Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. Un kilogramme d’héroïne dans un squat de mineurs isolés étrangers.

01/09/2016 – 08h45 Nantes (Breizh-info.com) – Mardi 30 août, les policiers nantais ont saisi plus d’un kilogramme d’héroïne dans un squat  occupé par des « mineurs isolés étrangers ».

Une valeur marchande de 26 000 €

Cette prise n’est pas anodine. Les saisies d’héroïne d’une telle ampleur sont plutôt rares à Nantes. 1,3 kilo, cela correspond à une valeur d’achat de 6 500 € à 11 000 € suivant le pouvoir de négociation de l’acheteur. Concernant la revente, la valeur marchande au détail est d’environ 26 000 €.

C’est donc l’équivalent de près de deux années de SMIC qui a été saisi par les policiers nantais.

Cette découverte est due au hasard puisque c’est un huissier souhaitant procéder à l’expulsion des occupants d’un appartement squatté qui a requis l’assistance des policiers. L’appartement squatté était situé allée des Pinsons, dans le quartier Bellevue, l’un des plus violents de la métropole nantaise, ce qui a rendu nécessaire la présence des fonctionnaires.

Ceux-ci ont découvert une grande quantité d’héroïne ainsi que de nombreux biens de valeur vraisemblablement acquis de manière frauduleuse.

Les premières investigations des fonctionnaires établiraient que certains de ces objets proviendraient de vols avec violence tandis que d’autres seraient le résultat de plusieurs cambriolages.

Les trois immigrés qui se trouvaient dans le squat ont été interpellés et placés en garde à vue.

La délinquance migratoire s’installe en Bretagne

Dans l’appartement squatté, trois jeunes. Deux d’entre eux se déclarent « mineurs isolés étrangers » (16 et 17 ans) tandis que le troisième indique avoir 21 ans.

Ce n’est pas la première fois que des « mineurs isolés étrangers » sont identifiés comme des délinquants dans l’agglomération nantaise. Ces derniers temps, la multiplication des actes de délinquance et de criminalité commis par ces jeunes migrants inquiète les autorités et les Bretons.

La ville de Rennes est particulièrement touchée par cette délinquance et, selon un policier local, « l’apathie des pouvoirs publics n’incite pas à l’optimisme quant au règlement de ce qui s’apparente de plus en plus à une crise sécuritaire.».

Que ce soit à Rennes ou à Nantes, la délinquance migratoire semble s’installer en Bretagne…

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Mélissa (Némésis) : « Passé une certaine heure, et même parfois en journée, il est impossible pour une femme de se balader seule dans le centre-ville de Nantes » [Interview]

Découvrir l'article

VANNES

Stupéfiants et cigarettes de contrebande : un trio interpellé après le vol d’une moto à Vannes

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, Politique, Sociétal

Avallon (Yonne). 70 kg de drogue découverts au domicile du maire Jamilah Habsaoui

Découvrir l'article

LORIENT, Sociétal

Crack à Lorient : une inquiétude grandissante. Deux suggestions radicales face à la gangrène des stupéfiants

Découvrir l'article

QUIMPER

Vivre ensemble à Quimper. Un migrant algérien grièvement blessé par balles sur fond de trafic de drogues

Découvrir l'article

DOUARNENEZ

Coup de filet anti-drogue à Quimper et Douarnenez : six hommes incarcérés

Découvrir l'article

NANTES

Séquestration et tortures à Nantes. Sounounou, 26 ans, quatrième suspect écroué avec un profil inquiétant

Découvrir l'article

NANTES

Manque de policiers municipaux à Nantes : la ville organise un concours de recrutement

Découvrir l'article

International, Politique, Santé, Société

L’Italie lance l’alarme contre le Fentanyl, la drogue des zombies potentiellement mortelle dès la première prise

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky