arme

18/05/2015 – 06H00 Bretagne (Breizh-info.com) – La rentrée se profile, et avec, pour beaucoup de familles, la question de savoir quelle activité, quel sport sera pratiqué à la rentrée. Avec la hausse des attaques envers les personnes mais également avec la hausse des cambriolages en Bretagne, les citoyens sont de plus en plus nombreux à souhaiter apprendre à se servir d’une arme à feu, et en acquérir une, dans l’optique éventuelle d’une défense du domicile, mais aussi et surtout pour apprendre. Combien d’accidents, combien de drames sont en effet arrivés avec des armes à feu car les personnes ne savaient pas les manipuler correctement ?

Si les clubs de self-défense, de Krav-Maga et d’arts martiaux ont vu ces dernières année leur fréquentation exploser, il en est de même pour la pratique du tir sportif, du ball-trap ou de la chasse.

A l’heure actuelle, il existe trois possibilités pour apprendre les rudiments du maniement des armes, pour tirer, et pour pouvoir faire l’acquisition d’une arme à feu, de façon réglementaire et légale.

Le club de tir

L’inscription à un club de tir (voir la liste en Bretagne sur notre carte ci-dessous) et l’acquisition d’une licence de tir auprès de la Fédération française de tir.  La licence est valable du 1er septembre au 30 septembre de l’année suivante. Elle permet de pratiquer le tir sportif dans des conditions adaptées, d’être protégé par une assurance et de faire, par la suite, l’acquisition d’une arme.
Pour s’inscrire, il faut, en général et selon les clubs, fournir un certificat médical d’aptitude à la pratique du tir sportif, ainsi que le règlement de la licence et de l’adhésion au club (comptez entre 100 et 120€ l’année selon les clubs). La licence permet immédiatement de se procurer une arme de catégorie C (exemples : une carabine 22LR, une carabine de chasse …), une catégorie soumise à déclaration en préfecture uniquement. La catégorie D est une catégorie d’armes en vente libre (gomm-cogne, bombes lacrymogènes …)

Par la suite, le tireur sportif pourra faire la demande d’acquisition d’une arme de catégorie B (armes de poing, armes d’épaules semi-automatiques …), mais pour cela, plusieurs conditions édictées par la loi :

Le tireur sportif doit être majeur pour pouvoir acquérir et détenir une arme soumise à autorisation (sauf s’il est sélectionné pour participer à des concours internationaux, après avis favorable de sa fédération agréée pour la pratique du tir sportif).

Il doit aussi remplir toutes les conditions suivantes :

  • être titulaire d’un carnet de tir indiquant la date des 3 séances annuelles contrôlées de pratique du tir,

  • posséder au maximum 12 armes de la catégorie B (sans compter 10 armes de poing à percussion annulaire à un coup) avec 1000 cartouches par arme et par an,

  • utiliser ces armes dans un stand de tir,

  • posséder à domicile un coffre fort ou une armoire forte lui permettant d’assurer la sécurisation des armes et des munitions.

En Bretagne, il existe des clubs de tir dans chaque département. Tout au long de l’année, dans une ambiance conviviale, ils permettent à des centaines de tireurs de se former, de se divertir et de se perfectionner dans différentes disciplines. Les clubs disposent de stands de tir avec différentes longueurs.

Le ball-trap 

En France, deux fédérations gèrent le ball-trap, cette pratique également surnommée « tir au pigeon d’argile » : la Fédération française de tir pour les disciplines olympiques (fosse olympique, Skeet …) et la Fédération française de ball-trap pour les disciplines comme la fosse Universelle, le parcours de chasse etc.
Il existe en Bretagne (voir la carte ci-dessous) plusieurs stands de ball-trap, majoritairement dans les Côtes-d’Armor. Pour une soixantaine d’euros, outre l’adhésion au club, vous recevrez également une licence permettant d’acquérir une arme de catégorie C (fusil de Ball-Trap, fusil de chasse, carabine de chasse, fusil à pompe à canon rayé …).
Le ball-trap se pratique essentiellement à partir après la fin de la période de chasse ( en mars ou en avril donc) et jusqu’au début de la saison de chasse suivante (fin septembre). Il permet aussi aux chasseurs de maintenir une cadence et un entrainement durant la belle saison.
Discipline finalement assez peu connue, le ball-trap, qui se pratique en plein air, séduira ceux qui préfèrent s’entraîner au tir sur cibles mouvantes.

La chasse 

La saison de chasse débute – à titre d’exemple – le 20 septembre dans les Côtes d’Armor, pour s’achever le 29 février 2016. Pour pouvoir chasser, il faut tout d’abord passer l’examen du permis de chasse (80 € environ) en se renseignant sur les différentes sessions et formations auprès de sa fédération départementale des chasseurs. Puis, une fois le permis acquis, il faut rejoindre une société de chasse locale et y adhérer ( les prix peuvent monter assez vite) pour pouvoir chasser sur son secteur.
Le permis de chasse permet également, lorsqu’il est validé, d’acquérir des armes de catégorie C et D, déclarées en préfecture.

Il est à noter que pour les armes de catégorie B, dont la demande d’acquisition n’est possible qu’en possédant une licence de tir, il faut justifier chaque année de sa licence de tir pour pouvoir continuer à posséder l’arme chez soi.
Pour les armes de catégories C et D, il n’est pas obligatoire de renouveler une licence ou un permis de chasse pour continuer à avoir le droit de posséder l’arme à feu.

Toutes les réglementations sur les armes sont disponibles ici

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.