saint_brevin_manifestation

19/09/2016 – 04H45 Nantes (Breizh-info.com) – « Non à un Calais bis ! ». Samedi une centaine d’habitants de Saint-Brevin (44) s’étaient réunis devant la mairie de la station balnéaire pour manifester leur opposition à l’arrivée de plusieurs dizaines de clandestins en provenance de la « jungle » de Calais.

Saint–Brevin – 12 000 habitants – va en effet devoir « héberger » 70 migrants clandestins dans le cadre du plan de démantèlement de la trop fameuse « jungle » de Calais. Ainsi en a décidé – sans concertation – le gouvernement. Ces clandestins – des hommes célibataires – doivent être installés dans un centre de vacances de la Caisse centrale des activités sociales d’’EDF situé en plein centre de la commune.

Yannick Haury, maire (LR) de Saint-Brevin s’est inquiété auprès de la préfecture d’avoir été mis devant le fait accompli sans aucune concertation. Celle-ci a seulement fait savoir que les migrants clandestins seraient pris en charge « par l’État avec les moyens de l’État ».

De nombreux habitants de la station balnéaire – un « village » selon Europe 1 – ont répondu à l’initiative de Maxime Boulanger, à l’origine d’un collectif contre l’installation des « migrants ». Celui-ci diffuse une pétition qui a déjà recueilli la signature de plus de 400 Brévinois.

Ce collectif appelait à manifester devant la mairie le samedi 17. A 11 heures, plus d’une centaine d’habitants de la commune s’étaient regroupés devant l’hôtel de ville. Des « promigrants » avaient aussi répondu à un appel à contre-manifester lancé sur les réseaux sociaux d’extrême gauche. Ainsi, un groupe de contre-manifestants au look très « black bloc » et particulièrement agressif avait déployé une banderole « refugees welcome » (!) devant l’entrée de la mairie. Mobilisés par le Parti de gauche, d’autres étaient venus de Saint-Nazaire – ce qui ne les empêchera pas de se présenter aux journalistes comme « apolitiques » et seulement mus par « un idéal de fraternité humaine (sic)» . Tomates et œufs furent lancés sur les manifestants opposés à l’installation de clandestins dans leur ville. Un cordon de gendarmes séparera les deux groupes avant que l’agression n’aille plus loin.

Parmi les manifestants opposés à l’installation des immigrants, Yolande affirme qu’il ne faut pas parler de « migrants ». Pour elle : «  ce sont des clandestins, de faux réfugiés politiques mais de vrais réfugiés économiques ». Elle ajoute : « Moi je viens de perdre mon logement qui a été vendu, alors je suis au camping municipal, et je trouve pas de location en rapport avec mes revenus. Il est scandaleux que ces clandestins touchent des aides de l’État ». De son côté Marc nous déclare : « On ne peut pas accueillir tout le monde, en France on est envahi. Il faut arrêter de subventionner les associations pro immigrés ».

De son côté l’organisateur de la manifestation contre l’installation des «migrants» développe son argumentation selon trois points principaux :

  • La méthode d’attribution des clandestins à Saint-Brévin, sans l’accord des élus et la consultation et de la population.
  • Le climat de mensonge qui règne autour de cette affaire.Du moment qu’on y place des immigrés clandestins , n’importe quel lieu devient un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) Demain tout hôtel peut devenir un CADA. Or ces hommes viennent majoritairement de pays africains qui ne sont pas en guerre mais connaissent la misère. Il s’agit d’une immigration économique et de peuplement.
  • Le non respect de la justice. Avant d’être reconnus comme demandeurs d’asile, les clandestins toucheront des allocations comme l’ATA (allocation temporaire d’attente) puis l’AMS l(allocation mensuelle de subsistance ). S’ y ajouteront la CMU et les aides de la CAF. Dans un pays comptant 8 millions de pauvres, c’est injuste et contraire au bien commun.

