95% du plastique polluant les océans provient de 10 fleuves

Fleuves pollution plastique océans

24/10/2017 – 16h45 Leipzig (Breizh-Info.com) – Jusqu’à 95 % du plastique polluant les océans mondiaux s’y déverserait depuis 10 fleuves selon une recherche menée par le professeur Christian Schmidt de l’université de Leipzig. Cette étude fracassante pointe du doigt des pays africains et asiatiques. Elle révélerait que les Européens – souvent vus comme des pollueurs inconscients – seraient en fait des acteurs tout à fait marginaux de la pollution des océans.

Une étude minutieuse

Pour le chercheur et son équipe, le plastique – et notamment les particules de plastique – met en danger la vie sous-marine. Or, le nettoyage des océans apparaît impossible à l’heure actuelle. Par contre, faire diminuer drastiquement la masse de plastique rejetée dans les océans  aiderait à réduire le danger pour l’environnement. C’est cette idée qui a guidé les travaux de l’équipe du professeur Schmidt. Elle a ainsi analysé les données provenant de 79 sites répartis le long de 57 fleuves.

En effet, il était de notoriété publique que les fleuves étaient parmi les plus « efficaces » moyens de diffusion du plastique dans les océans. Mais aucune étude globale n’avait été menée sur le sujet.

Schmidt a réuni plusieurs dizaines d’études locales et a calculé la proportion de plastique dans les fleuves autour du globe. Et les résultats sont accablants.

8 fleuves en Asie, 2 en Afrique

Fleuves pollution plastique océans

« Les 10 fleuves les plus chargés transportent 88 à 95 % de la masse totale de plastique dans les océans » a notamment déclaré Christian Schmidt.
Huit d’entre eux sont situés en Asie, dont le Yangtze et le Gange. Les deux autres  situés en Afrique sont le Niger et le Nil.

Les résultats de cette étude démontrent deux choses. Premièrement, résoudre la pollution des océans par le plastique est faisable techniquement au niveau des principales sources de pollution qui sont finalement peu nombreuses. Deuxièmement, les Européens, souvent stigmatisés, ne seraient pas les principaux responsables de la pollution des océans par le plastique.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • An

    Ne pas oublier une chose: beaucoup de déchets occidentaux sont envoyés dans ces pays.
    Ce qui ne les dédouanent pas pour autant d’un manque d’éducation terrifiant sur la question.