Le magazine Survival cartonne dans les kiosques [interview]

survival_mag

02/09/2016 – 06H00 France (Breizh-info.com) – La revue trimestrielle Survival est née au début de l’année 2016. Sous titrée « guide de survie en milieu hostile », elle fait la part belle à l’aventure, à la nature, et aux techniques de survie, de sécurité, de survivalisme. Une thématique et un mode de vie qui a particulièrement le vent en poupe depuis quelques années ; Piero San Giorgio, que nous avons interviewé plusieurs fois sur Breizh-info.com, est d’ailleurs l’un des fers de lance de cette « mouvance ».

Suite à ce succès, la revue, dont le troisième numéro est paru au mois d’août, va  devenir bimestrielle,

Nous avons interrogé Laurent Berrafato, directeur de la publication, alors que le 4ème numéro ne devrait pas tarder à arriver dans les kiosques.

Breizh-info.com : Qu’est ce qui vous a amené à la création de Survival magazine ?

Survival : C’est l’aboutissement d’une longue réflexion avec quelques amis pratiquant déjà le Bushcraft et les techniques de survie en milieu hostile. Nous sommes éditeurs de magazines spécialisés notamment sur l’aspect militaire (Opérations Spéciales, Reportages de Guerre, Action Guns etc.) et nos auteurs sont pour beaucoup d’anciens militaires ou même des militaires d’active. Les techniques de survie sont enseignées dans l’armée et c’est grâce aux conseils de certains que nous avons décidé de créer ce magazine.

Breizh-info.com : Après deux numéros trimestriels, Survival devient bimestriel. Vous êtes victimes de votre succès ?

Survival :En effet, nous avons eu une agréable surprise en voyant les résultats des ventes. Les lecteurs nous ont poussés à passer en bimestriel car attendre 3 mois paraissait bien trop long…

Breizh-info.com : Quels ont été les contenus et les grands thèmes abordés jusqu’ici ?

Survival :Nous partons d’un thème d’ouverture qui est celui d’une grande catastrophe humaine ou naturelle (Katrina; Tchernobyl; Fukushima) afin de montrer que rien n’est définitivement acquis dans la vie et qu’il faut être prêt.

A partir de cela nous développons des sujets  sur les équipements (éclairage; coutellerie; couchage; vêtements etc…) mais aussi sur la nutrition (stockage alimentaire; comment conserver les aliments; différentes recettes de cuisine etc..). Enfin nous traitons d’expériences de survie vécues qui nous montrent que la volonté de l’Homme peut triompher d’une catastrophe qui semble sans espoir.

Breizh-info.com :  Quel est le « profil type » (s’il y en a un) du lecteur de Survival Magazine ?

Survival :Il est très varié. Nous recevons énormément de messages de soutien qui montrent que nos lecteurs viennent d’horizons très différents. Dans ces courriers nous avons un grand nombre de femmes. La majorité de nos lecteurs sont des personnes qui se posent des questions sur l’avenir et qui n’ont pas spécialement confiance dans les solutions que nous propose le système actuel. Le lecteur de Survival n’est pas un « excité paranoïaque», comme pourraient se l’imaginer certaines personnes, mais au contraire  quelqu’un de prévoyant qui ne pense pas que l’État va le protéger en toutes circonstances.

Breizh-info.com : On trouve déjà énormément de forums et de sites Internet dédiés aux sujets que vous évoquez. Comment allez vous réussir à vous renouveler numéro après numéro ?

Survival :Il y a en effet des forums très bien faits qui apportent de nombreuses réponses aux questions que se posent les « survivalistes », nous collaborons d’ailleurs avec certains d’entre eux. Mais tout le monde n’est pas sur internet et heureusement il y a encore des gens qui lisent des magazines. Le propre du survivaliste c’est de ne pas se laisser surprendre alors le jour où il n’y aura plus d’électricité vous aurez du mal à aller vous renseigner sur internet…

Breizh-info.com :  Votre magazine aborde énormément de thèmes, de la nutrition à la préparation physique en passant par le matériel à posséder impérativement , mais aussi par des reportages « into the wild » . Pourquoi ce choix de « viser large » ?

Survival : Nous avons souhaité dès le départ être le plus « large possible » afin de ne pas tomber dans le piège du magazine spécialisé qui n’intéressera que les fanas. Nous voulons faire découvrir au lecteur francophone une autre façon de voir ce monde matérialiste et aseptisé sans tomber dans le « délire » à l’américaine où vous devez impérativement construire votre bunker en stockant des tonnes d’armes et de hamburgers lyophilisés. L’idée c’est de rendre accessible à « Monsieur tout le monde » les techniques de survie qui lui permettront de se protéger lui et sa famille en cas de catastrophe.

Breizh-info.com : Quels seront les prochaines grandes thématiques abordées ?

Survival : L’énergie sera traitée dans le prochain numéro avec des conseils avisés sur les panneaux solaires et les éoliennes. Il y aura également un sujet sur les téléphones satellitaires.

Enfin nous aurons une interview de Piero San Giorgio qui est une référence dans le domaine du survivalisme.

Breizh-info.com : Comment expliquez vous cet attrait croissant d’une partie de la population pour le survivalisme, et plus globalement, pour la défense, la sécurité, la protection ?

Survival : Les gens sont inquiets pour leur avenir. Lorsque vous suivez un peu l’actualité vous vous rendez compte que le système est devenu très fragile pour ne pas dire plus. L’État ne protège plus grand-chose si ce n’est lui-même, alors le « petit peuple » se pose des questions et à juste titre. Dans ce contexte Survival magazine a de l’avenir.

Propos recueillis par Yann Vallerie.

survival_3_couv

Sommaire du N°3 :

LEATHERMAN RAPTOR « L’OUTIL MÉDICAL »
FUKUSHIMA – LA MAUDITE
SURVIE :
Survie, un terme galvaudé
Un tour de la Méditerranée en 247 jours à sac à dos
Le sac d’évacuation (BOB) 2e partie
Mes premiers pas au stand de tir
Le micro-BOB, cent cinquante grammes qui peuvent vous sauver la vie !
EQUIPEMENTS
20 objets pour survivre en voyage
La trousse médicale de survie
Le chauffe-eau instantané portatif et autonome
TECHNIQUES
La cuisine du bivouac 1re partie
La révolution compound
De la trappe au tarp
Quand autonomie rime avec aquaponie
NUTRITION
Mauvaises herbes : Le pissenlit
Savoir-faire : La viande séchée
VOS RUBRIQUES : News Matos
Disponible chez votre marchand de journaux. Pour toute commande ou abonnement, c’est ici.
Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !