Justice. La langue française devient un motif de discrimination

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

27/01/2017 – 19H00 Paris  (Breizh-info.com) – Il est désormais interdit de pratiquer la discrimination vis à vis d’un individu sur la base de critères linguistiques.  C’est ce que préconise la loi de modernisation de la justice. Le changement, discret, de l’article 225 du code pénal introduit la notion de discrimination linguistique en faveur des étrangers ne parlant pas français.

La loi dite de “modernisation de la justice” instaure une véritable préférence étrangère en France. Pour la première fois, il est en effet établi comme discriminatoire d’opérer «toute distinction entre les personnes morales sur le fondement […] de la capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français». Comprenez langue étrangère et/ou langue régionale.

Concrètement il est désormais interdit de refuser la vente d’un bien ou la location d’un appartement à un individu sous prétexte qu’il ne parle pas français. Le français, vendeur, employé ou fonctionnaire doit désormais s’adapter et être en mesure de communiquer avec l’étranger, et, le cas échéant se payer les services d’un traducteur en bambara, en zulu ou en afghan pour pouvoir conclure un contrat. En cas d’infraction au texte les français encourent 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.

Avec cet article, c’est un outil supplémentaire qui est offert aux officines dites “anti racistes” contre les citoyens français. Loin d’être anecdotique le texte s’inscrit dans un mouvement de fonds.

Depuis plusieurs années le législateur, quelle que soit la coloration politique de la majorité, n’a de cesse de créer des textes d’exceptions au profit de minorités. Sont ainsi créées des circonstances aggravantes au nom du racisme, de l’antisémitisme, de l’orientation sexuelle ou du sexisme. Se détachant progressivement de la loi comme texte à portée impersonnelle et générale, le droit français est de plus en plus soumis aux exigences idéologiques et communautaristes et cela toujours au détriment de la majorité.

En plus d’être nuisible au justiciable français, ce texte sera très difficile à appliquer et risque d’être coûteux puisqu’il induit le recours systématique à des traducteurs devant un appareil judiciaire déjà en manque de moyens.

Seule exception :  le champ professionnel. La loi prévoit en effet un aménagement possible s’il est, dans le cadre de l’entreprise, «une exigence essentielle et déterminante» obligeant les employés à manier le français et une langue étrangère.

Question qui intéressera la Bretagne, : les locuteurs bretons refusant de louer un appartenant à un individu ne parlant que le swahili seront ils eux aussi condamnés ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés...

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l’épidémie et Harcèlement

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l'épidémie et Harcèlement https://www.youtube.com/watch?v=eUFLWj6qw2A Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021,...

1 COMMENTAIRE

  1. La franchement vous déconnez.

    La langue des bretons est le Breton, qu’elle soit parlée ou pas!

    L’interdire est un acte de discrimination et pour être conforme aux textes internationaux un acte de racisme.
    Du fait, l’Etat français a très officiellement un état raciste envers les Bretons!
    (Le fait de le cacher ne change rien à la réalité du fait!)

    Si les Français ont besoin de faire passer des Bretons pour des Français et d’interdire leur langue pour se donner de la consistance, cela en dit long sur l’avenir du peuple français…!

    Franchement, en prenant l’exemple de 1939 (où la France a été vaincu comme les Bretons l’ont été en 1532) vous auriez l’air fin de revendiquer l’Allemand comme la langue officielle de France et de critiquer ce texte de loi en évoquant la menace de la langue régionale française pour la culture allemande de France (la larme à l’œil en pensant à la langue de l’ancêtre Charlemagne parvenue jusqu’à nos jours et enseignée à nos chers enfants, que cette loi infâme pourrait à terme remettre en cause par un retour du français…)!

    La France (le pays voisin de la Bretagne) est aujourd’hui en plein déconfiture pour avoir perdu ses valeurs… même les français (les vrais) ne croient plus…! Pourtant le principe est connu : quand un peuple veut détruire un autre peuple en l’assimilant de force, il se tue lui-même car en faisant cela il se nie lui même! (mais bon, le fait que l’histoire est de moins en moins enseigné n’empêche en rien le phénomène. D’ailleurs justement, ce non enseignement participe pleinement à la dynamique du phénomène!)

    Quand à savoir, ce qui se passerait pour un locuteur breton vis à vis d’un swahili, cela ne concerne que les Bretons!

    Une chose est sûre, un Breton pour respecter sa propre identité n’a pas besoin d’obliger un swahili à devenir breton, comme un Breton n’a pas besoin d’imaginer que la terre à vocation à devenir breton et à venir peupler la Bretagne!

    Si les Français veulent sauver leur pays, il ferait mieux de se poser la question sur le pourquoi  » ils ont besoin de travestir en Français des gens qui ne le sont pas pour se sentir Français…! »

    Quand ils auront fait le diagnostique de ce qui ne vas pas dans leur propre identité, ils n’auront plus besoin d’ « emmerder » les autres et pourront enfin envisager l’avenir avec sérénité!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

La démocratie directe suisse est-elle populiste ? Par François Garçon

François Garçon est président de Démocratie directe pour la France. Dans son livre "France, démocratie défaillante - Il est temps de s'inspirer de la...

Tyrannie sanitaire. « Le peuple français ne se laissera pas faire ». La lettre ouverte d’un citoyen

Michel Massonier nous adresse une lettre ouverte adressée aux députés français en réaction aux mesures tyranniques qu'Emmanuel Macron a annoncé récemment avec la mise...

Patrick Buisson – Requiem pour la France d’avant

Qu’est-ce qui fait tourner le monde ? L’argent, le sexe, l'envie ? Rien de tout cela, répond Patrick Buisson. Le carburant des hommes, c’est...

La planète financière se noie dans la fausse monnaie – Politique & Eco 305 avec Pierre Jovanovic

Ultimes conséquences de la planche à billet, les banques en situation précaire, l’or acheté en masse par les états et voilà l’inflation qui pointe....