11/08/2016 – 06H00 Rennes (Breizh-info.com) –  Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné, lundi 8 août, deux jeunes algériens à quatre mois de prison ferme pour vol. Un début de réponse pénale à un phénomène de délinquance sans précédent qui sévit dans le centre de la capitale bretonne ?

Les deux prévenus, qui se réclamaient du statut protecteur de « mineurs isolés étrangers » avaient été interpellés le samedi 6 août avec un autre complice alors qu’ils venaient de dépouiller un passant qui venait de retirer de l’argent à un distributeur de billets place Sainte-Anne, au nord du cœur historique de la ville de Rennes. Pas de chance pour ces jeunes migrants, les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) avaient l’œil sur eux et les ont interpellés en flagrant délit.

Comme d’habitude, les trois individus se sont empressés de revendiquer leur statut de mineurs étrangers isolés, prétendant être âgés de 15 ou 16 ans. Mais l’apparence physique de deux d’entre eux ne plaidait pas en leur faveur. Vu leur dentition et le développement global de leur squelette, un médecin a pu conclure qu’on était là en présence d’adultes.

Jugés lundi dernier en comparution immédiate, ils ont été reconnus majeurs et ont écopés de quatre mois de prison pour le vol. Vol dont ils contestaient d’ailleurs – comme leur âge – la réalité. Déjà condamnés avec sursis, pour l’un à une peine de deux mois de prison et pour l’autre à une peine de trois mois, les prévenus ont vu leurs sursis révoqués. Ils ont tous les deux été écroués.

Pour mémoire, la prise en charge des mineurs isolés étrangers coûte  60 000 euros par an et par mineur isolé étranger aux contribuables français. En l’Ille-et-Vilaine,  troisième département d’accueil derrière… Paris et la Seine-Saint-Denis,  le conseil général estimait déjà la facture, en 2011 (les arrivées de ces populations ont explosé depuis), à 13 millions d’euros par an.

Crédit photo : Leo Tisseau/Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 Commentaires

  1. A la fin de leur peine, ils ne seront pas expulsés mais relachés pour pouvoir recommencer aussitôt. Les français sont masochistes, ils aiment payer pour accueillir en masse des délinquants. La France coule.

Comments are closed.