Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rivière de la Seiche (35). Grave pollution, des centaines de poissons morts

26/08/2017 – 06h30 Boistrudan (Breizh-Info.com) – Au niveau de Boistrudan et Essé, en Ille-et-Vilaine à l’est de Rennes, les poissons morts flottent à la surface, par grappes.
C’est un véritable désastre écologique qui a lieu depuis mardi 22 août. A cette date, des pêcheurs remarquent de nombreux cadavres de poissons dans la Seiche. Quelques jours plus tard, rien n’est arrangé, les poissons meurent toujours.

« La cause n’est pas réglée »

Avertie immédiatement, la Direction départementale décide mardi d’autoriser le prélèvement exceptionnel d’eau dans l’étang de Marcillé-Robert pour renouveler l’eau de la Seiche. Las, cette solution ne provoque pas le retour à la normal espéré.
« Trois jours après on se rend compte que ça n’a servi à rien. Ça empire puisque la cause n’est pas réglée. Désormais la crainte est que cette pollution n’aille plus loin vers Amanlis » explique Richard Pellerin, technicien de la fédération de pêche à Ouest-France.

Pour les pêcheurs locaux, il s’agit d’une pollution industrielle, peut-être provoquée par une masse organique versée en amont par une usine selon leurs déclarations à Ouest-France. Pour l’instant, elle est relativement localisée mais elle pourrait s’étendre. Avec des conséquences dramatiques.

Une belle rivière bretonne menacée

Longue de 95 km, la Seiche relie Le Pertre à la Vilaine dans laquelle elle se déverse au niveau de Pont-Réan.
Elle est peuplée de nombreux poissons mais la population piscicole a lentement décru depuis les recensement de 1983. Les anguilles représentaient la plus grande biomasse en 1983 mais, en 2009, la densité avait dramatiquement baissé selon une étude.

En 2011, une étude de la qualité de l’eau avait été réalisée. Des pesticides, dont certains interdits depuis longtemps, avaient été retrouvés en quantité significative et la concentration en nitrates était globalement très élevées. La proximité de la rivière avec de nombreuses exploitations agricoles.

Avec cette pollution dramatique, la Seiche est confrontée à une grave crise qui risque d’anéantir une part significative de la population piscicole. D’autant que la source de la pollution n’est toujours pas identifiée…

Crédit photos : Gilles des Quiesses [CC BY-SA]
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement, ST-BRIEUC

Algues vertes en Bretagne : Grosse inquiétude en baie de Saint-Brieuc

Découvrir l'article

Environnement, Local, Santé, Sociétal

Environnement. Plages polluées en Bretagne : un nombre largement sous-estimé ?

Découvrir l'article

Environnement

Lobby du Porc en Bretagne. Une enquête dévoile les liens qu’entretiennent les principaux acteurs et les structures qui le dirigent

Découvrir l'article

Environnement, Pornic, Pornichet, ST-NAZAIRE

Environnement. Les granulés plastiques industriels envahissent désormais le littoral du Pays de Retz

Découvrir l'article

Environnement

Pornichet, un nouvel épisode de pollution aux granulés plastiques industriels

Découvrir l'article

Environnement, GUINGAMP

Plouisy, Le Verdon-sur-Mer, Boulogne-sur-Mer…L’ONG Welfarm s’oppose à trois projets de très grands élevages de saumons en France

Découvrir l'article

Environnement

Poissons d’eau douce de France : un guide de poche pour tous savoir !

Découvrir l'article

Economie, Environnement, LORIENT, Sociétal

Surpêche. 20 % des poissons débarqués en France seraient concernés [Vidéo]

Découvrir l'article

ST-MALO

Port de Saint-Malo : trafic de marchandises en baisse, passagers en hausse et pêche en demi-teinte en 2023

Découvrir l'article

Environnement

Pêche. 56 % des volumes de poissons débarqués en 2022 proviennent de populations exploitées durablement

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky