L’Écologie ? Quel scandale ! Renaissance du magazine « Le Crapouillot »

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

21/08/2016 – 05H00 France (Breizh-info.com) – Le magazine « Le Crapouillot » est de retour en kiosque, sous la forme d’un magazine trimestriel non conformiste qui mêle enquêtes, informations et opinions.

C’était à l’origine un journal de tranchées, créé en août 1915. D’ailleurs le mot « crapouillot », qui signifie littéralement petit crapaud, désignait dans le vocabulaire des poilus le mortier de tranchée français de 58 mm. Le ton du Crapouillot différait de celui des autres journaux de tranchées, lesquels étaient destinés à distraire plutôt qu’à dépeindre la réalité de la guerre. D’où son incontestable succès, qui lui permettra de perdurer.

Suspendu en septembre 1939, il paraîtra à nouveau en 1948, pour ne disparaître qu’en 1996.

Au sommaire de ce deuxième numéro de 2016, un dossier intitulé « l’Ecologie ? Quel scandale ! ».  A noter que le premier numéro était consacré au terrorisme islamique et reprenait l’esprit insolent des anciennes moutures : « La bien-pensance européenne et sa démagogie ouvrent un boulevard aux fanatiques de tous bords. Les élus politiques, clientélistes, fricotent avec les groupes d’influence ouvertement pro-Frères musulmans, que ce soit le Hamas, ou l’UOIF en France. Sans parler des rapports étroits avec des pays qui pratiquent l’obscurantisme religieux le plus abject et qui sont la source des financements du radicalisme salafiste en France et en Belgique. ».

En vente dans les kiosques, et par abonnement : RIGEL Editions, 4 bis rue de Cronstadt 75 015 Paris. Abonnement de lancement : 27 euros pour quatre numéros.

crapouillot

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

1 COMMENTAIRE

  1. L’écologie s’est transformée en une nouvelle religion intégriste: l’écologisme, qui veut imposer sa loi aux citoyens y compris dans leur sphère privée. L’écologisme a infiltré toutes les strates de la société, et veut nous imposer sa vision du monde, qui est essentiellement décroissante et néo-malthusienne. pour « sauver la planète » de problèmes qui n’existent pas dans le monde réel.

    Voici un exemple de dérive de l’écologie en Allemagne, avec collusion entre les promoteurs de l’éoliens et les élus locaux, au détriment des citoyens pris en otages. : http://fr.friends-against-wind.org/films/der-kampf-um-die-windraeder

    En France également, de plus en plus de conflits d’intérêt ont été dénoncés, et l’Etat accorde des avantages exorbitants aux promoteurs de l’éolien et du solaire. Alors que les vrais écolos de terrain, les purs, se battent pour stopper cette folie de l’éolien sur nos territoires.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Non à la peste éolienne ! Par Patrice Cahart

Ancien inspecteur général des Finances et ancien président du conseil d'administration de la Bibliothèque nationale, Patrice Cahart est avant tout un spécialiste des problèmes...

Reportage. Éoliennes: du rêve aux réalités

Recueillant près de 80% d’opinion favorable, les éoliennes sont en quelques années devenues le symbole de la transition énergétique. Quels enseignements politiques, sociaux, économiques...

Eric Zemmour : « L’éolien est une catastrophe, ça va laisser des déchets monumentaux »

Eric Zemmour : « L’éolien est une catastrophe, ça va laisser des déchets monumentaux (…) Les Verts se foutent de la beauté des paysages...

Ils veulent sauver la Terre. Un reportage du Média pour tous

En avril 2019, Emmanuel Macron annonçait la mise en place d'un processus démocratique innovant : des Français allaient être tirés au sort pour former...