Avant de conclure : « Nous sommes en pleine folie immigrationniste ».

saint_brevin

Le maire de la station balnéaire bretonne, qui affirme n’avoir « aucune logistique »  pour accueillir ces clandestins, rejoindra-t-il l’association créée par Steeve Briois le maire (FN) d’Hénin-Beaumont : « Ma commune sans migrants » ? Celle-ci entend s’adresser aux 36 0000 maires de France sans préjuger de leur appartenance politique. Cette association affirme que « l’opposition à l’invasion migratoire dans nos communes doit devienne une cause nationale de salut public qui dépasse les clivages partisans.» Manifestement, on n’a pas fini d’entendre parler des « migrants » de Saint-Brévin…

Photos : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

9 Commentaires

  1. les migrants clandestins seraient pris en charge « par l’État avec les moyens de l’État »

    Oui, mais l’ état c’ est moi et les gouvernants au service du peuple (et non l’ inverse en démocratie) ne m’ ont pas consulté.
    « Pas cher, c’ est l’ état qui paye » disait l’ autre tartufe. Non le bouffon, ce sont nos impôts qui payent et sont bien mal employés.
    Vivement 2017…

  2. Décidemment, encore un site soit-disant de « re-information » qui désinforme encore plus que la presse classique…

    « Du moment qu’on y place des immigrés clandestins , n’importe quel lieu devient un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) Demain tout hôtel peut devenir un CADA. » > A Saint-Brévin comme dans les autres communes, il n’est pas question de CADA, mais de CAO, Centre d’Accueil et d’Orientation. Le CAO est une étape transitoire, qui dure au maximum 3 mois, et au terme de laquelle les résidents sont soit renvoyés, soit admis en CADA s’ils font une demande d’asile et que celle-ci est accepté. Il n’y a pas de CADA à Saint-Brévin.

    Pour qu’un CADA y soit ouvert, il s’agit d’une longue procédure, il faut un organisme gestionnaire agréé par l’état, etc.

    Le CAO de Saint-Brévin semble de toutes façons amené à être fermé au plus tard en mars 2017, pour ce que j’ai lu.

    « Or ces hommes viennent majoritairement de pays africains qui ne sont pas en guerre mais connaissent la misère. » : Il n’y a pas que la Syrie qui est en guerre dans le monde… En 2015 la première origine des demandeurs d’asile était le Soudan, pays africain en effet, mais qui est en guerre.

    « Le non respect de la justice. » : vous avez beau utiliser à tort tout plein de termes comme « clandestins », « immigrés illégaux », que vous le vouliez ou non les personnes qui arrivent en France ont 120 jours pour faire une demande d’asile en France. Ils ne sont « illégaux » que s’ils dépassent ce délai. Et à partir du moment ou ils font une demande de droit d’asile, ils ont un visa provisoire tout ce qu’il y a de plus légal. Ils ne deviennent « illégaux » que si ils sont déboutés du droit d’asile et qu’ils ne quittent pas le pays.

    Par ailleurs je vous rappelle l’article 14 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme : « Devant la persécution,

    toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays ».

    Je sais bien qu’à l’extrême-droite on aime pas beaucoup les droits de l’homme, mais comme vous dites ne pas être d’extrême-droite, ça ne vous concerne pas…

    « Avant d’être reconnus comme demandeurs d’asile, les clandestins toucheront des allocations comme l’ATA (allocation temporaire d’attente) puis l’AMS l(allocation mensuelle de subsistance ). » L’ATA et l’AMS ont été supprimées en novembre 2015. Et même avant cette date, il s’agissaient de 2 allocations différentes et non cumulables. Je sais bien que votre « partenaire » TV-libertés a diffusée largement une image mensongère à ce sujet, mais ça n’est pas une raison pour continuer à propager ce mensonge. La vérité est que le temps de la procédure ils peuvent en effet bénéficier de l’Allocation pour Demandeur d’Asile, qui est bien inférieure au RSA. Pour un homme seul : 204 euros/mois pour ceux qui ont un hébergement, 330 euros/mois pour ceux qui n’ont pas d’hebergement.

    « S’ y ajouteront la CMU et les aides de la CAF. » Ils ont la CMU, oui, mais aucune aide de la CAF.

    « Dans un pays comptant 8 millions de pauvres, c’est injuste et contraire au bien commun. » : Les aides aux français dans la précarité sont plus élevées que celles pour les migrants. Et puisque vous semblez soudainement tellement épris de justice sociale, réservez votre énergie pour organiser des manifestations afin qu’il y ai plus de constructions de logements sociaux… et organisez des collectes pour la Croix-rouge, la banque-alimentaire… Faites de la pub gratuitement pour le 115 du particulier, vous n’avez toujours pas répondu à mon précédent message sur ce sujet.

