages furent trouvés. Le tombeau du saint se trouvait près du puits qui existe toujours à l’entrée de l’église. Plusieurs des briques décoratives de l’ancienne église du VIe sont toujours conservées au musée Dobrée.

Pour l’essentiel, ce sont les maçonneries du cloître qui ont été remises à neuf ; dans le comble, qui sert de débarras, l’on trouve encore des plaques de remerciement à Notre-Dame de Miséricorde, qui dévoilent des situations personnelles touchantes, où la Foi conjure la maladie ou le désespoir. Au même endroit ont aussi été remisés deux témoignages du temps où l’appartenance de la Loire-Atlantique à la Bretagne ne faisait nul débat : un sommet de cadre de tableau orné d’une croix et d’hermines, ainsi qu’un dais de statue décoré d’hermines et blasonné d »un écu de gueules à six étoiles d’or, trois, deux et un, qui semblent d’ailleurs être les armes d’une famille de la Somme. On peut y voir aussi un escalier qui, de toute évidence, a été fait avec un escalier d’une ancienne chaire. Le cloître Saint-Similien est accessible aux horaires des messes en semaine (11 h 15 mardi et jeudi).

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS