Florian Bachelier, futur maire de Rennes ?

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

17/10/2017 – 07h15 Rennes (Breizh-info.com) – A Rennes, la campagne pour les élections municipales de 2020 est lancée. Un brin péremptoire, Florian Bachelier (LREM), député de Rennes – Saint-Jacques-de-la-Lande, a lancé récemment : «  » nous allons gagner la ville de Rennes » (Ouest-France, 27/09/2017). Vaste programme, car cette métropole est la chasse gardée des socialistes ; ils se considèrent comme propriétaires des murs et du fonds de commerce depuis 1997, année où Edmond Hervé devint maire. D’où leur profonde indignation et leur sentiment d’être victime d’une grave injustice lorqu’aux législatives de juin 2017, les « marcheurs » – avec leurs alliés François André (ex-PS) – raflèrent les cinq circonscriptions de l’agglomération rennaise.

Florian Bachelier, qui fait figure de leader des « marcheurs » à Rennes, a donc déclaré la guerre à des socialistes confortablement installés à l’hôtel de ville. La partie aurait été aisée dans la foulée de la présidentielle et des législatives. Elle le sera peut-être moins dans trois ans. Car leur locomotive – Emmanuel Macron – dégringole dans les sondages, mois après mois. L’évolution de sa cote de confiance se passe de tout commentaire : 57% en juin, 54% en juillet, 41% en septembre, 39% en octobre (Sofres, le Figaro Magazine). Donc, à cette allure, la dynamique qui caractérisait la fusée Macron risque de s’essouffler grandement en 2020. Grave handicap pour Bachelier et ses copains.

D’autant plus que l’électorat rennais, comme celui de Nantes, est sociologiquement favorable à la gauche grâce à une surreprésentation de la classe supérieure et des classes moyennes. Clientèle sensible aux thématiques tournant autour du « progrès », de l’« ouverture », de la « mondialisation », du multiculturalisme, du libéralisme culturel…donc au discours du PS.

Après avoir fait des infidélités à la gauche en 2017, rien n’interdit à ces électeurs de retourner au bercail en 2020 et de mettre fin aux espoirs des « marcheurs ». Car seule une installation à l’hôtel de ville permet de « tenir » la ville et de durer grâce à la mise en place d’un « système » (élus, collaborateurs, employés, obligés, courtisans, fournisseurs…). La « marche » de Florian Bachelier vers la mairie risque de s’apparenter à un parcours du combattant…

Bernard Morvan

Photo : Rosier/Wikimedia (cc)
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une bande, à Saint-Jacques-de-la-Lande en Ille-et-Vilaine...

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés si un cas de Covid-19...

Emmanuel Macron fantasme les essais atomiques en Bretagne

« Je pense que c'est vrai qu'on n'aurait pas fait ces mêmes essais dans la Creuse ou en Bretagne », confesse Emmanuel Macron à Tahiti, à...

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...