  3. Dans tous les cas de figure 95% de ceux qui seront déboutés et donc illégaux ne seront pas expulsés: rapport de la cour des comptes. C’ est donc près de 100% de ce qui rentre qui tape l’ incruste à nos frais.
    Donc nous sommes dans l’ enfumage permanent, de la part de ce « gouvernement » et de M Torondel. Contents ou pas, LRPSEELV ou pas, ultra majoritaires ou pas, 74%, nous passerons à la caisse. Vive la démocrature de gôche !
    Haut les coeurs ! Après les 135 mille « réfugiés » arrivés sur les côtes italiennes depuis janvier, de pays vachement en guerre comme l’ Algérie, le Maroc, la Tunisie, le Sénégal, la Côte d’ ivoire, le Mali, la Guinée, le Kosovo, la Tchétchénie etc. (80 nationalités, très peu de Syriens et encore la majorité arrivent de camps de réfugiés où ils ont été accueillis par leurs « frères » parfois depuis des années), l’ ONU nous annonce 235 000 « réfugiés » dans les starting blocks qui seront « sauvés » par les passeurs de Frontex, que nous rétribuons, après appel téléphonique annonçant leur embarquement à bord de leurs esquifs. Un autre rapport nous apprend que 150 millions de défavorisés (par l’ islam) étudient l’ option EU pour s’ installer et y installer l’ islam religion de pets, d’ amour en bidons de 5 litres et de tolé-rance que nous sommes sommés d’ accepter selon l’ idéologie « droits de l’ hommisme » qui préfère les droits de l’ individu, même aberrants, aux droits de la société. Société qui n’ a pour seuls droits de la fermer et de disparaître.
    Vous avez dit « migrants », « réfugiés » ? Moi je dis invasion par l’ islam qui, je le rappelle pour les autruches, ne peut que dominer, par tous les moyens nécessaires, politique, taqiya = mensonge, terreur on y est, guerre lorsqu’ il a atteint la puissance voulue, la société où il décide de s’ implanter.
    Mais gardons le moral. Quand la France-maman des Autres sera déclarée en banqueroute et cessera de nourrir tout ce beau monde en plus de ses propres pauvres, lorsque les DAB seront secs et les grandes surfaces vides de produits alimentaires, nous irons sonner chez Torondel pour nourrir nos familles, pour peu qu’ il ait survécu aux événements qui arrivent à grands pas…

    • Oui une grande partie de ceux qui sont déboutés restent en France… C’est une des abérations de la loi sur l’asile, qui est un peu devenu une machine à créer des sans-papiers. Je n’ai jamais dit que je trouvais ça sain, ni que j’étais d’accord avec ça.

      Vous m’accusez d' »enfumage », c’est quand même assez paradoxal…

      Que les choses soient claires, je ne viens pas ici me confronter à des gens hostiles à mes convictions pour essayer de vous convaincre. Je ne viens pas imposer mes idées, je viens rétablir la vérité sur les points qui sont approximatifs et mensongers qui sont publiés ici.

      Je pense qu’il est normal qu’il y ait un débat sur le sujet. Je vais même vous étonner, je penserais assez sain qu’il y ait un référendum dans certains cas. Mais, pour qu’un référendum ait un minimum de sens, il faut que personnes aient les vraies infos. Or c’est rarement le cas… je ne parle pas des notions subjectives, mais des données factuelles.

      Je n’accepte pas qu’un média dit de « ré-information » se permettent de diffuser des infos parfois baclées et sans vérification, parfois même mensongères, de manière encore plus amateur que les médias qu’ils dénoncent.

      Vous abordez la question de l’immigration économique, je vous donne ma position : je pars du principe que si moi et ma famille nous vivions dans un pays ou les conditions de vie sont telles que je ne suis pas sur de pouvoir leur offrir une vie décente, et que je voyais qu’un autre pays pouvait potentiellement nous offrir une vie meilleure et leur assurer un avenir pérenne, je ferais sans doute la même chose. Et même, si je ne le faisais pas, je me considérerais sans doute comme défaillant dans mon rôle de père. Donc à partir de là, je ne me sens pas à même de juger leur choix.

