Éléments n°164 : Marcel Gauchet sans tabou !

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Éléments n°164 est en kiosque depuis ce samedi 21 janvier. Il est aussi possible de le commander sur le site . Voici l’édito et le sommaire…

Éditorial

Depuis que la gauche s’est employée à remplacer son ancien électorat par des catégories extérieures aux catégories nationales et à favoriser avant tout la mondialisation des échanges, deux dynamiques nouvelles sont à l’œuvre dans le paysage politique européen. (…)

La première dynamique est la dynamique identitaire. Elle peut s’exprimer à gauche comme à droite. En dépit de tout ce qui les oppose, elle comprend aussi bien les nationalistes identitaires que les tenants du multiculturalisme. Dans l’un et l’autre cas, la notion décisive est celle d’ethnos, c’est-à-dire de personnalité historique ou ethnoculturelle, considérée comme non négociable.

La seconde dynamique est celle du populisme. Elle ne se confond pas avec la précédente, même si elle peut parfois la rejoindre. À la façon du boulangisme, le populisme mêle lui aussi des éléments de gauche et de droite. Mais surtout, il ne se réclame pas seulement du peuple-ethnos, mais avant tout du peuple-démos, c’est-à-dire du peuple politique, et subsidiairement du peuple-plebs, c’est-à-dire des couches dominées. En France, il correspond sociologiquement aux classes populaires et aux éléments de la classe moyenne menacés de déclassement, et géographiquement à la « France périphérique » par opposition aux métropoles mondialisées.

Le populisme s’appuie sur le principe de la souveraineté populaire et dénonce ses limitations par la démocratie libérale et l’État de droit. Déçus par la mondialisation comme par les institutions européennes, physiquement hostiles à la privatisation du sens de l’existence comme à l’avènement d’un homme hors-sol, dépouillé de ses racines et de sa mémoire, révulsés par les mouvements migratoires, hantés par la peur de la désagrégation de la sociabilité qui leur est propre, mus surtout par un puissant ressentiment envers les élites, les populistes s’efforcent d’articuler une nouvelle demande sociale : demande de repères en matière de mœurs, demande de cadres protecteurs, demande d’une politique qui ne se ramène pas à la gestion, demande d’une démocratie réelle, demande d’autorité.

François Fillon n’est pas un populiste. Il s’adresse avant tout aux bourgeois retraités qui forment le socle de l’électorat de droite, et qui aspirent à la fois à un paisible conservatisme des mœurs et à un libéralisme modéré. Mais c’est là que le bât blesse. Ceux qui se réclament de cette improbable alliance se retrouvent un jour ou l’autre dans une position intenable : s’ils appliquent un programme libéral, qui comprend l’ouverture des frontières, la politique des droits individuels et la soumission de l’entreprise aux exigences des propriétaires du capital, ils déçoivent les conservateurs ; s’ils appliquent un programme conservateur, qui implique la protection de la société, le maintien des frontières et le primat de l’intérêt national, ils déçoivent les libéraux.

Sommaire

03 Deux dynamiques et une question

04 Forum

L’entretien

06 Marcel Gauchet sans tabous

Cartouches

12 Le regard d’Olivier François : L’AF et ses dissidents

15 Une fin du monde sans importance par Xavier Eman

17 Cinéma : Un coup de tonnerre (de Brest) pour rien

19 Champs de bataille : La dernière charge des cuirassés

23 Musique : Grand Blanc, avis de tempête

26 Sciences

Le combat des idées

30 Les nouvelles têtes à claques du libéralisme

32 Éric Brunet, le Père Ubu du libéralisme

33 Guy Verhofstadt, alias « Baby Thatcher »

35 La France buissonnière de Sylvain Tesson

36 Vivre et penser comme des loups

40 Littérature : entretien avec Louis Jeanne

44 La leçon de Gabriel Matzneff

48 Tintin : retour au pays des Soviets

52 Or noir : la guerre du Chaco

54 À la redécouverte de Thomas Sankara

56 Entretien avec Ludovic Maubreuil

58 Après nous le déluge ? La réponse de Sloterdijk

Dossier

61 Droite-gauche, c’est fini !

62 Fiction : Le Pen-Mélenchon au second tour ?

66 L’obsolescence programmée du clivage droite-gauche

72 Droite + gauche, et vice versa

73 Le moment populiste

76 Permanence du clivage droite-gauche

77 Pourquoi les vrais socialistes font la guerre à la gauche

80 Entretien avec Charles Robin

84 Rencontre avec Bernard Langlois

Panorama

86 L’œil de Slobodan Despot

87 Série télé : Black Sails

88 Philosophie : L’esprit dépend-il de la matière ?

92 L’esprit des lieux : Venise

94 C’était dans Éléments : Pourquoi le terrorisme ?

95 Éphémérides

Crédit Photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

L’échec de la gauche démontré par une étude évoquant le basculement à droite des Européens

Dans une étude intitulée « La conversion des Européens aux valeurs de droite », le think-thank Fondapol montre que les Européens basculent progressivement à...

L’Union Européenne veut coopérer avec la Turquie sur le plan économique

Ursula von der Leyen et Charles Michel, dirigeants non élus de l'Union Européenne, vont se rendre en Turquie début avril dans le but assumé...

Vive l’Empereur et mort aux cons ! Le 189ème numéro de la revue Éléments est sorti

Vive l’Empereur et mort aux cons ! Voici un numéro d'Éléments, le 189ème du nom, qui va faire du bruit. En voici ci-dessous e...

Éléments invite Andréa Kotarac pour sa nouvelle émission

La revue Éléments lance une nouvelle formule : "Les portraits d'Éléments", une série de portraits au long cours de 80 minutes. Objectif: écouter, voir...