familles_syriennes
Les fameux « syriens de Calais ». Une photo vaut mieux qu'un article « désintox »

25/10/2016 – 05H00 France (Breizh-info.com) – Depuis plusieurs années, des « chevaliers » de la « desintox » sont apparus sur plusieurs sites : des « décodeurs » du Monde aux  « desintox » de Libération, à chaque fois en ligne de mire, les « mensonges » ou les clichés supposés sur l’immigration, la sécurité …

C’est à cet exercice que s’est essayée Pauline Moullot, de Libération, dans un article intitulé « expulsion des déboutés du droit d’asile : Robert Ménard divague ». Il suffit de voir les sujets abordés par cette journaliste pour connaitre ses thèmes de prédilection et surtout les visées politiques de ses articles censés rétablir des faits.

A propos de Robert Menard, cette dernière explique qu’à propos des migrants, « Robert Ménard n’hésite pas à manipuler l’information. Quitte à utiliser des chiffres qui ne reposent sur rien pour montrer que les demandeurs d’asile hébergés à Béziers «ne repartiront jamais».». Le maire de Beziers expliquait notamment que les déboutés du droit d’asile n’étaient majoritairement pas expulsés, dans sa ville mais également dans toute la France.

Et, comique de situation, Pauline Moullot va confirmer cela en voulant faire de la « désintox » – consistant uniquement à jouer sur les chiffres :

En fin d’article, elle écrit : «Selon le ministère, le nombre de personnes déboutées et expulsées oscillerait au moins entre 7 % et 10 %. Il faut en fait regarder le nombre de retours forcés vers les pays tiers, dont on estime que la moitié sont des déboutés de l’asile, pour arriver à une telle estimation. En prenant en compte les départs volontaires, on évalue à environ 20 % le pourcentage de demandeurs d’asile auxquels le statut de réfugié a été refusé et qui quitteraient le territoire. On est donc loin des zéro reconduites à la frontière fustigées par Robert Ménard.».

Les calculs du ministère de l’Intérieur feraient donc état, selon la journaliste, de 7 à 10% de déboutés du droit d’asile – c’est à dire de personnes devant légalement être expulsés – qui le seraient effectivement. Elle gonfle les chiffres à 20%. Elle admet donc, que selon ses calculs, 80% des déboutés du droit d’asile ne sont pas expulsés.

Elle remet par ailleurs en question le rapport de la très officielle et indépendante (pour le coup) Cour des Comptes qui affirmait en 2014 que «1 432 personnes déboutées du droit d’asile ont été éloignées sur 40 206 personnes déboutées en 2014» et donc que «plus de 96 % des personnes déboutées resteraient en France».

Pauline Moullot infirme donc son titre racoleur ; non, Robert Ménard ne divague pas lorsqu’il explique qu’une large majorité des déboutés du droit d’asile ne sont pas expulsés de France.

Pour mettre encore plus le flou sur les statistiques, c’est même le Ministère de l’Intérieur, pourtant en charge de l’ordre et de la sécurité sur le territoire français, qui avoue son impuissance : selon le ministère de l’Intérieur, « il est «impossible de savoir» si une personne qui est partie d’un centre a dans les faits quitté la ville, et encore moins le pays ».

Un aveu en bonne et du forme – qui démontre que l’Etat ne met pas en oeuvre les expulsions (obligation de quitter le territoire français ) que sa propre administration ordonne suite à une demande refusée de droit d’asile. Pis encore cela démontre que l’Etat ne sait pas ce que deviennent les déboutés du droit d’asile ….

Pauline Moullot, c’est la désintoxicatrice qui se fait désintoxiquer ….

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

5 Commentaires

  1. Si l’on devait attendre les chiffres officiels pour connaître la vérité on pourrait attendre longtemps. L’Etat ment, et le plus souvent par omission, comme il le fait dans beaucoup de domaines. La vérité ? il suffit de sortir de chez vous et de lever le nez.