      Ce qui ne veux pas dire que je considère qu’ils ont tout les droits ici. Je suis pour qu’il y ait un strict respect mutuel, je ne suis pas pour l’assistanat, et ne considère pas que parce qu’ils sont en exil ils sont tous les meilleures personnes du monde.

      Vous dites en substance que si un jour la France est ruinée à cause de l’immigration, vous viendrez sonner chez moi pour me demander des comptes… OK, si ce jour arrive, venez, je trouverais bien un vieux fond de café à partager, figurez vous que je suis assez maso pour aimer aussi le partage des idées et le débat, même contradictoire, tant qu’il reste respectueux. Mais je vous précise quand même une chose avant : je n’y suis pour rien, vous savez, aux milliers de personnes qui arrivent pour se réfugier en France et en europe. Je n’ai aucun pouvoir de décision, je suis un simple bénévole comme il en existe des milliers en France, avec ni plus ni moins de valeur ou de pouvoir qu’un autre.

      Vous citez des chiffres sur le cout de l’immigration, etc. sur ce sujet je suis très méfiant, j’ai lu plusieurs études sur le sujet, venant de sources très diverses, il me semble franchement difficile d’avoir une opinion objective… certaines disent que le cout est neutre, certaines même disent qu’il est positif, d’autres comme els votres sont dans l’inverse. Je ne me sens pas en mesure d’avoir une opinion arrétée sur le sujet.

      Mais ce que je crois, c’est que ce n’est pas forcément dans ce modèle de société que j’ai envie de vivre, et vers lequel j’ai envie de tendre. Je l’ai déjà dit dans un autre commentaire, quand je vois les chiffres de la fraude fiscale, qui sont au moins 50 fois supérieur aux pires prédictions du cout de l’immigration, je me dis que le problème n’est pas à prendre sous cet angle.

      Vous parlez de faux réfugiés, d’invasion musulmane… Il se trouve que les quelques expériences de terrain que j’ai m’ont montré qu’il y avait un fossé énorme entre ce que j’ai constaté auprès des demandeurs d’asile, et l’image qui en est donné sur des sites comme celui-ci. J’ai rencontré des gens respectueux, dignes, qui ne cherchaient à imposer rien à qui que ce soit, qui mettaient un point d’honneur à rendre comme ils le pouvaient tout ce que nous leur donnions… Oui beaucoup sont musulmans, mais comme beaucoup de mes amis. Tous les musulmans que je connais sont des gens biens, respectueux de notre culture, avec des valeurs qui me semblent en accord avec les miennes, alors que je suis totalement athée.

      Je ne suis pas non plus un naif exalté, il y a aussi dans les personnes en exil des mauvaises personnes, des délinquants, des truands, certainement des personnes qui irrespectueuses, ingrates, etc. Il se trouve que je n’en ai pas croisé. Mais ça viendra, et quand ce sera le cas je réagirais comme avec n’importe quelle personne, sans concession.

      Une dernière chose… je vois que plein de monde me réponds sur plein des sujets que j’aborde… sauf un, étrangement : l’action sociale et l’entraide envers les français défavorisés. Là pour ça, je ne vois pas beaucoup d’initiatives. Je vois des assos et collectifs qui se montent « contre » les étrangers, là ou il me semblerait très largement plus constructif d’utiliser cette énergie « pour » les personnes défavorisée. Et pourtant il y a beaucoup de choses à faire… Dans les grandes communes vérifier si le % de logements sociaux est respecté (Transparence SRU sur le site du Ministère du logement), aller voir les élus pour voir ce qui est proposé comme facilité et aides aux bénéficiaires du RSA, et un très grand nombre d’assos qui ont besoin d’aides pour mener à bien leurs actions.

      Il y a la un paradoxe que je trouve assez révélateur… Je ne parle pas pour vous spécifiquement, M. Lagrogne, mais pour les auteurs de ce site et de tous ces mouvements « anti-migrants ».

      • Immigration économique,  » je ferais sans doute la même chose ».
        Moi aussi. Il y a cependant des règles, des lois à respecter. C’ est la France qui choisit qui elle veut accueillir, en fonction des moyens et des critères qui sont les siens. Nous avons des ambassades et des consulats partout dans le monde où de telles demandes sont traitées. Ceux qui s’ imposent, qui débarquent illégalement voire en cachant leur identité DOIVENT être éconduits et chassés. Point. L’ état ne fait pas son boulot, il est le premier responsable.

