11/03/2017 – 05h40 Nantes (Breizh-Info.com) – Le conseil municipal du 3 février dernier a adopté toute une série de subventions à des associations qui interviennent dans le domaine de la famille, de la prévention des infections sexuelles, ou pour développer le lobby LGBT et la théorie du genre. Toutes ces subventions ont été regroupées dans la délibération n°23 sous le nom – très idéologique – de «politique publique égalité Femmes-Hommes et LGBT ».

Dans le rapport annuel 2015 sur cette politique publique municipale, présenté au CM du 7 octobre 2016 les violences faites aux femmes sont d’ailleurs appelées « violence de genre ».

Parmi les subventions qui sont directement fléchées vers la promotion de l’avortement, du féminisme et du lobby LGBT, on relève la subvention de fonctionnement du Planning Familial (5000 €), celle de l’espace Simone de Beauvoir, qualifié de « lieu de défense et de promotion des droits des femmes », qui s’élève à 107.000 € (dont 22.900 déjà versés le 9 décembre dernier), et surtout l’association NOSIG, « ex-LGBT ».

Cette association qui « agit en faveur de la visibilité et l’épanouissement des personnes homosexuelles, bisexuelles et trans’ » a comme « objectif de répondre aux besoins de dialogue, d’information, de prévention médicale et de vie culturelle de la communauté LGBT ». Ce lieu communautaire et communautariste reçoit comme subvention de fonctionnement la bagatelle de 22.000 €.

L.M

Crédit Photo : Pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 Commentaires

  1. Il est extrêmement déplaisant de voir tout le méli mélo qui se cache sous la rubrique : défense des femmes .
    Lutter contre le crime, soit.
    Contre TOUS les crimes .
    Pas la peine d’y ajouter toutes les frustrations de la terre !
    Je n’aime pas ce concept :
    femme = victime née .
    Ni d’ailleurs celui de victimisation de cette société de loose en général .
    Insupportable !

  2. Notre argent ne doit pas servir à la promotion de l’homosexualisme. Il faut interdire les associations LGBT. Les turpitudes sexuelles des uns et des autres relèvent de la sphère privée et doivent s’y cantonner. Fillon fera du ménage dans tout ça !

Comments are closed.