Pontivy. Manifestation sous tension contre l’invasion migratoire

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

14/11/2015 – 16H30 Pontivy (Breizh-info.com) – 300 personnes ont répondu à l’appel d’Adsav, le Parti du peuple breton, qui organisait ce samedi une manifestation à Pontivy pour protester contre l’installation par le gouvernement d’immigrés dans différentes communes de Bretagne, sans l’accord des populations concernées.

« Breton, ouvre tes yeux, ferme ta frontière ! » Commencée à 14H30 dans le calme, la manifestation, autorisée par la préfecture,  s’est très vite tendue en raison de la présence d’une vingtaine de militants d’extrême gauche qui entendaient contre manifester. A l’arrivée des nationalistes bretons, les « antifas » ont dû prendre la poudre d’escampette, non sans quelques dommages. Trois d’entre eux ont été blessés et un militant d’Adsav a eu un doigt arraché. Les quelques gendarmes présents sur les lieux n’ont pu empêcher les heurts.

pontivybis

Apparemment pas à une contradiction près, les contre manifestants ont tenté d’expliquer qu’ils soutenaient les migrants « pour montrer leur solidarité envers les victimes des attaques terroristes islamistes qui ont ensanglanté hier soir la capitale (sic). »

Les manifestants ont investi le CADA qui accueille des immigrés clandestins. Mais ces derniers avaient évacué les lieux. La manifestation a pris fin dans le calme vers 16H 30.

Photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

8 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le Fer pour relier nos territoires. Un film en faveur de la réouverture de la ligne Saint-Brieuc / Auray.

Le collectif Centre-Bretagne en train pour la réouverture de la ligne Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) reliant Auray (Morbihan) via Loudéac et Pontivy vient de mettre en ligne sur Youtube un film de 30...

« Je n’avais pas envie d’appartenir au camp des menteurs et des traitres ». De la France insoumise à « facho »

Ex-sympathisant de La France insoumise, Victor a été déçu par la dérive racialiste de l'extrême-gauche et s'est tourné vers des idées plus ancrées dans...

Pontivy. De nombreuses violences intrafamiliales en 2020

Les chiffres sont importants : le Pontivy Journal rapporte que la cellule des violences intrafamiliales de la compagnie de gendarmerie de Pontivy (Morbihan) a...

Unité de psychiatrie à Pontivy (Morbihan) : Les victimes de la tyrannie sanitaire

Fermeture des commerces non essentiels, mise au chômage partiel, arrêt de son activité principale, peur du Covid-19… 28% des Français déclarent ne pas avoir...