        2100 milliards de dette, 96% du PIB, un déficit budgétaire annuel chronique de 80 milliards avoués, une note dégradée. Jusque à quand va-t-on prêter à la France ? Au prochain coup de tabac, de l’ ampleur de la crise de 2008, c’ est la banqueroute assurée, la cessation de paiement, le peuple dans la rue, peut-être le déclenchement d’ une guerre civile doublée d’ une guerre de religion. Scénario catastrophe plausible, prévisible, imminent ? Il est temps de regarder la réalité en face. L’ immigration incontrôlable et l’ invasion « pacifique » tolérée ne vont pas dans le sens d’ une gouvernance responsable.

        Vous ne savez si l’ immigration a un solde positif ou négatif ? Des économistes de renom se sont penchés sur la question et avancent un solde négatif dans la fourchette 70 à 80 milliards d’ euros. Correspondant peu ou prou à notre déficit budgétaire annuel. Vous ne les verrez pas participer à des débats contradictoires sur le PAF, ils sont blacklistés, interdit de plateaux et de micro.
        Neutre ou positif le solde de l’ immigration ? Ben voyons !
        +- 400 000 entrées annuelles pour l’ immigration légale + illégale, auxquels il faut ajouter 23 000 « réfugiés » imposés par l’ UE dont personne ne connaît la nationalité réelle ni la réalité de leur qualité de « réfugiés ». Ces gens qu’ il faut nourrir, soigner, loger, instruire leurs enfants quand il y en a, plus l’ argent de poche, la solde des militaires et policiers qui les « encadrent », des fonctionnaires qui traitent leurs demandes (quand ils en font), la construction dans l’ urgence de centre d’ accueil, de logements sociaux, cela coûte un max.
        Dans la partie « positif » il y a la TVA par eux acquittée lorsq’ ils utilisent « l’ argent de poche » prélevée sur nos impôts qui, eux, ralentissent l’ économie. Il y a la création d’ « emplois » par les ONG subventionnées par… Nos impôts encore et toujours et l’ embauche de fonctionnaires supplémentaires.

        Vous dites que vous n’ êtes pour rien dans l’ invasion « pacifique » en cours. Je pense que le message passe à l’ international qu’ en France les illégaux sont aidés et jamais reconduits. Radio tam-tam émet à fond. Votre bon cœur favorise l’ arrivée de nouveaux futurs « clandestins », qui n’ existent plus, qui vivront d’ expédients car nous n’ avons rien à leur offrir, ni travail ni logement social. Régularisés ils rejoindront la cohorte des chômeurs indemnisés. Désespérance, aides sociales, délinquance ou/et djihad sera le choix offert.
        Le gouvernement n’ a pas les moyens de son idéologie droits de l’ hommiste conduite aux dépends de la société dont il a accepté de prendre en charge le présent et l’ avenir.
        Hors du réel, sans vision à moyen et long terme et sans les moyens correspondant à ses décisions, il accepte et encourage malgré tout l’ invasion en la faisant supporter par le peuple contre son gré (74% de français pensent qu’ il faut stopper l’ immigration).
        Toutes les associations qui font le travail d’ accueil et de soutien en lieu et place du gouvernement le poussent à ne pas mettre un terme à cette folie et provoquent un appel d’ air pour les aventuriers du monde croupissant musulman et mal géré d’ Afrique.

        Vous vous mobilisez contre la fraude fiscale ? C’ est bien ! Alors votez pour le vrai « changement maintenant » et non pas pour des carriéristes de gauche comme de droite, pourris jusqu’ à la moelle et qui vous « regardent dans les yeux » en vous faisant les poches.

        Il y a de tout chez les « réfugiés ». Vous avez aidé une famille avec enfants, des gens tout à fait délicieux et reconnaissants. Les familles représentent à peine 20 % des « réfugiés ». 80 % sont des hommes seuls, ayant laissé leur famille (en danger ?) derrière eux, jeunes, en âge de se battre, ils l’ ont démontré à Calais et ailleurs. Pas du tout ce que l’ on peut attendre de cohortes de vrais réfugiés.
        Ces « réfugiés » là n’ ont rien à faire en Europe. Qu’ ils retournent se battre pour leur pays et le reconstruire meilleur qu’ il n’ est. Qu’ ils en profitent pour enseigner quelques bribes de notre culture chez eux et la façon dont il faut traiter les femmes et les enfants en Europe.

