Bretagne. L’armée de Macron se met en marche

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

15/12/2016 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Morgan Simon se sent moins seul. Propriétaire de trois pizzerias à Nantes, ce jeune patron, 31 ans, est un « marcheur » de la première heure. « J’ai adhéré tout de suite et, depuis, j’ai assisté à tous ses meetings » (Presse Océan, 17/11/2016) ; c’est-à-dire que notre homme est fortement engagé dans le mouvement d’Emmanuel Macron En marche ! Jusqu’à présent le militantisme de Simon et de ses amis se limite à l’organisation d’«apéros citoyens» au café du Commerce à Nantes ; une petite trentaine de personnes y participent. Nous sommes loin des 2500 macronistes revendiqués par Morgan Simon en Loire-Atlantique ! Prière de ne pas confondre militants, adhérents et supporters – gens réellement concernés – avec de simples visiteurs internet.

Mais les renforts arrivent. 7 membres de l’UDI jeunes de Loire-Atlantique ont annoncé leur ralliement à l’ancien banquier-ministre. Leur chef de file, Hugo Oillic, est conseiller municipal (majorité) à Orvault et président départemental de l’UDI jeunes. Dans cette ville, la liste de droite (« Orvault rassemblé ») l’avait emporté dès le premier tour avec 59,66% des exprimés (23 mars 2014). A défaut d’être un poids lourd de la politique, Hugo Oillic a été élu dans la facilité grâce au maire sortant (Joseph Parpaillon). Pourquoi rejoint-il Macron ? Réponse : « Le projet de François Fillon est incompatible avec notre vision progressiste de la société. » (Presse Océan, 20/11/2016). Ce qui est une façon de rejoindre le discours de l’ancien ministre de François Hollande : « Aujourd’hui le vrai clivage se situe entre progressistes et conservateurs » (Journal du dimanche, 04/12/2016). On l’aura compris, pour rouler pour Macron, il faut se dire « progressiste » ; c’est plus moderne que s’affirmer « de gauche ».

Soyons terre-à-terre : ces jeunes gens ont compris qu’ils pourraient plus facilement décrocher un mandat électif digne de leur ego en ralliant Macron – dernière invention du Système – qu’en demeurant dans l’écurie UDI, laquelle reste une annexe de l’UMP-LR, compte tenu de contingences électorales incontournables (scrutin majoritaire à deux tours).  C’est ce que ne perd pas de vue Joël Guerriau, sénateur-maire de Saint-Sébastien-sur-Loire et président de l’UDI de Loire-Atlantique, qui soutient François Fillon, convaincu qu’il est que sa survie politique et celle des autres élus UDI passe par une alliance stratégique avec l’UMP-LR.

En Bretagne (5), la troupe macroniste prend de l’épaisseur. On connaissait les « historiques » : Richard Ferrand (PS), député de Carhaix et ancien président du groupe socialiste au conseil régional de  Bretagne, devenu secrétaire général d’En Marche ; Corine Erhel (PS), député de Lannion et conseiller régional ; Pierre Karleskind (PS) et Raymond Le Brazidec (DVG), conseillers régionaux. Il faudra désormais compter avec Hugo Oillic (UDI), conseiller municipal à Orvault et ses six copains. Sans oublier Honoré Puil (PRG), vice-président de Rennes Métropole, qui a défendu, lors d’une réunion des dirigeants de son parti, « l’idée d’un soutien à Emmanuel Macron » (Ouest-France, 01/12/2016).

Bernard Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Crêperie Le Vieux Quimper, une valeur sûre du Bouffay

« Quand je vois ce que je livre, je sais que c'est bon ». C'est aiguillé par un livreur de légumes...

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

2 Commentaires

  1. Une belle brochette d’arrivistes qui ont surtout les dents qui rayent le parquet, mais avec de la guimauve entre les 2 oreilles

  2. Ne croyez pas ces marcheurs de l’UDI : lorsque Macron arrivera au mieux troisième, ils reviendront très vite dans leur maison-mère tout penaud à tenter d’obtenir une investiture au titre de la majorité présidentielle, plutôt que de vivoter au crochet d’un mouvement éphémère. L’opportunisme a encore de belles années devant lui.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés si un cas de Covid-19...

Emmanuel Macron fantasme les essais atomiques en Bretagne

« Je pense que c'est vrai qu'on n'aurait pas fait ces mêmes essais dans la Creuse ou en Bretagne », confesse Emmanuel Macron à Tahiti, à...

Vote du Pass sanitaire : touché mais pas coulé – JT de TVLibertés du lundi 26 juillet 2021 [Vidéo]

À la une du journal de TVLibertés du lundi 26 juillet, retour sur la mobilisation anti pass sanitaire de samedi. Le journal évoquera ensuite les...

Pass sanitaire : le mépris parlementaire

A la une de cette édition : le pass sanitaire voté en 1ère lecture par l’Assemblée Nationale. Sans surprise, le gouvernement aura réussi son...