  2. Mens in black à l’assaut de nos villages sous tutelle de l’État de droit, nourris logés blanchis et dont les enfants finirons en banlieues sans travail…
    Si ceux qui préfèrent utiliser la vaseline nous traitent de facho lorsque l’on dénonce une invasion, ils changerons d’avis lorsque leurs filles seront violé par des migrants !
    Pour satisfaire le Medef et maintenir les salaires vers le bas, nos lâches de politiciens vont amplifier les problèmes des générations futures. Mais cela ne les inquiète pas puisqu’ils ne seront plus là pour le voir ces conards…
    Nous sommes en train de gonfler les populations ethniques existantes en France. Le résultat sera le même qu’aux USA, plus de heurts, plus de ségrégation, plus de haine.
    La disproportion d’africains qui vont être reconduits dans nos villages va apporter une main d’oeuvre à bas prix pour un temps. mais comme nous ne faisons soit disant pas assez d’enfants, ce sont les migrants qui s’en chargent donc le visage de la France va totalement s’inverser.
    Ces diverses communautés, dès qu’elles seront suffisamment puissantes feront comme les musulmans, allah recherche de pouvoir !
    Pendant ce temps là, le travail ne reviendra pas et leurs enfants irons gonfler les banlieues sans boulot ni volonté de s’intégrer à ce système pourris ou seuls la petite noblesse qui nous dirige droit dans le mur, se remplie les poches…
    Lisez d’urgence : Et pour 2017: https://www.facebook.com/Pr%C3%A9sidentielles-2017-Collec…/…
    Tout se trame dans notre dos, lobbys, politiciens complices d’un génocide, celui de notre planète ! Un seul moyen, changer ce modèle républicain.
    Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit « Têtes à Flaques »;
    Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d’un paquet de cigarettes.
    En ligne sur :
    http://www.thebookedition.com/stats_banniere.php
    Ou tapez le titre dans la recherche.
    (Ces 650 pages ne rapportent que 1€ à son auteur)

  3. Mens in black à l’assaut de nos villages sous tutelle de l’État de droit, nourris logés blanchis et dont les enfants finirons en banlieues sans travail…
    Si ceux qui préfèrent utiliser la vaseline nous traitent de facho lorsque l’on dénonce une invasion, ils changerons d’avis lorsque leurs filles seront violé par des migrants !
    Pour satisfaire le Medef et maintenir les salaires vers le bas, nos lâches de politiciens vont amplifier les problèmes des générations futures. Mais cela ne les inquiète pas puisqu’ils ne seront plus là pour le voir ces conards…
    Nous sommes en train de gonfler les populations ethniques existantes en France. Le résultat sera le même qu’aux USA, plus de heurts, plus de ségrégation, plus de haine.
    La disproportion d’africains qui vont être reconduits dans nos villages va apporter une main d’oeuvre à bas prix pour un temps. mais comme nous ne faisons soit disant pas assez d’enfants, ce sont les migrants qui s’en chargent donc le visage de la France va totalement s’inverser.
    Ces diverses communautés, dès qu’elles seront suffisamment puissantes feront comme les musulmans, allah recherche de pouvoir !
    Pendant ce temps là, le travail ne reviendra pas et leurs enfants irons gonfler les banlieues sans boulot ni volonté de s’intégrer à ce système pourris ou seuls la petite noblesse qui nous dirige droit dans le mur, se remplie les poches…
    Lisez d’urgence : Et pour 2017: https://www.facebook.com/Pr%C3%A9sidentielles-2017-Collec…/…
    Tout se trame dans notre dos, lobbys, politiciens complices d’un génocide, celui de notre planète ! Un seul moyen, changer ce modèle républicain.
    Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit « Têtes à Flaques »;
    Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d’un paquet de cigarettes.
    Ou tapez le titre dans la recherche sur thebookedition.com.
    (Ces 650 pages ne rapportent que 1€ à son auteur)

  4. Zéro reconduite évidemment puisque de charmantes associations s’occupent de tout pour que ces migrants, terroristes, clandestins, déserteurs restent en France.
    Ces associations sont appuyées par les mairies, subventionnées par les con-tribuables.
    Comme disait Boris Le Lay : il n’y a pas de Celtes noirs.
    C’est pareil pour les Syriens : il n’y a pas de Syriens noirs, si oui, je ne le savais pas. Très étonnant !
    Mais d’où viennent-ils alors ?

Comments are closed.