        Vous connaissez des musulmans sympathiques. J’ ai passé 11 ans en terre d’ islam dans plusieurs Républiques Islamiques, les deux dernières en immersion dans la population nomade (Sahara). Des amis musulmans je m’ en suis fait aussi, « à la vie à la mort » parmi mes gardes du corps et d’ autres. Je fréquente des musulmans à Bordeaux et banlieues, ville où je passe une semaine par trimestre. Ils vivent dans des cités où il faut savoir où garer sa voiture et comment traverser un hall vers les ascenseurs sans « provoquer » les djeunes qui y « tiennent réunion » à toute heure.

        Ce n’ est pas la qualité des musulmans qui me pose question, c’ est l’ islam ségrégationniste, qu’ ils n’ ont pas choisi, qu’ ils ne peuvent quitter, auquel ils sont soumis à des degrés divers et qui tend à revenir aux sources « salaf » et au but fixé par allah et son prophète qui se trouve être de soumettre la terre entière à sa volonté:
        Sourate 9, verset 29: « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit, et qui ne professent pas la religion de la vérité.
        « Certes, ceux qui ne croient pas à nos Versets, Nous les brûlerons bientôt dans le Feu « . (S4.56).
        « Combattez-les jusqu’ à ce que la religion soit entièrement à Allah… » (S2.193)
        Des Versets appelant à la guerre, au massacre des mécréants, à l’ obligation de participer au djihad guerrier par ses biens ou par son bras armé il y en a plus de cent dans le coran et des centaines d’ adiths viennent confirmer et détailler cette guerre en cours qui ne s’ arrêtera que lorsque les musulmans auront « défait » les juifs (Ibn Omar (P.A.a) a déclaré avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « Vous combattrez les juifs et aurez le dessus sur eux de sorte que la pierre dira : ô musulman ! Voici un juif caché derrière moi.. viens le tuer ». (rapporté par al-Boukhari, n° 3593) et que Aïssa (Jésus des chrétiens) viendra prendre le commandement des troupes pour la victoire finale, le « grand soir » de l’ islam :-D.
        Vous m’ objecterez qu’ ils ne sont pas tous radicalisés. Soit. Mais s’ ils semblent n’ être qu’ un million selon le rapport Montaigne (édulcoré) et malgré le mensonge autorisé par l’ islam quand il profite au développement de l’ islam, c’ est déjà beaucoup trop et ce chiffre ne peut que croître de façon exponentielle grâce à l’ action conjointe de l’ immigration essentiellement musulmane et la montée de l’ intégrisme dans le monde qui n’ épargne pas la France.

        L’ islam possède une particularité peu connue, chacun est responsable de la rectitude de la foi de son voisin musulman. Cela s’ appelle la Hisbah et c’ est considéré comme un pilier de l’ islam: http://www.sunnite.net/ordonner-le-bien-interdire-le-mal/
        C’ est la hisbah qui est pratiquée dans les territoires islamisés de France et exerce des pressions permanentes sur les « modérés » qui se sont occidentalisés. Pressions verbales, visites de barbus à domicile pour convaincre, menaces, agressions physiques ( ceci explique en grande partie l’ éclosion du voile, de la burqa interdite, mais plus sanctionnée, du burkini autorisé par le conseil d’ état (de gauche)). Peu d’ amis vivant dans ces zones de charia résistent bien longtemps. Ils savent que le coran est contre eux et que ne pas l’ appliquer correspond au crime d’ apostasie (couic!).
        « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis « devient un des leurs » (c.à.dire dont le meurtre est licite). Allah ne guide certes pas les gens injustes » (S5.36)

        Les « modérés », en fait ceux qui n’ appliquent pas le coran, n’ ont aucun poids dans l’ islamisation radicale et ses conséquences mortelles; voir ce qu’ en pense la députée Brigitte Gabriel: https://www.youtube.com/watch?v=rCLj5jKnsIU

        Cet islam qui apporte la paix par la conquête et la soumission (après s’ être humiliés), j’ ai la faiblesse de ne pas en vouloir pour mon pays et mes descendants. Je combattrai donc par tous les moyens ceux, parmi les français, qui veulent le raffermir (Valls), le développer, le banaliser, interdire sa critique en rétablissant pour lui seul le blasphème religieux (17ème chambre correctionnelle de Paris), lui fournir les moyens de mettre en oeuvre son prosélytisme et d’ attaquer nos valeurs humanistes y compris par l’ immigration musulmane de masse et l’ aide à l’ immigration musulmane de masse. Le droit de l’ hommisme idéologique jusqu’ au boutiste, acceptant sur son hôtel notre mort culturelle, notre mort physique déjà pour certains malchanceux, la perte de nos valeurs, est pour moi à combattre avec férocité. Mes premiers ennemis sont bien français. Tant que les radicalisés ne fomentent pas d’ émeutes en vue de conquérir le pouvoir c’ est à nos « gouvernants » et à nos « élites » complices, collabos de l’ islamisation en cours que je m’ attaquerai, par mon vote d’ abord, par d’ autres moyens s’ ils venaient à trahir plus avant, chemin qu’ ils semblent prêts à emprunter.
        Que n’ ont-ils, pour « payer nos retraites », fait venir des chrétiens d’ orient, des Yazidis, des coptes, autant de personnes réellement en grand danger dans le « dar al islam », des candidats des pays pauvres de l’ Europe de l’ est ou du sud ? Ils n’ auraient pas introduit en France un danger mortel dont ils ne mesurent pas encore l’ étendue. Nous choisissons bien mal nos alliés…

        Vous avez raison, « on » n’ en fait pas assez pour nos 200 000 SDF à la rue.
        « On » c’ est d’ abord le pouvoir politique qui gère notre générosité imposée. « On » trouve un toit, des HLM, des chambres d’ hôtel (20 000 nuitées chaque jour) pour les 2 à 300 000 immigrés légaux comme illégaux annuels, puisque la différence vient d’ être gommée par circulaire, mais « On » ignore les Français à la rue, les mal logés, les pas logés ou en « attente » de logement. Pourtant, pour les « réfugiés », 70 000 logements HLM se sont retrouvés disponibles d’ un claquement de doigts. « On » construit dans l’ urgence ce qu’ il n’ a pu faire pendant des décennies pour ses propres citoyens dans la misère, des centres d’ accueil pour migrants poussent comme des champignons, à Paris même, c’ est de saison.
        Hors de l’ état, les associations caritatives ne manquent pas de se rappeler à mon souvenir périodiquement, ils se refilent mes adresses mel et snail mail, sauf celle à qui j’ ai consenti un retrait automatique mensuel. Mais avec 66% de remise d’ impôt sur le revenu cela reste supportable bien que scandaleux dans, soi-disant, la 5ème économie mondiale, rackettée à hauteur de 56% du PIB, pour défendre les faibles paraît-il.
        J’ ai tenté l’ aide directe, ramassant celui qui dormait dehors alors qu’ il faisait froid. Même un « capucin » un soir :-D. J’ ai déchanté car certains ne comprenaient pas mon geste et devenaient très vite hyper chiants, tapant l’ incruste ou revenant taper à la porte à n’ importe quelle heure. Ma famille commençait à angoisser sérieux quand j’ étais absent. Je n’ ai pas eu votre veine de cocu en ne trouvant que des anges à aider ;)

        Vous ne me convertirez pas, je ne vous convertirai pas, seul l’ avenir et le jugement de nos enfants et petits enfants nous départageront.

  4. Pourquoi vouloir toujours associer le Front National à tous les combats. Les français ne sont ils pas assez grand pour se déclarer avant tout patriote. Avant d’ être bercé par certaine idéologie, les bretons comme vous les appelez sont des gens de la terre, le paysans sait qu’il appartient à la terre, Nos ancien de 14 18 soldats héroîques savaient ce que c’est que défendre la terre, que défendre le sol, Ils ne concevaient pas la patrie comme un réceptacle de valeurs, mais comme la terre nourricière, la vraie mère d’ou ils sont nés. Alors oui les bretons sont patriotes avant tout.

Comments are closed.